Admire Moon

Cheval de course

Admire Moon (en japonais : アドマイヤムーン), né le , est un cheval de course japonais, élu cheval de l'année au Japon en 2007.

Admire Moon
Image illustrative de l’article Admire Moon
Admire Moon lors du Tenno Shō (Automne) 2006

Père End Sweep
Mère My Katies
Père de mère Sunday Silence
Sexe M
Naissance (21 ans)
Pays de naissance Drapeau du Japon Japon
Pays d'entraînement Drapeau du Japon Japon
Éleveur Northern Farm
Propriétaire Riichi Kondo (2003-2007)
Darley Japan (2007)
Entraîneur Hiroyoshi Matsuda
Rating FIAH 125
Timeform 127
Nombre de courses 17
Nombre de victoires 10 (4 places)
Gains en courses ¥ 1 187 727 000
Distinction Cheval de l'année au Japon (2007)
Principales victoires Dubaï Duty Free (2007)
Takarazuka Kinen (2007)
Japan Cup (2007)

Carrière de courses modifier

Élevé sur l'île de Hokkaidō par Northern Farm, une des entités de l'empire Yoshida, Admire Moon est acquis foal, à la fin de l'année 2003, pour 16 millions de yens (environ 135 000 €) et rejoint les boxes de Hiroyoshi Matsuda à Rittō, dans la préfecture de Shiga. Il retourne sur sa terre natale à 2 ans pour débuter sur l'hippodrome de Hakodate, à Hokkaidō, par une victoire bientôt confirmée à Sapporo. Il s'affirme comme l'un des bons poulains de sa génération en s'adjugeant un groupe 3, les Sapporo Nisai Stakes, mais fait l'impasse sur les Asahi Hai Futurity Stakes, qui rassemblent les meilleurs 2 ans japonais. Il se contente d'un groupe 3 en toute fin d'année, la Radio Tampa Cup, dans laquelle il connaît sa première défaite, terminant troisième.

De retour à 3 ans, Admire Moon fait son retour avec un nouveau partenaire, la star des jockeys japonais Yutaka Take. Il affiche ses prétentions pour la Triple Couronne en enchaînant deux succès, dans un groupe 3 à Tokyo, et surtout dans l'une des préparatoires les plus prisées, le Yayoi Shō. Lorsque Yutaka Take choisit de le monter dans le Satsuki Shō, au détriment de l'invaincu Fusaichi Junk, il devient le favori du premier classique de la saison. Mais il ne peut répondre aux attentes et ne peut faire mieux que quatrième de Meisho Samson. Bis repetita dans le Derby, Tokyo Yushun, où il accuse cette fois six longueurs de retard sur Meisho Samson, qui réalise le doublé. Admire Moon a manqué son printemps classique, finalement arrivé trop tôt puisqu'il va montrer par la suite qu'il n'est pas qu'un espoir déçu, mais au contraire un champion en devenir. En deuxième partie de saison, il affronte les chevaux d'âge avec succès, s'imposant dans le Sapporo Kinen avant de monter sur le podium du Tenno Shō d'automne derrière Daiwa Major. Il conclut sa saison par une deuxième place dans la Hong Kong Cup, battu d'un souffle par la Française Pride, qui fait ce jour-là ses adieux à la compétition.

