Ouvrir le menu principal

4e arrondissement de Lyon

arrondissement de Lyon

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 4e arrondissement.

4e arrondissement de Lyon
4e arrondissement de Lyon
Administration
Pays Drapeau de la France France
Ville Lyon
La Croix-Rousse
Serin-Gillet
Gros Caillou
Maire David Kimelfeld
Code postal 69004
Code Insee 69384
Démographie
Population 36 080 hab. (2016)
Densité 12 314 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 46′ 41″ nord, 4° 49′ 41″ est
Superficie 2,93 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
4e arrondissement de Lyon

Géolocalisation sur la carte : Lyon

Voir sur la carte administrative de la zone Lyon
City locator 14.svg
4e arrondissement de Lyon

Le 4e arrondissement de Lyon est un des neuf arrondissements de Lyon, situé sur la colline de La Croix-Rousse.

Sommaire

PrésentationModifier

D'une superficie de 293 hectares, l'arrondissement couvre le plateau de La Croix-Rousse. Il est limité au sud par le 1er arrondissement, à l'est par le Rhône qui le sépare du 6e arrondissement, à l'ouest par la Saône et le 9e arrondissement et au nord enfin par la commune de Caluire-et-Cuire.

LocalisationModifier

HistoireModifier

Le 4e arrondissement a été créé le 24 mars 1852 (date de création des cinq premiers arrondissements), reprenant les frontières de l'ancienne commune de La Croix-Rousse.

DémographieModifier

Évolution démographique
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015 2016
39 70033 20430 67730 55533 79734 30235 65436 14536 080

La densité s'élève à 12 314 habitants/km² en 2016.

AdministrationModifier

Le conseil d'arrondissement est l'organe consultatif majeur de l'arrondissement. Il se compose de 15 membres, dont 4 sont conseillers municipaux de Lyon. Depuis juillet 2011, le maire du 4e arrondissement est David Kimelfeld (PS puis REM).

QuartiersModifier

  • Plateau de la Croix-Rousse
  • Quartier de Serin-Gillet
  • Quartier du Gros Caillou

MonumentsModifier

 
La tour de la Belle-Allemande, démolie en 1952[1], illustrée par Joannès Drevet (1854–1940).
  • Statue de Jacquard
  • Jardin Rosa Mir
  • Villa Gillet
  • Le mur des canuts. Un mur peint représentant l'architecture croix-roussienne.
  • Sculpture "Le chant des Canuts", installée dans un square à côté de la mairie. Cette statue réalisée en 1984 par Georges Salendre représente deux amoureux entonnant le Chant des Canuts.

Équipements et ServicesModifier

Rues, places, espaces vertsModifier

TransportsModifier

Cet arrondissement est desservi par de nombreuses lignes du réseau TCL :

  • le métro :     (Croix-Rousse et Hénon)
  • les lignes de trolleybus : C13 (Grange-Blanche - Part-Dieu - Hôtel-de-Ville - Montessuy), C18 (Hôtel-de-Ville - Croix-Rousse Nord), S6 (Hôtel-de-Ville - Place de la Croix-Rousse) ;
  • les lignes de bus 2 (Place de la Croix-Rousse - Gare de Vaise - Plateau de Saint-Rambert), 33 (Place de la Croix-Rousse - Sathonay - Rillieux-Les Alagniers), 45 (Place de la Croix-Rousse - Gorge de Loup - Valdo) et s4 (circulaire Croix-Rousse - plateau).

D'autres lignes passent en bordure de l'arrondissement :

  • la ligne C5 (Cordeliers - Vancia) longe le Rhône sur le cours d'Herbouville ;
  • la ligne C6 (Jet d'eau Mendès France - Écully) emprunte le tunnel sous la Croix-Rousse, avec arrêts côté Saône à l'église de Serin et côté Rhône au pont De Lattre ;
  • la ligne 9 (Cordeliers - Sathonay Manutention) longe le Rhône sur le cours d'Herbouville ;
  • la ligne 38 (Part-Dieu - Caluire) emprunte la montée de la Boucle ;
  • la ligne 40 (Bellecour - Neuville-sur-Saône) longe la Saône sur le quai de Serin ;
  • la ligne 171 (Lyon - Montluel) longe le Rhône sur le cours d'Herbouville, dans le sens aller seulement.

Cet arrondissement possède également 18 stations Vélo'v implantées sur le plateau et sur les quais.

  • 4001 - Conservatoire - En face du pont du Maréchal Koenig, sur le quai Joseph Gillet
  • 4002 - Mairie du 4° - Devant la mairie, sur le boulevard de la Croix-Rousse
  • 4003 - Place Commandant Arnaud
  • 4004 - Hénon - À la sortie du métro
  • 4005 - Place Bertone
  • 4006 - Philippe de Lasalle - Face à l'IUFM, rue Anselme
  • 4007 - Place Flammarion
  • 4009 - Jacquard / Denfert-Rochereau - À l'angle entre la rue Jacquard et la rue Denfert-Rochereau
  • 4011 - Place Jean Ambre
  • 4012 - Place Adrien-Godien
  • 4014 - Philippe de Lassalle / Pillement - À l'angle entre la rue Philippe de Lassalle et la rue Pillement
  • 4017 - Place des Tapis - À l'angle entre le boulevard des Canuts et la rue Valentin Couturier
  • 4021 - Tabareau - À l'angle entre le boulevard de la Croix-Rousse et la rue Tabareau
  • 4022 - Place de la Croix-Rousse - À l'angle entre la place de la Croix-Rousse et la grande rue de la Croix-Rousse
  • 4023 - Pont Mazaryk
  • 4025 - Parc Cerisaie - En face du no 30 rue Chazière
  • 4041 - Boussange / Austerlitz - À l'angle entre la rue de Belfort et la rue d'Austerlitz
  • 4042 - Stade Grégory Coupet - En face du no 88 rue Philippe de Lassalle

Équipements sportifsModifier

Vie de l'arrondissementModifier

  • Tous les jours, sauf le lundi, le célèbre marché de la Croix-Rousse (marché bio le samedi matin). Il s'étend le long du boulevard de la Croix-Rousse, sur près d'un kilomètre.
  • Durant le deuxième week-end de septembre, la Grande Braderie occupe la Grande Rue et la Place de la Croix-Rousse.

ÉducationModifier

  • Lycée Saint-Exupéry (public)
  • Lycée professionnel Camille Claudel (public)
  • Collège Clément-Marot (public)
  • Collège Maurice-Scève (public)
  • Collège Jean-Baptiste de la Salle (privé)
  • Collège Les Chartreux Saint-Charles (privé)

ArtsModifier

Évocations littérairesModifier

Les Six Compagnons, série de Paul-Jacques Bonzon (Bibliothèque verte)

ÉconomieModifier

Revenus de la population et fiscalitéModifier

En 2011, le revenu fiscal médian par ménage était de 31 453 €, ce qui plaçait le 4e arrondissement au 2e rang parmi les 9 arrondissements de Lyon[2].

Notes et référencesModifier

  1. « La Tour de la Belle-Allemande au début du XXe siècle », sur bm-lyon.fr (consulté le 27 décembre 2014).
  2. « Indicateurs de structure et de distribution des revenus en 2011 | Insee », sur www.insee.fr (consulté le 4 mars 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :