Ouvrir le menu principal

Accident d'un Dornier 228 en RDC en novembre 2019

Accident d'un Dornier 228 en RDC en novembre 2019
L'appareil impliqué dans l'accident, alors immatriculé 5Y-BTU, ici photographié en septembre 2014
L'appareil impliqué dans l'accident, alors immatriculé 5Y-BTU, ici photographié en septembre 2014
Caractéristiques de l'accident
Date24 novembre 2019
TypeCrash au décollage
CausesEnquête en cours
SiteAéroport international de Goma, Goma, République démocratique du Congo
Coordonnées 1° 40′ 53″ sud, 29° 14′ 22″ est
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareilDornier Do 228
CompagnieBusy Bee
No  d'identification9S-GNH
Lieu d'origineAéroport international de Goma, Goma, République démocratique du Congo
Lieu de destinationAérodrome de Beni Mavivi, Mavivi, République démocratique du Congo
PhaseDécollage
Passagers17
Équipage2
Morts18-19 / 10+ au sol
Blessés15+
Survivants0-1

Géolocalisation sur la carte : République démocratique du Congo

(Voir situation sur carte : République démocratique du Congo)
localisation

Géolocalisation sur la carte : Afrique

(Voir situation sur carte : Afrique)
localisation

Le 24 novembre 2019, un avion à double turbopropulseur Dornier Do 228 exploité par le transporteur local Busy Bee Congo s'est écrasé peu après son décollage de l'aéroport international de Goma en République démocratique du Congo et est tombé dans une partie densément peuplée de la ville, faisant de nombreuses victimes au sol [1],[2]. Il s'agit de l'accident le plus meurtrier du Dornier Do 228.

ContexteModifier

En raison du manque de fonds, de la pauvreté, du manque de supervision et de la corruption au sein du gouvernement, la sécurité aérienne en République démocratique du Congo, en particulier parmi les transporteurs locaux à bas prix, est tristement laxiste et il est d'ailleurs interdit à tous les transporteurs locaux du pays d'opérer dans l'Union européenne. Plusieurs accidents sont se déjà produits sur l'aéroport de Goma, à l'est du pays, tuant plusieurs dizaines de personnes à la fois dans l'avion et au sol. En 2008, un DC-9 âgé de 31 ans et assurant le vol 122 de Hewa Bora Airways s'est écrasé à la suite d'un problème moteur, tuant près de 50 personnes au sol.

En 2002, le volcan Nyiragongo entre en éruption puis endommage et détruit une portion entière de la partie nord de la piste de l'aéroport de Goma, située à environ 15 kilomètres du volcan. Néanmoins, il faudra attendre près de 13 ans et plusieurs incidents pour que la piste soit enfin rénovée et prolongée en 2015 [3].

La compagnie aérienne exploitant l’avion, Busy Bee Congo, a été fondée en 2007 et utilise l'aéroport de Goma comme base pour sa flotte de Dornier Do 228. Le vol était prévu entre Goma et l'aéroport de Beni Mavivi, à environ 350 kilomètres au nord. L'avion transportait 17 passagers et deux membres d'équipage [4].

AvionModifier

Au moment de l'accident, le Dornier 228 impliqué dans l'accident, immatriculé 9S-GNH, était âgé de plus de 35 ans. En effet, il a effectué son premier vol en mai 1984. Il était équipé de deux turbopropulseurs Garrett TPE331 [5].

En 1994, alors immatriculé SX-BHC, l'appareil a subi un incident près d'Athènes en Grèce. En effet, alors qu'il effectuait son approche dans des conditions de faible visibilité, l'avion a percuté des lignes à hautes tensions sur une colline proche de l'aéroport, arrêtant le moteur numéro 1 et endommageant une partie du fuselage. Les pilotes ont tout de même réussi un atterrissage d'urgence quelques minutes plus tard. L'avion fut réparé et repris ensuite le service [6].

AccidentModifier

Selon les premiers rapports, l’avion a décollé de l’aéroport mais aurait subi une panne de moteur. L'appareil s’est écrasé moins d’une minute après le décollage. Des témoins ont décrit l'avion en train de basculer à trois reprises alors qu'il s'écrasait avec une épaisse fumée noire provenant des moteurs. L’appareil s’est violemment enflammé dans l’un des quartiers à forte densité de population de la ville, l’incendie empêchant les locaux d’aider les victimes touchées par le feu [7].

À la date du 25 novembre, le nombre de victimes varie selon les rapports. Selon divers médias, une ou deux personnes présentes à bord de l'avion auraient réussi à se tirer de l'incendie, tandis que plusieurs dizaines de personnes sont décédées au sol à la suite du crash de l'avion sur la ville [1].

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Accident d’avion en République démocratique du Congo : le bilan s’alourdit à 29 morts », sur lemonde.fr,
  2. « Au moins 29 personnes meurent dans l’écrasement d’un avion en RDC », sur www.20minutes.fr, (consulté le 25 novembre 2019)
  3. « La piste d’atterrissage de l’aéroport de Goma réhabilitée », sur voaafrique.com, (consulté le 26 novembre 2019)
  4. « 23 corps retrouvés après un accident d’avion en République Démocratique du Congo », sur Journal L'Union, (consulté le 25 novembre 2019)
  5. (en) « Accident description - 2019 Busy Bee crash », sur aviation-safety.net
  6. (en) « Accident description - 1994 SX-BHC incident », sur aviation-safety.net
  7. « RDC : un avion s’écrase au décollage sur un quartier de Goma, 29 morts », sur leparisien.fr, (consulté le 25 novembre 2019)

Liens externesModifier