Maurice Celhay

joueur français de rugby à XV
Maurice Celhay
Description de cette image, également commentée ci-après
Maurice Celhay en 1937 avec l'équipe de France, face à l'Allemagne.
Fiche d'identité
Nom complet Maurice Jean Pierre Celhay
Naissance (111 ans)
à Saint-Palais (France)
Décès (à 69 ans)
à Bayonne (France)
Taille 1,72 m (5 8)
Surnom Centre, ailier
Carrière en junior
PériodeÉquipe 
Montagnards de Bayonne
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
1930-?000Aviron bayonnais00? 0(?)
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
1935-1940 France006 (24)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.

Maurice Celhay est un joueur français de rugby à XV, né le à Saint-Palais (Basses-Pyrénées) et mort le à Bayonne[1], ayant joué au poste de trois-quarts centre ou ailier gauche à l'Aviron bayonnais et en sélection nationale.

Maurice Celhay en action, 1937.

BiographieModifier

Profitant de sa qualité de vitesse qui le conduit a remporter de nombreuses épreuves d'athlétisme dans les catégorie juniores, Maurice Celhay démarre la pratique du rugby au poste d'ailier avec l'équipe des Montagnards du Lycée de Bayonne[2]. Il revêt la tunique de l'Aviron bayonnais à compter de 1930 et évolue au poste de centre à partir de 1940[2].

Doté d'un caractère réservé, Maurice Celhay fait pourtant l'unanimité auprès de ses coéquipiers, de ses adversaire, de la presse sportive et des spectateurs en raison de ses qualités athlétiques[2]. Sa carrière fut d'une longévité exemplaire, du fait de la Seconde Guerre mondiale. Il possède le plus beau palmarès individuel du club, et fut le capitaine de son équipe lors des phases finales des championnats en 1943 et 1944.

PalmarèsModifier

Équipe nationaleModifier

ClubsModifier

Notes et référencesModifier

Ressources relatives au sport  :
  1. « matchID - Moteur de recherche des décès », sur deces.matchid.io (consulté le )
  2. a b et c « L'Auto-vélo : automobilisme, cyclisme, athlétisme, yachting, aérostation, escrime, hippisme / directeur Henri Desgrange », sur Gallica, (consulté le )
  3. Paris-soir, 30 avril 1937, p.8.
  4. L'Humanité, 28 février 1938, p.6.

BibliographieModifier