Abbaye de Sankt Oswald

Abbaye de Sankt Oswald
L'église abbatiale
L'église abbatiale

Ordre Bénédictin
Fondation 1396
Fermeture 1803
Diocèse Diocèse de Passau
Fondateur Johann von Leuchtenberg
Dédicataire Oswald de Northumbrie
Style(s) dominant(s) Renaissance
Localisation
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Région historique Principauté épiscopale de Passau
Land Drapeau de Bavière Bavière
Arrondissement Freyung-Grafenau
Commune Sankt Oswald-Riedlhütte
Coordonnées 48° 53′ 30″ nord, 13° 25′ 31″ est
Géolocalisation sur la carte : Bavière
(Voir situation sur carte : Bavière)
Abbaye de Sankt Oswald
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
(Voir situation sur carte : Allemagne)
Abbaye de Sankt Oswald

L'abbaye de Sankt Oswald est une ancienne abbaye bénédictine à Sankt Oswald-Riedlhütte, dans le Land de Bavière et le diocèse de Passau.

HistoireModifier

L'abbaye est fondée par le landgrave Johann von Leuchtenberg en 1396 sur une source. De 1396 à 1427, c'est la seule abbaye de pères paulins en Bavière. Des différents et des pillages de hussards provoquent le départ des pères paulins. En 1431, le pape Eugène IV permet l'installation des chanoines réguliers de saint Augustin qui viennent de Passau et de Süben[1].

Après la mort de Wolfgang Heigl, le dernier prévôt, en 1563, le monastère est vide. À la demande du duc Albert V de Bavière, l'abbé bénédictin de Niederaltaich envoie en 1567 des moines s'installer dans l'abbaye[2]. En 1803, elle est dissoute lors de la sécularisation[3].

Le monastère sert d'église paroissiale et un presbytère à partir de 1817. En 1876, l'église est la proie d'un incendie ; elle est reconstruite en 1882.

RéférencesModifier

  1. (de) Christine Riedl-Valder, « St. Oswald ? Pauliner, Augustiner und Benediktiner an heilkräftiger Quelle », sur Klöster im Bayern.
  2. (de) Ludwig Schober, Geschichte des Klosters Sankt Oswald: von den Anfängen bis zum Dreißigjährigen Krieg, Salzweg, Bibliotheksverlag Fichtel, 1997.
  3. (de) Andreas Schlittmeier, Die Wirtschaftlichen Auswirkungen der Säkularisation in Niederbayern. Untersucht am Beispiel der Abtei Niederaltaich und seiner Probsteien Rinchnach und Sankt Oswald, 1961.