Abbaye de Gengenbach

abbaye allemande

Abbaye de Gengenbach
Image de l'Abbaye de Gengenbach

Ordre Ordre de Saint-Benoît
Localisation
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Région historique Bade-Wurtemberg
Commune Gengenbach
Coordonnées 48° 24′ 15″ nord, 8° 01′ 02″ est
Géolocalisation sur la carte : Bade-Wurtemberg
(Voir situation sur carte : Bade-Wurtemberg)
Abbaye de Gengenbach
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
(Voir situation sur carte : Allemagne)
Abbaye de Gengenbach

L'abbaye de Gengenbach est une abbaye bénédictine située à Gengenbach en Allemagne fondée par saint Pirmin en 725, dans la vallée de la Kinzig. Cependant, Maur Dantine, Ursin Durand et Charles Clément mentionnent en 1783-1787 que Ruthard, fils de Luitfrid, Duc d'Alsace et petit-neveu du Comte Etichon, Comte du Nordgau et de l'Ortenau fonda, en 736, l'Abbaye de Gengenbach[1]. Par contre, dans sa "Géographie"[2], Anton Friedrich Büsching mentionne qu'elle fut fondée en 740 et qu'elle appartient au diocèse de Strasbourg. Les princes de Furstenberg en étaient les protecteurs, "son abbé siégeait dans les diettes".

RéférencesModifier

  1. Dantine, Maur, Durand, Ursin et Clémencet, Charles, L'Art de vérifier les dates des faits historiques , des chartes, des chroniques, et autres anciens monuments, depuis la naissance de Notre-Seigneur, par le moyen d'une table chronologique... Avec deux calendriers perpétuels, le glossaire des dates, le catalogue des saints... la chronologie historique du Nouveau Testament; celles des conciles, des papes, des quatre patriarches d'Orient, des empereurs... des rois..., t. 1, 1783-1787, 3e éd., 978 p. (lire en ligne), p. 73
  2. Büsching, Anton Friedrich, Géographie de Busching. Bohême, Moravie et Silésie autrichienne, Cercles d'Autriche, de Bourgogne, de Haut Rhin, du Bas Rhin et de Souabe / , abrégée dans les objets les moins intéressants, augmentée dans ceux qui ont paru l'être, retouchée partout, & ornée d'un précis de l'histoire de chaque état. Par M. Bérenger..., vol. 12, Société typographique (Lausanne), 1776-1782, 564 p., p. 231