ACMAT VT4

(Redirigé depuis ACMAT VT4 (Arquus))

ACMAT VT4
Appelé aussi VLTPNP
Marque Drapeau : France ACMAT (Arquus)
Années de production 2017 - Actuellement
Classe 4x4 militaire
Usine(s) d’assemblage ACMAT Saint-Nazaire[1] / Ford Thaïlande
Moteur et transmission
Énergie Diesel / Carburant militaires
Moteur(s) Diesel 160 ch[2]
Cylindrée 2 198[2] cm3
Puissance maximale 160[2] ch
Transmission 4x4
Boîte de vitesses Manuelle
Poids et performances
Poids à vide 2 600 kg
Vitesse maximale Bridée à 135[3] km/h
Autonomie 700[2] km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) 5 portes
Châssis Ford Everest III
Chronologie des modèles

Le VT4 d'ACMAT filiale d'Arquus (ex Renault Trucks Defense), à l'origine appelé VLTP-NP pour « Véhicule Léger Tactique Polyvalent-Non Protégé » est un 4x4 sur la base d'un Ford Everest destiné au remplacement des Peugeot P4 de l'Armée française et principalement de l'Armée de terre[3].

HistoireModifier

En 2015, le Ministère des Armées prit la décision de commander 1 000 4x4 Ford Ranger dans le cadre d'une procédure d'urgence de remplacement du P4 devenant trop vieux et trop coûteux en entretien. Critiqué du fait du choix d'une société étrangère, le Ministère de la Défense (sous son ancien nom) affirma qu'il restait à honorer un contrat d'environ 4 000 autres véhicules, ce qui lança le programme VLTPNP.

Le , Jean-Yves Le Drian, (Ministre de la Défense) affirma que ce sera le groupe RTD (Arquus) qui produira et livrera 3700 nouveaux véhicules (selon le contrat en application à ce moment), le VT4[4].

Ce seront 4 380 VT4 qui seront acquis dont 3 980 au profit de l'Armée de terre[5].

Le , le 12e régiment de cuirassiers a reçu les deux premiers VT4 des forces armées, à Satory[6]. Au , 730 comptabilisés[7].

CaractéristiquesModifier

Ce véhicule qui équipe les trois armées ainsi que le Service des essences des armées (SEA) et le Service interarmées des munitions (SIMu)[8] est destiné à « assurer des liaisons au profit de 5 soldats ou 4 combattants équipés FELIN »[3] dans le cadre d'opérations intérieures ou extérieures.

A contrario du P4, il dispose de la climatisation, d'une insonorisation de l'habitacle, l'assistance au démarrage en côte, le contrôle de descente, du système anti-blocage des roues (ABS) et du correcteur électronique de trajectoire (ESP)[9].

Il peut être équipé du SITEL (systèmes d’information et de télécommunications de l’armée de Terre), de deux postes radio PR4G, munis d’un système de chiffrement intégré, et d’un moyen de positionnement par satellite de type DAGR (Defense Advanced GPS Receiver)[10].

Lors de la transformation du Ford Everest en VT4, ACMAT s'occupe en outre de rehausser le véhicule, renforcer les commandes pour une plus grande durabilité et résistance et d'ajouter des crochets de largage pour le rendre aérotransportable et largable[1].

Notes et référencesModifier