Abbaye de Sorø

ancien monastère danois

Abbaye de Sorø
image de l'abbaye
La porterie

Diocèse Roskilde (au Moyen-Âge)
Copenhague (aujourd'hui)
Patronage Vierge Marie
Numéro d'ordre (selon Janauschek) CCCLXIX (369)[1]
Fondation 1150
Cistercien depuis 15 juillet 1162
Dissolution 1538
Abbaye-mère Esrum
Lignée de Clairvaux
Abbayes-filles 508- Ås (de) (1192-1535)
703 - Knardrup (de) (1326-1536)
Congrégation Bénédictins (1150-1162)
Cisterciens (1162-1580)
Période ou style Gothique de brique

Coordonnées 55° 25′ 47″ nord, 11° 33′ 23″ est[2].
Pays Drapeau du Danemark Danemark
Amt Sjælland-Occidental
Région Seeland
Commune Sorø Kommune
Paroisse (da) Sorø
Géolocalisation sur la carte : Europe
(Voir situation sur carte : Europe)
Abbaye de Sorø
Géolocalisation sur la carte : Danemark
(Voir situation sur carte : Danemark)
Abbaye de Sorø

L'abbaye de Sorø est une abbaye de l'Ordre cistercien située dans la localité de Sorø dans le centre-nord de la région de l'île de Seeland au Danemark.

HistoireModifier

En 1142, un noble descendant de Vikings, Asser Rig, fonde une abbaye bénédictine. Mais il meurt en 1151 et c'est l'évêque de Lund, Absalon, qui développe véritablement cette abbaye et la convertit en abbaye cistercienne.

Saxo Grammaticus résida dans cette abbaye et y rédigea son Gesta Danorum. Il écrivit également les seize volumes de la chronique danoise d'Absalon.

En 1247, l'abbaye de Sorø subit un grave incendie. Elle fut reconstruite une dizaine d'années plus tard.

En 1536, en raison de la Réforme protestante, l'abbaye devint un refuge pour de nombreux moines.

En 1555, l'abbaye accueille les moines chassés de l'abbaye d'Esrum.

En 1580, l'abbaye de Sorø devint propriété de la Couronne danoise.

En 1584, l'abbaye fut transformée en Académie pour jeunes gens de la Noblesse danoise. Elle devint plus tard la bibliothèque de l'Académie de Soro.

Description et architectureModifier

L'architecture reprend le style gothique en cours à cette époque dans le Saint-Empire romain germanique. L'église de l'abbaye est notamment connue pour les armoiries peintes sur les murs de la nef, appartenant aux différents bienfaiteurs de l'établissement religieux[3].

Accueillant la tombe de son principal promoteur, l’archevêque Absalon[4], l'abbaye de Sorø est le lieu de sépulture pour plusieurs souverains[5] danois:

Notes et référencesModifier

  1. (la) Leopold Janauschek, Originum Cisterciensium : in quo, praemissis congregationum domiciliis adjectisque tabulis chronologico-genealogicis, veterum abbatiarum a monachis habitatarum fundationes ad fidem antiquissimorum fontium primus descripsit, t. I, Vienne, , 491 p. (lire en ligne), p. 145 & 146.
  2. Luigi Zanoni, « Sorø », sur Certosa di Firenze (consulté le 18 février 2016).
  3. (en) Kim Esmark, Lars Hermanson, Hans Jacob Orning et Helle Vogt, Disputing strategies in medieval Scandinavia, Brill, (ISBN 9789004243675, OCLC 861932166, lire en ligne), p. 198
  4. (da) « Absalon », sur Sorø Klosterkirke - Akademigrunden 4, 4180 Sorø (consulté le 22 octobre 2019)
  5. (da) « Kongegrave », sur Sorø Klosterkirke - Akademigrunden 4, 4180 Sorø (consulté le 22 octobre 2019)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Dimier M.-Anselme: L'art cistercien hors de France, Zodiaque, La Pierre-qui-Vire 1971.
  • Zeitler, Rudolf: Reclams Kunstführer Dänemark, 1978, (ISBN 3-15-010273-1).

Lien externeModifier