Ouvrir le menu principal

Les élections régionales ont eu lieu les 14 et [1].

Sommaire

Mode d'électionModifier

Le mode de scrutin est fixé par le Code électoral. Il précise que les conseillers régionaux sont élus tous les six ans[2].

Les conseillers régionaux sont élus dans chaque région au scrutin de liste à deux tours sans adjonction ni suppression de noms et sans modification de l'ordre de présentation. Chaque liste est constituée d'autant de sections qu'il y a de départements dans la région[3].

Si une liste a recueilli la majorité absolue des suffrages exprimés au premier tour, le quart des sièges lui est attribué. Le reste est réparti à la proportionnelle suivant la règle de la plus forte moyenne. Une liste ayant obtenu moins de 5 % des suffrages exprimés ne peut se voir attribuer un siège[3].

Sinon on procède à un second tour où peuvent se présenter les listes ayant obtenu 10 % des suffrages exprimés[3]. La composition de ces listes peut être modifiée pour comprendre les candidats ayant figuré au premier tour sur d’autres listes, sous réserve que celles-ci aient obtenu au premier tour au moins 5 % des suffrages exprimés et ne se présentent pas au second tour[4]. À l’issue du second tour, les sièges sont répartis de la même façon[3].

Les sièges étant attribués à chaque liste, on effectue ensuite la répartition entre les sections départementales, au prorata des voix obtenues par la liste dans chaque département[5].

Contexte régionalModifier

En 2004, le conseil régional de Champagne-Ardenne bascule à gauche pour la première fois de son histoire[6], au gré d'un changement de scrutin et d'une poussée nationale de la gauche. La région était alors un « bastion de droite réputé imprenable »[6]. Avec 41,89 % des voix, le socialiste Jean-Paul Bachy avait battu le président UMP du conseil régional sortant, Jean-Claude Étienne, qui avait recueilli 39,83 % des suffrages. Le Front national mené par Bruno Subtil réalisa quant à lui un score de 18,28 %[7]. Cette victoire de la gauche fut la plus serrée de France avec un écart de seulement deux points entre la liste de gauche et celle de droite.

CampagneModifier

En 2010, le président sortant part sous l'étiquette divers gauche, en tant qu'« homme libre »[6]. Il avait été exclu du PS en 2007 pour s'être présenté aux élections législatives contre la candidate MRC, officiellement soutenue par le parti[8]. Il reçoit cependant le soutien de son ancien parti et celui du Parti communiste, comme lors des précédentes élections régionales. La liste socialiste, communiste et radicale est à nouveau confrontée à la concurrence d'une liste écologiste. Cependant, contrairement à 2004, la perspective d'une fusion au second tour est jugée « crédible ». La tête de liste des Verts est Éric Loiselet, ancien membre du PS[6]. Jean-Paul Bachy est également confronté au député UMP des Ardennes Jean-Luc Warsmann, qui l'a toujours battu[6] dans la troisième circonscription des Ardennes. Celui-ci compte sur la dynamique de l'union de la droite, qui manqua en 2004, pour remporter la région. Sa campagne vise avant tout l'électorat rural champardennais, traditionnellement à droite[6].

Le MoDem, qui a pour tête de liste l'adjointe au maire de Pont-Sainte-Marie Marie Grafteaux-Paillard, se retrouve isolé puisque les communistes s'opposent à une possible fusion au second tour avec la liste de Jean-Paul Bachy et que de l'autre côté, François Bayrou refuse toute alliance avec l'UMP au niveau national[9]. À l'extrême gauche, contrairement à la précédente élection, Lutte ouvrière et la LCR devenue NPA partiront séparées. Anthony Smith est à la tête d'une liste soutenue par son parti, le NPA, le Parti de gauche ainsi que les Alternatifs[10]. Lutte ouvrière présente une liste menée par Thomas Rose, ancien conseiller régional[11]. La liste Front national est conduite par Bruno Subtil, déjà tête de liste en 2004 et conseiller régional et municipal troyen. Il est considéré comme un « candidat chevronné » et son possible maintien inquiète la droite[6]. Après l'échec de négociations avec le MoDem, jugé trop au centre-gauche[12], et l'Alliance centriste, l'Alliance écologique indépendante investit Ghislain Wysocinski, à la tête d'une liste écologiste plutôt orientée au centre-droit[12].

D'après Le Figaro, la Champagne-Ardenne fait partie des « sept régions où l'UMP rêve de victoire ». Le journal soutient même que le maire de Douzy et conseiller général du canton de Grandpré, Jean-Luc Warsmann, « dispose des meilleures chances de victoire »[13]. Pourtant, les espoirs de reconquête de l'UMP sont mis à mal par un sondage OpinionWay-Fiducial en février 2010. Selon celui-ci, la gauche conserverait assez facilement la région, en cas de maintien ou non du FN au second tour. Le retrait de l'extrême droite lui permettrait même de creuser l'écart avec la droite (7 % en cas de triangulaire à 10 % en cas de duel)[14]. Un sondage TNS Sofres / Logica confirme le mois suivant cette tendance avec des écarts encore plus importants en faveur de la liste de gauche[15]. Bruno Subtil juge ces sondages « peu crédible[s] » et vise un score entre 15 % et 20 %. Il s'étonne par ailleurs du score de 5 % de l'AEI et des reports des voix entre le premier et second tour[16]. Jean-Paul Bachy se montre quant à lui prudent face au résultat de ce sondage qu'il estime « pas mauvais en soi »[17]. De son côté, Jean-Luc Warsmann se dit « indifférent [à ce sondage] » et soutient que « le problème de participation ne permet pas de tirer de conclusions » de celui-ci. Il estime en outre que « les résultats de ce sondage ne reflètent absolument pas la dynamique [qu'il] rencontre et [qu'il] constate chaque jour sur le terrain »[18].

À trois semaines des élections, L'Expansion publie son palmarès des régions les mieux gérées de France. Par rapport à 2004, la région Champagne-Ardenne perd sept rangs et se retrouve huitième alors qu'elle était classée première en 2004. Le mensuel retient que la région a augmenté les impôts et la dette pour mener une politique d'investissement qu'il juge ambitieuse[19]. Le 22 février, Martine Aubry, première secrétaire du Parti socialiste vient soutenir Jean-Paul Bachy à Ay, dans la Marne[20]. Le lundi 8 mars, c'est au tour du premier ministre François Fillon d'appuyer à Sainte-Menehould la liste UMP-Nouveau Centre régionale[21].

CandidatsModifier

Têtes de liste régionaleModifier

Têtes de liste départementaleModifier

Listes [22] Marne Aube Ardennes Haute-Marne
Liste Rose (LO)
Thomas Rose
Pierre Bissey
Nadia Octave
Joëlle Bastien
Liste Smith (NPA/PG)
Anthony Smith
(NPA)
Mireille Brouillet
(PG)
Nordine Kadri
(NPA)
Véronique Marchandier
(Militante antinucléaire)
Liste Bachy (PS/PCF/PRG/MRC)
Jacques Meyer
(PS)
Olivier Girardin
(PS)
Jean-Paul Bachy
(DVG)
Roland Daverdon
(DVG)
Liste Loiselet ()
Raymond Joannesse
(Verts)
Valérie Labarre
(Société civile)
Christophe Dumont
(Société civile)
Patricia Andriot
(Société civile)
Liste Wysocinski (AEI)
Ghislain Wysocinski
(FEA)
Sébastien Fournillon
(GE)
Jean Pierrard
(Divers écologiste)
Blandine Vue
(Société civile)
Liste Grafteaux (MoDem)
Nicolas Schmit
Marie Grafteaux-Paillard
Jérôme Barré
Céline Gromek-Parker
Liste Warsmann (Majorité Présidentielle)
Benoist Apparu
(UMP)
Gérard Menuel
(UMP)
Jean-Luc Warsmann
(UMP)
Sophie Delong
(UMP)
Liste Subtil (FN)
Pascal Erre
Bruno Subtil
Eric Samyn
Michel Perrin

SondagesModifier

Intentions de voteModifier

Avertissement : Les résultats des intentions de vote ne sont que la mesure actuelle des rapports de forces politiques. Ils ne sont en aucun cas prédictifs du résultat des prochaines élections. La marge d'erreur de ces sondages est de 4,5 % pour 500 personnes interrogées, 3,2 % pour 1000, 2,2 % pour 2000 et 1,6 % pour 4000[23].

Premier tourModifier

Listes OpinionWay
22/02/2010[24]
TNS Sofres
04/03/2010[15]
Liste Rose (LO)
4 %
5 %
Liste Smith (NPA-PG-FASE)
6 %
4 %
Liste Bachy (PS-PC et alliés)[25]
28 %
31 %
Liste Loiselet ()
13 %
11 %
Liste Wysocinski (AEI)
5 %
1 %
Liste Grafteaux-Paillard (MoDem)
4 %
4 %
Liste Warsmann (Maj.présidentielle)
30 %
34 %
Liste Subtil (FN)
10 %
10 %
N’expriment pas d’intentions de vote
28 %
20 %
Personnes interrogées
1006
700

