15e étape du Tour de France 1994

Tour de France 1994
15e étape
Résultats de l’étape
1er Eros Poli h 31 min 59 s
(35,35 km/h)
2e Alberto Elli + min 39 s
3e Pascal Lino + min 39 s
Jersey red number.svg Comb. Eros Poli
Classement général à l’issue de l’étape
Jersey yellow.svg M. jaune Miguel Indurain 75 h 11 min 35 s
2e Richard Virenque + min 56 s
3e Armand de Las Cuevas + min 2 s
Classements annexes à l’issue de l’étape
Jersey green.svg M. vert Djamolidine Abdoujaparov 277 pts
Jersey polkadot.svg M. à pois Richard Virenque 249 pts
Jersey white.svg M. blanc Richard Virenque 75 h 19 min 31 s
Jersey yellow number.svg D. jaune Festina-Lotus 225 h 59 min 10 s
Chronologie

La 15e étape du Tour de France 1994 a lieu le entre les villes de Montpellier et de Carpentras sur une distance de 231 km. Elle est remportée par Eros Poli au terme d'une longue échappée solitaire.

ParcoursModifier

Les coureurs quittent l'Hérault en direction de la Provence, avec un parcours traversant le Gard et le Vaucluse. L'étape est plate, sans difficulté répertoriée jusqu'à un premier passage à Carpentras après 152 kilomètres de course. De là, les coureurs prennent la direction de Bédoin et doivent grimper jusqu'au sommet du mont Ventoux, classé hors-catégorie, par sa face sud. Ils doivent ensuite descendre par le côté nord, jusqu'à Malaucène, avant de revenir à Carpentras où est jugée l'arrivée. Deux sprints intermédiaires sont disputés à Corconne et à Dions[1].

C'est la onzième fois que le Tour de France passe par le mont Ventoux depuis la première ascension en 1951, sept ans après la dernière apparition du « Géant de Provence » sur le parcours de l'épreuve, en 1987. Le final est similaire à celui de la 13e étape du Tour de France 1967, qui avait vu la victoire de Julio Jiménez, mais également le décès de Tom Simpson, victime d'un malaise cardiaque durant l'ascension[2].

La courseModifier

Après un début d'étape peu animé, les premières attaques se produisent après 50 kilomètres de course. Il faut néanmoins attendre le 60e kilomètre pour qu'une échappée se détache, Eros Poli partant en solitaire avant le sprint de Dions. Après avoir tenté de revenir, le peloton renonce et laisse filer le coureur italien, dont le physique imposant (1,94 m pour 87 kg), antithèse de celui d'un grimpeur[3] sera peu avantagé dans la montée du Ventoux. Poli prend ainsi une avance conséquente, et aborde l'ascension avec 16 minutes d'avance sur son compatriote Mario Mantovan parti en contre-attaque, et près de 24 minutes d'avance sur le peloton[1].

Passé professionnel à 27 ans, Poli ne compte qu'une seule victoire à son palmarès, ayant principalement brillé chez les amateurs dans l'exercice du contre-la-montre. Depuis 1991, il est le fidèle gregario du sprinter Mario Cipollini, blessé quelques semaines plus tôt sur le Tour d'Espagne, et donc absent du Tour de France[4],[5]. Il aborde la montée avec l'objectif de conserver au moins quatre minutes d'avance au sommet, soit une perte d'une minute par kilomètre par rapport aux meilleurs grimpeurs. Gérant son effort, il parvient à réussir dans son entreprise, franchissant le sommet min 35 s avant Marco Pantani, parti à sa poursuite. À l'arrivée, il compte encore plus de trois minutes et demie d'avance, et s'offre le plus beau succès de sa carrière[6], vu rétrospectivement comme l'une des plus improbables et des plus inattendues victoires de l'histoire du cyclisme[3],[4].

Derrière Poli, les leaders du classement général s'expliquent durant l'ascension du mont Ventoux. Après six kilomètres de montée, Marco Pantani part donc à l'avant, prenant un peu plus d'une minute d'avance au sommet sur le groupe maillot jaune, où Miguel Indurain a haussé le rythme pour limiter l'écart, et où Richard Virenque, Armand de Las Cuevas et Luc Leblanc, ses suivants immédiats au classement, ont dû se contenter de suivre[7]. Dans la descente, le groupe revient sur Pantani, et Indurain passe proche de la chute, après avoir vu sa roue arrière se bloquer sur un freinage à l'amorce d'un virage. Au final, l'étape ne crée que peu de différences au classement, seul Bjarne Riis perdant sa place parmi les dix premiers[5],[8].

