Ouvrir le menu principal

Élections législatives burundaises de 2015

Élections législatives burundaises de 2015
Les 100 sièges de Assemblée nationale
Voir et modifier les données sur Wikidata
Type d’élection Élections législatives
Corps électoral et résultats
Inscrits 3 843 024Voir et modifier les données sur Wikidata
Votants 2 856 112Voir et modifier les données sur Wikidata
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
CNDD-FDD – Pascal Nyabenda
Voix 1 721 629
60,28 %
Sièges obtenus 77
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Coalition des Indépendants de l'espoir – Agathon Rwasa et Charles Nditije
Voix 318 717
11,16 %
Sièges obtenus 21
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
UPRONA
Voix 71 189
2,49 %
Sièges obtenus 2
Composition de l'assemblée élue
Diagramme
CENI

Les élections législatives burundaises de 2015 ont lieu après plusieurs reports le pour renouveler les 118 membres de l'Assemblée nationale.

ContexteModifier

Les élections législatives précèdent l'élection présidentielle burundaise de 2015. Une forte opposition à la troisième candidature du président Pierre Nkurunziza à l'élection présidentielle burundaise de 2015 perturbe la préparation des élections législatives.

CampagneModifier

 
Des habitants de Bujumbura font la queue pour voter le 29 juin 2015.

En janvier, les élections initialement sont prévues le 26 mai[1], avant d'être repoussées au 5 juin 2015.

Le 31 mai la déclaration finale du sommet des chefs d’État d'Afrique de l'Est demande un report d'au moins un mois et demi des élections législatives et communales mais ne mentionne pas la troisième candidature de Pierre Nkurunziza[2].

Début juin, Les observateurs de l'Union européenne quittent le pays, l'église catholique se retire du processus électoral. La vice-présidente de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) et une autre commissaire démissionnent et fuient le pays[3],[4].

Le 3 juin, les élections sont repoussées à une date ultérieure[5]. Le 10 juin, la présidence annonce la tenue des élections pour le 29 du mois[6].

RésultatsModifier

 
Décompte des bulletins par les fonctionnaires électoraux le 29 juin.

Le CNDD-FDD, parti du Président Pierre Nkurunziza, perd quatre sièges sur le total de ceux élusmais conserve une large majorité à l'Assemblée nationale. La mission d’observation électorale des Nations unies estiment que ces élections ne sont « ni libres, ni crédibles »[7].

Résultats des élections législatives burundaises de 2015[8]
Parti Voix % Sièges +/-
Élus Cooptés Total
Conseil national pour la défense de la démocratie–FDD 1 721 629 60,28 77 9 86   5
Indépendants de l'Espoir 318 717 11,16 21 9 30 Nv
Union pour le progrès national 71 189 2,49 2 0 2   15
Front pour la démocratie au Burundi-Nyakuri 55 000 1,93 0 0 0   5
Alliance des démocrates pour le changement–Ikibiri 42 544 1,49 0 0 0 Nv
Forces nationales de libération 35 532 1,24 0 0 0 Nv
Mouvement pour la solidarité et la démocratie 20 275 0,71 0 0 0 Nv
Rassemblement national pour la réforme 9 827 0,34 0 0 0 Nv
Coalition pour la paix en Afrique 8 893 0,31 0 0 0 Nv
Mouvement pour la Réhabilitation du Citoyen–Rurenzangemero 8 353 0,29 0 0 0 Nv
Union pour la paix et la démocratie 6 040 0,21 0 0 0 Nv
Parti liberateur du peuple burundais-Akazika 910 0,03 0 0 0 Nv
Parti social démocrate-Dusabikanye 660 0,02 0 0 0 Nv
Parti pour la démocratie et la réconciliation 459 0,02 0 0 0 Nv
Liste Isidore Rufyikiri 416 0,01 0 0 0 Nv
RDB 19 0,00 0 0 0 Nv
Sièges réservés aux Twas 3 3  
Suffrages exprimés 2 300 463 80,55
Votes blancs et invalides 555 649 19,45
Total 2 856 112 100 100 21 121   15
Abstentions 986 912 25,68
Inscrits / participation 3 843 024 74,32

Notes et référencesModifier