Ouvrir le menu principal

Île Boddam
Boddam Island (en)
Géographie
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Revendication par Drapeau de Maurice Maurice
Archipel Îles Salomon (archipel des Chagos)
Localisation Océan Indien
Coordonnées 5° 21′ 30″ S, 72° 12′ 21″ E
Géologie Île corallienne
Administration
Territoire britannique d'outre-mer Territoire britannique de l'océan Indien
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Fuseau horaire UTC+6

Géolocalisation sur la carte : Territoire britannique de l'océan Indien

(Voir situation sur carte : Territoire britannique de l'océan Indien)
Île Boddam
Île Boddam

Géolocalisation sur la carte : océan Indien

(Voir situation sur carte : océan Indien)
Île Boddam
Île Boddam
Îles au Royaume-Uni - Îles à Maurice

L'île Boddam, en anglais Boddam Island, est une île inhabitée de l'archipel des Chagos, dans le territoire britannique de l'océan Indien, un territoire britannique d'outre-mer[1].

GéographieModifier

 
Vue de l'île Boddam (à gauche) et de l'île Diable (à droite).

L'île Boddam est située dans le centre de l'océan Indien, dans le nord de l'archipel des Chagos. Administrativement, elle est incluse dans le territoire britannique de l'océan Indien, un territoire britannique d'outre-mer. Cependant, Maurice réclame la souveraineté de l'archipel des Chagos, y compris les îles Salomon[2].

Elle constitue l'île la plus grande et la plus au sud-ouest des îles Salomon, un atoll de onze îles[1]. Elle comporte les ruines d'un campement comportant des habitations, une église, une école et des commerces qui sont envahis par la végétation tropicale présente sur toute l'île. Cette végétation est notamment représentée par des cocotiers où vivent de nombreux crabes de cocotier.

HistoireModifier

 
Ruines de l'église envahie par la végétation tropicale.

Au cours du XVIIIe siècle, les Français colonisent l'archipel des Chagos et installent un campement sur l'île Boddam. Des Africains y travaillent dans des conditions proches de l'esclavage pour l'exploitation du coprah tiré des cocoteraies. Le campement comporte une église, une école, des commerces, la demeure du planteur et assez d'habitations pour qu'au moins 400 personnes y vivent.

Entre 1966 et 1973, les 400 habitants de l'île Boddam sont évacués vers Maurice dans le cadre du développement de la base militaire britannique de Diego Garcia[2],[3]. L'île est depuis inhabitée et ses constructions tombent en ruine. Elle reçoit toutefois quelques visiteurs représentés par des plaisanciers de passage dans l'archipel des Chagos mais ils ont interdiction d'y résider. Ces derniers peuvent néanmoins utiliser la jetée et deux réservoirs d'eau douce laissés à leur disposition. Ils ont interdiction de faire du feu sur l'île mais peuvent utiliser des bouteilles de gaz entreposées à cet usage. De plus, les prises de pêche doivent être comptabilisées sur une fiche laissée dans une boîte aux lettres sur l'île.

Une fois par mois, un navire basé à Diego Garcia passe à l'île Boddam. L'administrateur à son bord délivre les visas d'une durée de trois mois maximum aux plaisanciers, les déchets entreposés et conditionnés par les plaisanciers sont évacués, les bouteilles de gaz sont remplacées et la boîte au lettre est relevée.

RéférencesModifier

  1. a et b (en) « Oceandots - Salomon Islands », sur http://www.oceandots.com/ (consulté le 25 janvier 2010)
  2. a et b (en) « The World Factbook - British Indian Ocean Territory », sur https://www.cia.gov/ (consulté le 23 janvier 2010)
  3. (en) Christian Nauvel, A Return from Exile in Sight? The Chagossians and their Struggle, Northwestern Journal of International Human Rights, 31 p. (lire en ligne), p. 1 à 7 - introduction