Meilleur que jamais à 4 ans, Admire Moon rentre victorieusement dans un groupe 2 en février, avant de s'envoler à Dubaï pour devenir le premier Japonais à s'imposer dans le Dubaï Duty Free. Défait ensuite à Hong Kong dans la Queen Elizabeth II Cup, apanage du champion local Viva Pataca, il remporte enfin la grande victoire japonaise qui lui manquait dans le Takarazuka Kinen[1], où il prend sa revanche sur Meisho Samson, le numéro 1 de sa génération à 3 ans, sur la touche durant de longs mois en raison d'une blessure. Après ce succès, il est acquis par Darley Japan, l'antenne japonaise de Godolphin, pour 4 milliards de yens (environ 33 millions de dollars)[2]. C'est donc sous ses nouvelles couleurs qu'il retrouve son rival dans le Tenno Shō, mais cette fois il n'est que l'ombre de lui-même. Pourtant, il aura le dernier mot face à Meisho Samson dans la belle, la Japan Cup, la plus célèbre course japonaise qu'il remporte de haute lutte devant Pop Rock et Meisho Samson, tandis qu'une certaine Vodka termine quatrième. C'est l'apothéose de la carrière d'Admire Moon, qui se retire sur ce triomphe et reçoit le titre suprême de cheval de l'année, tandis que son rating FIAH de 125 obtenu dans le Dubaï Duty Free lui assure la septième place au bilan mondial.

Résumé de carrière modifier

Date Hippodrome Pays Course Statut Distance Jockey Place Écart Vainqueur ou deuxième
2005, 2 ans
10 juillet Hakodate   Japon Inédits 1 800 m Masahige Honda 1er / 16 Glass Week
27 août Sapporo   Japon Clover Shō 1 500 m Masahige Honda 1er / 10 Nishino Answer
1er octobre Sapporo   Japon Sapporo Nisai Stakes Gr. 3 1 800 m Masahige Honda 1er / 13 Deep Air
24 décembre Hanshin   Japon Radio Tanpa Cup Gr. 3 2 000 m Masahige Honda 2e / 12 Sakura Mega Wonder
2006, 3 ans
5 février Tokyo   Japon Kyodo Tsushin Hai Gr. 3 1 800 m Yutaka Take 1er / 11 Fusaichi Richard
5 mars Nakayama   Japon Yayoi Shō Gr. 2 2 000 m Yutaka Take 1er / 10 Glorious Week
16 avril Nakayama   Japon Satsuki Shō Gr. 1 2 000 m Yutaka Take 4e / 18 3 Meisho Samson
28 mai Tokyo   Japon Tokyo Yushun Gr. 1 2 400 m Yutaka Take 7e / 18 6 Meisho Samson
20 août Sapporo   Japon Sapporo Kinen Gr. 2 2 000 m Yutaka Take 1er / 15 Le Credor
29 octobre Tokyo   Japon Tenno Shō (Automne) Gr. 1 2 000 m Yutaka Take 3e / 16 1 ¼ Daiwa Major
10 décembre Sha Tin   Hong Kong Hong Kong Cup Gr. 1 2 000 m Yutaka Take 2e / 12 cte tête Pride
2007, 4 ans
17 février Kyoto   Japon Kyoto Kinen Gr. 2 2 200 m Yutaka Take 1er / 14 encolure Pop Rock
31 mars Nad Al Sheba   Dubaï Dubaï Duty Free Gr. 1 1 800 m Yutaka Take 1er / 16 1/2 Linngari
29 avril Sha Tin   Hong Kong Queen Elizabeth II Cup Gr. 1 2 000 m Yutaka Take 3e / 10 2 Viva Pataca
24 juin Hanshin   Japon Takarazuka Kinen Gr. 1 2 200 m Yasunari Iwata 1er / 18 1/2 Meisho Samson
28 octobre Tokyo   Japon Tenno Shō (Automne) Gr. 1 2 000 m Yasunari Iwata 6e / 16 4 ¾ Meisho Samson
25 novembre Tokyo   Japon Japan Cup Gr. 1 2 400 m Yasunari Iwata 1er / 18 tête Pop Rock

Au haras modifier

Admire Moon rejoint Darley Stud à Monbetsu, sur l'île de Hokkaido, pour y faire la monte à 5 millions de yens[3]. Sa carrière d'étalon est honorable, puisqu'il reste dans le top 20 des étalons japonais durant plusieurs années, mais sans éclat. Ses meilleurs produits se sont illustrés sur les courtes distances, Fine Needle obtenant même le titre de sprinter de l'année en 2018, à la faveur de sa victoire dans les Sprinters Stakes, tandis que son autre fils vainqueur de groupe 1, Seiun Kosei, a enlevé le Takamatsunomiya Kinen.