Classement de l'étapeModifier

Classement de la 15e étape
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Eros Poli   Italie Mercatone Uno-Medeghini en h 31 min 59 s
2e Alberto Elli   Italie GB-MG Boys Maglificio + min 39 s
3e Pascal Lino   France Festina-Lotus + min 39 s
4e Roberto Conti   Italie Lampre-Panaria + min 41 s
5e Richard Virenque   France Festina-Lotus + min
6e Armand de Las Cuevas   France Castorama + min
7e Piotr Ugrumov   Lettonie Gewiss-Ballan + min
8e Alex Zülle   Suisse ONCE + min
9e Miguel Indurain   Espagne Banesto + min
10e Marco Pantani   Italie Carrera-Tassoni + min

Classement généralModifier

Classement général après la 15e étape
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Miguel Indurain     Espagne Banesto en 75 h 11 min 35 s
2e Richard Virenque   France Festina-Lotus + min 56 s
3e Armand de Las Cuevas   France Castorama + min 2 s
4e Luc Leblanc   France Festina-Lotus + min 35 s
5e Vladimir Poulnikov   Ukraine Carrera-Tassoni + 11 min 30 s
6e Marco Pantani   Italie Carrera-Tassoni + 11 min 55 s
7e Piotr Ugrumov   Lettonie Gewiss-Ballan + 13 min 37 s
8e Thomas Davy   France Castorama + 16 min 12 s
9e Alex Zülle   Suisse ONCE + 16 min 13 s
10e Abraham Olano   Espagne Mapei-CLAS + 17 min 51 s

Classements annexesModifier

Classement par pointsModifier

Classement par points
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Djamolidine Abdoujaparov     Ouzbékistan Polti-Vaporetto 277 points
2e Silvio Martinello   Italie Mercatone Uno-Medeghini 225 pts
3e Ján Svorada   Slovaquie Lampre-Panaria 199 pts

Classement du meilleur grimpeurModifier

Classement du meilleur grimpeur
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Richard Virenque     France Festina-Lotus 249 points
2e Marco Pantani   Italie Carrera-Tassoni 123 pts
3e Peter De Clercq   Belgique Lotto-Caldoi 106 pts

Classement du meilleur jeuneModifier

Classement général du meilleur jeune
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Richard Virenque   France Festina-Lotus en 75 h 19 min 31 s
2e Marco Pantani   Italie Carrera-Tassoni + min 59 s
3e Abraham Olano   Espagne Mapei-CLAS + min 55 s

Classement par équipesModifier

Classement par équipes
  Équipe Pays Temps
1re Festina-Lotus     France en 225 h 59 min 10 s
2e Banesto   Espagne + 15 min 12 s
3e Mapei-CLAS   Italie + 22 min 9 s

Notes et référencesModifier

  1. a et b « 81ème Tour de France 1994 - 15ème étape », sur memoire-du-cyclisme.eu (consulté le )
  2. « Le Mont Ventoux dans le Tour de France », sur ledicodutour.com (consulté le )
  3. a et b Mickaël Caron, « Le mythe du Ventoux », sur lejdd.fr, Le Journal du Dimanche, (consulté le )
  4. a et b Laurent Vergne, « Trop grand, trop lourd, Eros le héros a pourtant dompté le Ventoux », sur eurosport.fr, (consulté le )
  5. a et b Laurent Chasteaux, « La torride chevauchée d'Eros sur le mont Ventoux », sur humanite.fr, (consulté le )
  6. « Le bouquet d’une vie : Eros Poli », sur letour.fr, (consulté le )
  7. Bruno Deblander, « Carpentras salue un Eros Poli par le Ventoux - Film de la 15e étape », sur lesoir.be, (consulté le )
  8. « Etape 15 : Montpellier - Carpentras », sur lagrandeboucle.com (consulté le )

Lien externeModifier