Académie du Var

société savante crée en 1800
Académie du Var
Sceau de l'Académie du Var, en 1857.
(la) Sparsa ColligoVoir et modifier les données sur Wikidata
Histoire
Fondation
10 février 1800
Cadre
Type
Forme juridique
Domaine d'activité
Objectif
recherches et diffusion du savoir dans les domaines des sciences, des lettres et des arts
Siège
Pays
Coordonnées
Langue
Organisation
Membres
50 membres titulaires élus
Fondateurs
Président
Antoine Carvalho (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Affiliation
Site web
Identifiants
RNA
SIREN
Carte

L'Académie du Var est une société savante fondée le , à Toulon. C'est une association loi de 1901.

Objectifs de l'Académie modifier

Domaine d'action modifier

L'Académie du Var est une association reconnue d'utilité publique, qui a pour objet de favoriser, par son concours et ses encouragements, le développement de la vie littéraire, scientifique et artistique et surtout l'étude des questions pouvant intéresser la région dont le Var fait partie[1]. Elle est membre de la Conférence nationale des académies des sciences, lettres et arts[1].

Ses manifestations, conférences, commissions, colloques, salons d’art sont ouverts au public[1].

Organisation et statuts modifier

L'Académie accueille cinquante membres titulaires, des membres d’honneur, des membres émérites, des membres associés et des membres correspondants français et étrangers, tous élus par l’assemblée des membres titulaires[1].

Le président est élu pour deux ans par le conseil d'administration et rééligible[2].

Restitution périodique modifier

L'Académie publie depuis 1833 un Bulletin de l’Académie du Var[3],[4],[5], qui devient Revue annuelle à partir de 2013[1].

Historique modifier

Reconnaissance académique modifier

L'Académie du Var est fondée le 21 pluviôse an VIII (), sous la Première République, par arrêté du Directoire du département du Var, en tant que « Société des sciences, belles-lettres et arts de Toulon »[6]. Les membres fondateurs sont, entre autres : Honoré Giraudy, Victor Bally, Jean François Demore, Michel Leclerc, Michel Manne, Louis Négrin, François Hernandez, Julien Émeriau, Jean Textoris, Cyprien Auban, Jacques André, Zénon Pons[7].

En 1811, elle se renomme « Académie de Toulon », et se dote d'un nouveau règlement. Deux classes sont définies : l'une pour les sciences et arts mécaniques et chimiques, l'autre pour les belles-lettres et beaux-arts[8].

À partir d', avec l'accord du Ministère de l'intérieur, l'institution prend une dimension départementale, et devient la « Société des sciences, belles-lettres et arts du département du Var ». Un sceau est adopté, avec en son centre la devise « Sparsa Colligo » qui est toujours celle de l'Académie[9].

En 1868, sous le Second empire, L'Académie obtient l'autorisation préfectorale de se nommer « Société Académique du Var »[10].

C'est en 1878, sous la Troisième République, qu'elle prend son nom actuel d'« Académie du Var »[11].

Lieux de l'Académie modifier

Le premier lieu de rencontres, en 1800, est l'École centrale à Toulon[6]. Cette école étant transférée à Draguignan en 1802, les réunions se font ensuite à l’hôpital maritime[8]. A partir de 1818, à la suite de sa reconnaissance comme société départementale, elle obtient de s'installer au collège communal[9]. L'élargissement de l'offre d'enseignement du collège oblige à quitter ces lieux en 1822, pour s'installer dans l'ancienne maison des Oratoriens[12]. Le retour au collège se fait en 1828[13], jusqu'en 1931, ou elle rejoint la bibliothèque communale[14]. En 1978, elle intègre ses locaux actuels dans l'ancienne corderie de l'arsenal[15].

Membres notoires modifier

Présidents modifier

Félix Honoré Giraudy est le premier président élu en 1800[7], de l'institution qui fonctionna assez régulièrement pendant cinq ans[16].

C'est sous l’impulsion de François Hernandez qui en deviendra le deuxième président, que l'Académie renait en 1811[8].

Charles Richard obtiendra la reconnaissance de la « Société académique du Var » en 1868, et de l'« Académie du Var » en 1878 lors de son deuxième mandat[17].

L'amiral Jean Guillou en fut président de 1987 à 1991.

Académiciens modifier

On peut citer :

Parmi les démissionnaires on notera : Jules Louis Théodore Fabre d’Églantine, fils du célèbre Fabre d’Églantine[18].

Notes et références modifier

Voir aussi modifier

Bibliographie modifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Bernard Brisou, Histoire de l'Académie du Var : des origines à 1835, La-Seyne-sur-Mer, éd. association Livres en Seyne, , 326 p. (ISBN 979-10-96694-09-9).  
  • Claude Langlois, Deux siècles de beaux-arts à l'Académie du Var : 1810 - 2010, Toulon, éd. Académie du Var, , 240 p. (ISBN 978-2-9527274-4-0).

Articles connexes modifier

Liens externes modifier

Sur les autres projets Wikimedia :