Origines modifier

Admire Moon est le plus fameux rejeton de l'Américain End Sweep, importé au Japon après une carrière honorable au niveau groupe 2 et groupe 3, avec une place dans un groupe 1, le Jerome Handicap. C'est moins son C.V. de coursier que son pedigree qui a attiré l'attention du plus grand élevage japonais Shadai Farm, et du plus grand élevage australien, Arrowfield Stud, l'étalon faisant la navette entre les deux hémisphères. End Sweep est en effet le fils de l'influent Forty Niner (un autre Américain importé au Japon) et de Broom Dance, l'une des meilleures pouliches de sa génération, lauréate des Alabama Stakes. End Sweep s'annonçait comme un étalon très prometteur, mais sa carrière fut brève puisqu'il mourut accidentellement à 11 ans, ne laissant que trois générations en piste. Outre Admire Moon, il eut tout de même le temps de donner Swept Overboard (Metropolitan Handicap), la classique Rhein Kraft (Oka Shō, NHK Mile Cup) et surtout la championne Sweep Tosho, lauréate du Shuka Shō, du Takarazuka Kinen et de la Queen Elizabeth II Cup, sacrée meilleure jument japonaise en 2005.

Côté maternel, Admire Moon est issu d'une brillante famille. Fille du chef de race Sunday Silence, My Katies, sa mère, donna plusieurs gagnants. Elle a pour sœur Katies' Heart (par Heart's Cry), mère du champion Efforia, cheval de l'année en 2021. My Katies et Katies' Heart sont des petites filles de l'Anglaise Katies, lauréate des Irish 1000 Guineas en 1984. Vendue aux États-Unis en 1986, puis acquise par des éleveurs japonais pour 1 million de dollars alors qu'elle portait dans ses flancs un fils d'Alydar[4], elle est restée sur le sol américain tandis que certains de ses produits faisaient carrière au Japon. Parmi eux la championne Hishi Amazon (par Theatrical), numéro 1 de sa génération à 2, 3 et 4 ans (ce qui lui vaudra 3 JRA Awards), lauréate du Hanshin Himba Stakes, de la Queen Elizabeth II Commemorative Cup, deuxième de l'Arima Kinen et de la Japan Cup, et Hishi Pinnacle (par Theatrical), troisième du Shuka Sho. D'autres de ses filles ont fait carrière en Europe avant d'aller au haras au Japon, telles What Katy Did (par Nureyev), placée de groupe en Allemagne et de Listed en France, qui allait donner Sleepless Night (par Kurofone), gagnante des Sprinters Stakes.

Pedigree modifier

Origines de Admire Moon (JPN), mâle né en 2003
Père
End Sweep
Forty Niner Mr. Prospector Raise a Native
Gold Digger
File Tom Rolfe
Continue
Broom Dance Dance Spell Northern Dancer
Obeah
Witching Hour Thinking Cap
Enchanted Eye
Mère
My Katies
Sunday Silence Halo Hail to Reason
Cosmah
Wishing Well Understanding
Mountain Flower
Katies First Kris Sharpen Up
Doubly Sure
Katies Nonoalco
Mortefontaine (famille 7-f)[5]

Références modifier

  1. (en) No Author, « Admire Moon charges late to pick up victory », sur The Japan Times, (consulté le )
  2. « Admire Moon Sold to Godolphin », sur www.bloodhorse.com (consulté le )
  3. « Admire Moon won Japan Cup and retired », sur www.jrha-selectsale.com (consulté le )
  4. « Katies Horse Pedigree », sur www.pedigreequery.com (consulté le )
  5. « Pedigree d'Admire Moon », sur www.pedigreequery.com (consulté le )