Ouvrir le menu principal

Adolphe Jauréguy

joueur français de rugby à XV
Adolphe Jauréguy
Adolphe Jauréguy, joueur de rugby à XV français
Adolphe Jauréguy en 1920.
Fiche d'identité
Nom complet Adolphe Jauréguy en 1920.
Naissance
à Ostabat (France)
Décès (79 ans)
à Saint-Jean-Pied-de-Port (France)
Taille 1,83 m (6 0)
Poste Ailier
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
1918-1919Tarbes
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
1920-1929Drapeau : France France31

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.

Adolphe Jauréguy en 1921.

Adolphe Jauréguy, né le à Ostabat (Pyrénées-Atlantiques) et mort le à Saint-Jean-Pied-de-Port, est un joueur de rugby à XV français du Stade toulousain

BiographieModifier

Troisième ligne puis trois-quarts aile (ailier gauche), ayant fait également partie des ASCAS (Association Sportive des Chauffeurs d'Automobiles de Santeny (Comité d'Île-de-France)) de René Crabos en 1913, de Bagnères-de-Bigorre (à ses débuts), du Havre AC, du SCUF, du Stade français, du Stadoceste tarbais et du Racing club de France (jouant avec Crabos et François Borde dans ces deux derniers clubs). Au total, il passa par neuf clubs différents. Sous un physique austère et longiligne, il cachait en fait un humour froid, à la britannique.

L'ailier de France le plus rapide et insaisissable des années 1920 fut en fait un redoutable meneur d'hommes.

Il fut mobilisé dans l'artillerie durant la Grande Guerre.

Il est avec Maurice Celhay le meilleur marqueur d'essais lors d'un match international (4 en 1924, face à la Roumanie), et avec Clément Dupont le premier international français à vaincre les quatre nations britanniques avant-guerre[1].

En 1974, une Coupe Adolphe Jauréguy fut attribuée au vainqueur des clubs d'élite alors relégables lors de cette unique saison.

Son frère aîné, Pierre Jauréguy, né le également à Ostabat, vétérinaire, fut international à quatre reprises en 1913, également ailier gauche, et champion de France en 1912 avec l'équipe invaincue en championnat dite de la Vierge Rouge du Stade toulousain.

L'après-compétitionModifier

  • de métier Inspecteur de l'enregitrement.
  • Vice-président délégué de la FFR de 1949 à 1968, il dirigea ainsi la toute première tournée de l'équipe de France à l'étranger, en 1949, en Argentine avec René Crabos, et fut sélectionneur de l'équipe de France durant la période de reprise en compétition de la France au sein du Tournoi des Cinq Nations (empêchant ainsi avec René Crabos une seconde exclusion de la France de ce dernier du fait des Écossais, grâce à ses excellentes relations personnelles avec les dirigeants des Home Unions britanniques de l'époque).
  • Président pendant 20 ans de la Commission de sélection nationale, de 1948 à 1968 (en fait le chef des sélectionneurs des diverses équipes de France - ...d'où de nombreux passages télévisés durant les années 1960).
  • …également écrivain, et haut fonctionnaire de l'administration des Domaines.

CarrièreModifier

En clubModifier

En équipe de FranceModifier

  • Adolphe Jauréguy a connu sa première sélection le contre l'Écosse.

PalmarèsModifier

En clubModifier

DiversModifier

  • Sélectionné en équipe Sud, en [2].

En équipe de FranceModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Livres dont il est l'auteur :

  • Souvenirs de rugby, le rugby des années 20 au Pays basque, Éditions Atlantica 2012
  • Souvenirs, éd. Kra, 1927
  • Qui veut jouer avec moi ?, éd. Correâ, 1939
  • La pelote basque, éd. J. Susse, 1944

Il a aussi préfacé :

Notes et référencesModifier