Ouvrir le menu principal

Élections sénatoriales de 2014 dans le Cantal

Les élections sénatoriales de 2014 dans le Cantal ont lieu le dimanche [1]. Elles ont pour but d'élire les deux sénateurs représentant le département au Sénat pour un mandat de six années.

Contexte départementalModifier

Lors des élections sénatoriales de 2008 dans le Cantal, deux sénateurs ont été élus au scrutin majoritaire : Pierre Jarlier, alors affilié à l'UMP et Jacques Mézard, issu des rangs des radicaux de gauche. L'un et l'autre sont à nouveau candidats en 2014.

Depuis 2008, le collège électoral, constitué des grands électeurs que sont les sénateurs sortants, les députés, les conseillers régionaux, les conseillers généraux et les délégués des conseils municipaux, a été largement renouvelé par des élections législatives en 2012 à l'issue desquelles majorité et opposition se partagent les deux circonscriptions du département, les élections régionales de 2010 qui ont conforté la majorité de gauche au conseil régional d'Auvergne, les élections cantonales de 2011 qui ont permis à la droite de conserver sa large majorité au conseil général, et surtout les élections municipales de 2014 qui ont vu la droite gagner Ytrac mais perdre Riom-ès-Montagnes et Vic-sur-Cère. Mais dans ce département très rural, où plus de 70 % des grands électeurs sont issus des conseil municipaux des communes de moins de 2 500 habitants, c'est dans les petites communes que se joue l'élection.

Rappel des résultats de 2008Modifier

Résultats des élections de 2008
Candidat et parti politique Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Pierre Jarlier UMP 310 59,73
Jacques Mézard PRG 220 42,39 283 55,82
Yves Coussain DVD 129 24,86 224 44,18
Louis-Jacques Liandier UMP 135 26,01
Jacques Klem PS 124 23,89
Jean-Pierre Roume PCF 22 4,24
Lionel Roucan Les Verts 18 3,47
Jean-Yves Marquet DVD 16 3,08
Éric Faurot FN 2 0,39
François Bré SE 0 0,00
Inscrits 529 100,00 529 100,00
Abstentions 4 0,76 2 0,38
Votants 525 99,24 527 99,62
Blancs et nuls 6 1,14 20 3,80
Exprimés 519 98,86 507 96,20

Sénateurs sortantsModifier

Sénateurs sortants
Sénateur Parti Autre fonction
Pierre Jarlier UDI Maire de Saint-Flour
Jacques Mézard
PRG Adjoint au maire d'Aurillac

Collège électoralModifier

En application des règles applicables pour les élections sénatoriales françaises, le collège électoral appelé à élire les sénateurs du Cantal en 2014 se compose de la manière suivante :

Composition du collège électoral
Délégués des communes
Conseillers municipaux Délégués / commune Communes concernées Délégués % collège électoral
Délégués des communes de moins de 9 000 habitants[N 1]
- communes de < 100 habitants 7 1 32 32 5,98 %
- communes de < 500 habitants 11 1 161 161 30,09 %
- communes de < 1 500 habitants 15 3 48 144 26,92 %
- communes de < 2 500 habitants 19 5 8 40 7,48 %
- communes de < 3 500 habitants 23 7 1 7 1,31 %
- communes de < 5 000 habitants 27 15 2 30 5,61 %
- communes de < 9 000 habitants 29 15 2 30 5,61 %
Délégués des communes de 9 000 à 29 999 habitants[N 2]
- communes de < 10 000 habitants 29 29 0 0 0,00 %
- communes de < 20 000 habitants 33 33 0 0 0,00 %
- communes de < 30 000 habitants 35 35 1 35 6,54 %
Délégués des communes bénéficiant des dispositions particulières pour les communes fusionnées[N 3]
Loubaresse, Ally, Saint-Martin-Valmeroux, Champs-sur-Tarentaine-Marchal, Pleaux 5 20 3,74 %
Délégués des communes 499 93,27 %
Conseillers généraux 27 5,05 %
Conseillers régionaux 5 0,93 %
Députés 2 0,37 %
Sénateurs 2 0,37 %
Total 535 100,00 %
  1. Dans les communes de moins de 9 000 le conseil municipal élit en son sein des délégués dont le nombre dépend de la taille de la commune.
  2. Dans les communes de 9 000 à 29 999 habitants, tous les conseillers municipaux sont délégués. Il n'y a pas de délégués supplémentaires
  3. « Dans le cas où le conseil municipal est constitué par application des articles L. 2113-6 et L. 2113-7 du code général des collectivités territoriales relatif aux fusions de communes dans leur rédaction antérieure à la loi no 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales, le nombre de délégués est égal à celui auquel les anciennes communes auraient eu droit avant la fusion. » (Code électoral, article L284)

Présentation des candidatsModifier

Les nouveaux représentants sont élus pour une législature de 6 ans au suffrage universel indirect par les grands électeurs du département. Dans le Cantal, les deux sénateurs sont élus au scrutin majoritaire à deux tours. Ils sont 6 candidats dans le département, chacun avec un suppléant[2].

Candidats titulaires (T) et suppléants (S)[3]
Candidats Parti Principales fonctions
T01 Jean-Pierre Roume PCF
S01 Denise Valat PCF
T02 Vincent Descoeur UMP Président du conseil général[4]
S02 Marie-Paule Quairel UMP Présidente de la communauté de communes du Pays de Massiac
T03 Jacques Mézard PRG Sénateur sortant[5]
S03 Josiane Costes PRG Conseillère générale.
T04 Robert Heyraud FN
S04 Anne Faurot FN
T05 Gérard Salat PS
S05 Florence Marty PS
T06 Pierre Jarlier UDI Sénateur sortant, maire de Saint-Flour[6]
S06 Marie-Paule Bouquier UDI Maire de Vitrac

RésultatsModifier

Résultats des élections de 2014[7]
Candidat et parti politique Premier tour
Voix %
Jacques Mézard PRG 303 57,82
Pierre Jarlier UDI 271 51,72
Vincent Descoeur UMP 249 47,52
Gérard Salat PS 99 18,89
Jean-Pierre Roume PCF 20 3,82
Robert Heyraud FN 7 1,34
Inscrits 535 100,00
Abstentions 7 1,31
Votants 528 98,69
Blancs 4 0,76
Nuls 0 0,00
Exprimés 524 99,24

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier