Élections régionales de 2018 en Vallée d'Aoste

Élections régionales de 2018 en Vallée d'Aoste
Voir et modifier les données sur Wikidata
XVe législature
Diagramme
Président de la Vallée d'AosteVoir et modifier les données sur Wikidata
Sortant Élu
Laurent Viérin
UVP
Nicoletta Spelgatti
Ligue

Les élections régionales de en Vallée d'Aoste se déroulent le [1] afin d'élire les 35 conseillers de la XVe législature du Conseil de la Vallée d'Aoste pour un mandat de cinq ans.

ContexteModifier

La précédente élection de 2013 a vu la coalition de centre-droit « Vallée d'Aoste », emmenée par l'Union valdôtaine (UV), emporter d'une voix la majorité absolue (18 sur 35) sur la coalition de centre-gauche « Autonomie Liberté Démocratie », regroupant l'Union valdôtaine progressiste (UVP), Autonomie Liberté Participation Écologie (ALPE) et le Parti démocrate (PD).

La coalition gagnante dirige le gouvernement de la Vallée, avec Augusto Rollandin comme président jusqu'en mars 2017, quand à la suite de dissensions, de scandales financiers à répétition et 25 conseillers sur 35 mis en examen[2],[3], une motion de censure est adoptée au Conseil de la Vallée. Une nouvelle équipe gouvernementale est alors formée, sans l'Union valdôtaine, et dirigée par Pierluigi Marquis. En octobre suivant, Laurent Viérin lui succède à la tête d'une coalition regroupant cette fois l'UV, l'UVP, le PD et l'EPAV[4].

Ce scrutin s'inscrit dans un contexte politique qui a vu le Mouvement 5 étoiles arriver légèrement en tête lors des dernières élections générales de mars 2018 (avec 24,10 % des voix) et faire ainsi élire au scrutin majoritaire Elisa Tripodi, députée de la Vallée d'Aoste. Le Pd, allié à l'UV-UVP-EPAV, avait alors obtenu 21,74 %, Per Tutti-Pour Tous-Pe Tcheut (ALPE-Stella Alpina-Pour Notre Vallée) 18,25 %, la Ligue 17,45 % et FI-FdI-NVA 8,33 %.

Le dépouillement commence le lendemain des élections à 8 h, regroupé dans seulement 4 communes (celles de Saint-Pierre, Fénis, Verrès et Aoste) où ont été rassemblés les bulletins de vote. La participation finale a été de 65,12 % avec 67 146 votants sur 103 117 électeurs inscrits (en 2013, avaient participé 73,03 %, soit huit points de plus).

RésultatsModifier

Résultats des élections régionales de 2018 en Vallée d'Aoste[5],[6]
Listes Voix % +/- Sièges +/-
Union valdôtaine (UV) 12 265 19,25   14,2 7   6
Ligue Salvini–Jeune Val d'Aoste (L) 10 872 17,06   17,1 7   7
Area Civica–Stella AlpinaPour notre vallée 6 792 10,66   1,6 4   1
Union valdôtaine progressiste (UVP) 6 750 10,59   8,6 4   3
Mouvement 5 étoiles (M5S) 6 652 10,44   3,9 4   2
Autonomie Liberté Participation Écologie (ALPE) 5 733 9,00   3,4 3   2
Impegno Civico (IC) 4 806 7,54 Nv. 3   3
Mouv' 4 545 7,13 Nv. 3   3
Parti démocrate–Gauche Vallée d'Aoste (PD) 3 436 5,39   3,5 0   3
Centre-droit Vallée d'Aoste (FIFdIMNVdA) 1 862 2,92   1,3 0  
Suffrages exprimés 63 713 94,90
Votes blancs 813 1,21
Votes invalides 2 612 3,89
Total 67 161 100 - 35  
Abstentions 35 976 34,87
Nombre d'inscrits / participation 103 117 65,13

ConséquencesModifier

Les résultats sont marqués par le recul des formations locales établies (UV et UVP), la sortie du parlement des partis nationaux italiens (avec le PD qui perd l'entièreté de ses mandats), et la montée de nouvelles formations locales (IC et Mouv'), ainsi que la percée significative de la Ligue, et le progrès du Mouvement 5 étoiles.

Le 27 juin 2018, Nicoletta Spelgatti, de la Ligue, est élue présidente régionale, par 18 votes sur 35. Elle forme sa majorité avec la Ligue, Stella AlpinaPour notre vallée, ALPE, Mouv' et un indépendant (ex-UV). Cependant, des tensions internes se font rapidement sentir. Après un peu plus de trois mois, Stella Alpina et ALPE se retirent de la majorité. Après la démission de deux membres du cabinet, une motion de censure est adoptée par 18 votes, entraînant la chute du gouvernement Spelgatti. Antonio Fosson est par la suite élu président, avec l'appui de son parti, Pour notre vallée, l'Union valdôtaine, l'Union valdôtaine progressiste, ALPE et Stella Alpina, disposant d'une majorité de 18 sièges.

RéférencesModifier

Articles connexesModifier