Abbaye de Tautra

L'abbaye de Tautra (Mariakloster) est une abbaye cistercienne en activité située sur l'île de Tautra dans le centre de la Norvège dans le fjord de Trondheim.

Abbaye de Tautra
image de l'abbaye
Ruines de l'église Sainte-Marie

Nom local Munkeby Mariakloster
Diocèse Trondheim
Patronage Saint Brettiva
Sainte Marie
Numéro d'ordre (selon Janauschek) DCLII (552)[1]
Numéro d'ordre (abbayes actuellement actives) 067 ♀[2]
Fondation 1180
Début construction 1207 / 1999
Origine religieuse Cisterciens
Cistercien depuis 1207
Dissolution 1270-2009
Abbaye-mère Lyse (1207-1537)
Roscrea (depuis 1999)
Lignée de Clairvaux (1207-1537)
Cîteaux (depuis 1999)
Abbayes-filles Aucune
Congrégation Cisterciens (1180-1270)
Trappistes (depuis 2009)
Période ou style

Coordonnées 63° 34′ 58″ nord, 10° 37′ 24″ est[3]
Pays Drapeau de la Norvège Norvège
Royaume Lade
Landsdel Trøndelag
Fylke Nord-Trøndelag
Kommune Tautra
Site https://www.tautra.org/
Géolocalisation sur la carte : Europe
(Voir situation sur carte : Europe)
Abbaye de Tautra
Géolocalisation sur la carte : Norvège
(Voir situation sur carte : Norvège)
Abbaye de Tautra

Fondée en 1207, elle est fermée en 1537 à l'époque de la Réforme. Quatre siècles et demi plus tard, en 1999, elle est actuellement habitée par une communauté de cisterciennes-trappistines.

Première fondationModifier

 
Ruines de l'église côté ouest.

L'abbaye a été fondée en 1207 par des moines venus de l'abbaye de Lyse (près de Bergen). L'abbaye de Munkeby (en) qui était à l'origine plus importante se transféra peu à peu à Tautra, devenant une grange cistercienne. Sainte-Marie de Tautra s'agrandit et devient de plus en plus prospère, jusqu'à la Réforme protestante qui l'anéantit au XVIe siècle. Les ruines de l'église sont encore visibles aujourd'hui. Elles mesurent 36,5 mètres de longueur pour 13,5 mètres de largeur.

Seconde fondationModifier

 
L'église du nouveau prieuré, le fjord de Trondheim au fond.

Cinq trappistines américaines de l'abbaye Notre-Dame du Mississippi et deux trappistines norvégiennes sont venues refonder à proximité des ruines un petit prieuré en 1999. La reine Sonja de Norvège est venue poser la première pierre d'un nouveau bâtiment monastique des trappistines de Tautra en 2003. Leur prieuré est devenu autonome en .

Le nouveau prieuré avec un cloître aux baies vitrées ouvertes sur le fjord et une nouvelle église ont été consacrés par l'évêque de Trondheim. Son architecture moderne de pierre de basalte se marie avec la beauté de la nature environnante.

Les Sœurs vivent entre prière, étude et travail. Elle vivent de la fabrication de savon biologique.

Notes et référencesModifier

  1. (la) Leopold Janauschek, Originum Cisterciensium : in quo, praemissis congregationum domiciliis adjectisque tabulis chronologico-genealogicis, veterum abbatiarum a monachis habitatarum fundationes ad fidem antiquissimorum fontium primus descripsit, t. I, Vienne, , 491 p. (lire en ligne), p. 213.
  2. (it) Luigi Zanoni, « Tautra », sur http://www.cistercensi.info, Certosa di Firenze (consulté le ).
  3. (en) « Tautra », Ordre cistercien de la Stricte Observance (consulté le ).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internesModifier

Lien externeModifier