Ouvrir le menu principal

André Martel

poète français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Martel.
Ne doit pas être confondu avec André Martel (éditeur).
André Martel
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
André Robert Paul Frédéric Marie MartelVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de
Distinction

André Martel, né le à Toulon, mort le (à 82 ans) à Cuers (Var), est un écrivain et poète français. Il se donnait aussi les pseudonymes de « Papapafol » et « Le Martélandre ». Il fut aussi régent du Collège de ’Pataphysique.

BiographieModifier

Il fut instituteur, puis professeur de lettres, ainsi que secrétaire des séances de l'Académie du Var. Il commença très tôt, en 1915, une carrière des plus classiques de poète et d'écrivain. En 1951, il fit paraître un opuscule poétique intitulé Le Paralloïdre des Çorfes, première manifestation publique d'une nouvelle langue de son invention : le paralloïdre.

À 60 ans, abandonnant Toulon, sa famille et toute sa vie antérieure, il s'installa à Vincennes près de Paris. Il y passa le reste de son temps. Il devint secrétaire de Jean Dubuffet, qui l'introduisit dans les milieux littéraires, puis Régent du Collège de ’Pataphysique.Il collabora depuis sa fondation en 1970 à la revue Cheval d'attaque animée par le poète wallon Didier Paschal-Lejeune. Les 160 pages du numéro 10-12 de cette revue lui sont entièrement consacrées et comportent notamment une étude approfondie d'Alain Frontier sur l le paralloïdre.

Œuvres principalesModifier

En paralloïdre
  • Le Paralloïdre des Çorfes
  • La Djiginne du Théophélès
  • Mirivis des Naturgies en collaboration avec Jean Dubuffet
  • Abstaral et Gorgomar
  • Zoé ou le Bal des Chimanes, théâtre
En français
  • La Fontaine n'est pas un imbécile, essai (1967).

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier