Ouvrir le menu principal

Équeurdreville

ancienne commune française du département de la Manche
Article général Pour un article plus général, voir Équeurdreville-Hainneville.

Équeurdreville
Équeurdreville
La Rue Gambetta dans les années 1920
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Cherbourg
Canton Octeville (en 1965)
Équeurdreville-Hainneville (depuis 2015)
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Cotentin
Commune Cherbourg-en-Cotentin
Statut Ancienne commune
Code commune 50173
Géographie
Coordonnées 49° 38′ 54″ nord, 1° 39′ 17″ ouest
Superficie 4,08 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Équeurdreville-Hainneville
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 15.svg
Équeurdreville

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 15.svg
Équeurdreville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Équeurdreville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Équeurdreville

Équeurdreville est une ancienne commune française du département de la Manche. La commune fusionne en 1965 avec Hainneville pour former la nouvelle commune de Équeurdreville-Hainneville (décret du 10 septembre 1964).

Sommaire

HistoireModifier

En 1834, Équeurdreville compte 1809 habitants répartis dans 24 villages ou hameaux [1]. On y recense alors six fermes principales.

Dans les années soixante, Équeurdreville, confrontée à une croissance démographique forte, est à la recherche de terrains. Elle se tourne alors, via le maire de l'époque Joseph Bocher, vers Hainneville et son maire, René Lecanu, et propose un projet de fusion. Après de vives discussions, il est finalement adopté par le conseil municipal d'Hainneville et finalisé le 10 septembre 1964 par arrêté préfectoral. Le , Équeurdreville et Hainneville fusionnent, devenant une commune d'environ 12 000 habitants[2].

ToponymeModifier

L’origine de « Scheldreville » (XIe siècle), selon certains, viendrait de « Skeer », « Skiar », mot danois qui désigne « un rocher dans l’eau ». Pour d’autres, cela proviendrait de « Shelder » qui signifie « couvert d’écailles ». De « Eschedreville » (1175), puis « Esquiendreville », « Esquedreville », « Esqueurdreville », l’orthographe devint « Equeurdreville » en 1717[3].

DémographieModifier

Évolution démographique
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841
1 0821 0961 1611 2041 6091 8902 171
1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876
2 6233 6224 3044 9684 7544 4294 358
1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
4 8725 0355 4215 7656 2806 9457 517
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
7 6047 3817 6588 0588 3188 6159 624
(Sources : EHESS[4] et Insee)

Liste des mairesModifier

Liste des maires d'Équeurdreville
Période Identité Étiquette Qualité
1792 1794 Jean Roumy    
1794 1795 Jean Baptiste Lepigoché    
1795 1797 Jean Roumy    
..1798 1798.. Victor Roumy    
1800 1815 Jean Baptiste Aubin    
1815 1816 J. Gigault de Bellefonds    
1816 1826 Antoine Renault    
1826 1826 Adrien Postel    
1826 1828 Jean Baptiste Aubin    
1828 1831 J. B. Roumy des Vindis    
1831 1835 François Mignot    
1835 1835 Toussaint Levallois    
1835 1840 Jean Le Haguée    
1840 1844 François Mignot    
1848 1848 Louis Vignot    
1848 1852 Georges Louis Bertrand   avocat
1852 22 mars 1856 Joseph Murat    
1856 1862 Henry Duchevreuil    
1862 1864 Isidore Travers    
1864 1867 Jean-Baptiste Lesage    
1867 1871 Polydor Hennequin    
1871 1874[5] François Lepigeon   Agriculteur
1874 1874 Polydor Hennequin    
1874 1878 René Mirguet    
1878 1878 Jean-Pierre Receveur    
1878 1887[6] Pierre Bouin    
1888 1899 Jacques Dumoncel    
1899 1905 Victor Michaud    
1905 1908 Louis Chamonin    
1908 1959 Hippolyte Mars SFIO-PS Ouvrier
1959 1964 Joseph Bocher PS Marin de commerce
Une partie des données est issue de liste établie par Jean Pouëssel et l'association du patrimoine hainnevillais
issue de l'ouvrage "601 communes et lieux de vie de la Manche" [7]

Lieux et monumentsModifier

  • L'église Notre-Dame d'Assomption dont le premier édifice daterait du XIe. Cependant, la construction de la rade et du port de Cherbourg vers 1850 créent une augmentation massive de la population à Équeurdreville, imposant la construction d'une nouvelle église. Le curé de la paroisse, Lechevallier, ainsi que l'abbé Godefroy du couvent de la Bucaille, élaborent les plans du nouvel édifice. D'un style néogothique, il est particulièrement sobre du fait des faibles ressources. La flèche du clocher notamment ne sera jamais construite. Il possède plusieurs épitaphes en pierre calcaire, dont la plus ancienne date de 1572, ainsi qu'un grand crucifix de bois polychromes et des fonts baptismaux en marbres du XIXe siècle[8].
  • Le monument aux morts fait partie des monuments aux morts pacifistes. Sculpté par Émilie Rolez à la demande du maire d'alors, Hippolyte Mars[9], il représente la douleur et la souffrance d'une veuve de guerre et de ses deux enfants, orphelins. Le socle porte l'inscription : « Que maudite soit la guerre ».

Notes et référencesModifier

  1. La Presse de la Manche, 2 mars 1972.
  2. « Histoire d'Equeurdreville-Hainneville », equeudreville.com, site officiel de la commune
  3. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 2 : Formations non romanes ; formations dialectales, Genève, (lire en ligne), p. 1022
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Équeurdreville », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 17 novembre 2016)
  5. Décédé en cours de mandat.
  6. Décédé en cours de mandat.
  7. René Gautier, 601 communes et lieux de vie de la Manche [détail des éditions]
  8. L'église Notre-Dame d'Assomption
  9. « Le monument aux morts d'Équeurdreville »