Second tourModifier

Listes OpinionWay
22/02/2010 [24]
OpinionWay
22/02/2010 [24]
TNS Sofres
04/03/2010 [15]
TNS Sofres
04/03/2010 [15]
Liste Bachy (PS-PC- et alliés)[25]
49 %
55 %
57 %
53 %
Liste Warsmann (Maj.présidentielle)
42 %
45 %
43 %
37 %
Liste Subtil (FN)
9 %
-
-
10 %
N’expriment pas d’intentions de vote
28 %
32 %
19 %
20 %
Personnes interrogées
1006
1006
700
700

NotoriétéModifier

En décembre 2009, selon un sondage LH2, seulement 20 % des habitants de Champagne-Ardenne citent spontanément Jean-Paul Bachy lorsqu'on leur demande le nom de leur président de région. Cependant 64 % des habitants de Champagne-Ardenne, disent connaitre le Jean-Paul Bachy, après que l'institut LH2 ait cité son nom[26].

Thèmes prioritairesModifier

Le même sondage LH2 de décembre 2009 classe ainsi, en fonction du choix des personnes interrogées, les thèmes de campagne privilégiés par ces derniers :

  • le financement et la mise en œuvre de la formation professionnelle et de l’apprentissage : 53 %,
  • le développement économique et l’aide aux entreprises : 49 %,
  • la protection de l’environnement et l’amélioration du cadre de vie : 48 %,
  • la construction et la rénovation des lycées : 19 %,
  • le développement des infrastructures de transports ferroviaires notamment TER : 16 %,
  • autre : 2 %,
  • ne se prononcent pas : 1 %.

RésultatsModifier

RégionauxModifier

Résultats des élections régionales françaises des 14 et 21 mars 2010 en Champagne-Ardenne
Tête
de liste
Liste Premier tour Second tour Sièges
# % # % # %
  Jean-Luc Warsmann Majorité présidentielle 120 468 31,77 165 213 38,49
14
28,57
  Jean-Paul Bachy* PS et alliés - PCF 117 588 31,01 190 207 44,31
29
59,18
  Éric Loiselet 32 163 8,48
  Bruno Subtil FN 60 264 15,89 73 801 17,19
6
12,24
  Anthony Smith NPA - PG - Alternatifs 18 448 4,87  
  Marie Grafteaux-Paillard MoDem 16 472 4,34
  Ghislain Wysocinski AEI 7 527 1,99
  Thomas Rose LO 6 245 1,65
 
Inscrits 917 748 100,00 917 858 100,00  
Abstention 522 978 56,98 394 770 51,02  
Votants 395 070 43,05 449 318 48,95  
Blancs et nuls 15 595 3,95 20 097 4,47  
Exprimés 379 175 96,05 429 221 95,53  

* liste du président sortant

DépartementauxModifier

ArdennesModifier

Résultats des élections régionales françaises des 14 et 21 mars 2010 en Champagne-Ardenne dans le département des Ardennes
Tête
de liste
Liste Premier tour Second tour Sièges
# % # % # %
  Jean-Paul Bachy PS et alliés - PCF 32 281 37,68 46 450 48,27
7
63,63
  Christophe Dumont 5 006 5,84
  Jean-Luc Warsmann Majorité présidentielle 27 980 32,66 35 784 37,19
3
27,27
  Eric Samyn FN 11 620 13,56 13 997 14,55
1
9,09
  Nordine Kadri NPA - PG - Alternatifs 3 962 4,62  
  Jérôme Barre MoDem 2 451 2,86
  Nadia Octave LO 1 224 1,43
  Jean Pierrard AEI 1 138 1,33
 
Inscrits 196 431 100,00 196 408 100,00
Abstention 108 062 55,01 96 476 49,12
Votants 88 369 44,99 99 932 50,88
Blancs et nuls 2 707 3,06 3 701 3,70
Exprimés 85 662 96,94 96 231 96,30

AubeModifier

Résultats des élections régionales françaises des 14 et 21 mars 2010 en Champagne-Ardenne pour le département de l'Aube
Tête
de liste
Liste Premier tour Second tour Sièges
# % # % # %
  Gérard Menuel Majorité présidentielle 26 755 31,43 37 412 38,72
3
30,00
  Olivier Girardin* PS et alliés - PCF 24 621 28,93 40 727 42,15
6
60,00
  Valérie Labarre 7 628 8,96
  Bruno Subtil FN 15 079 17,72 18 479 19,13
1
10,00
  Marie Grafteaux-Paillard MoDem 4 152 4,88  
  Mireille Brouillet NPA - PG - Alternatifs 3 750 4,41
  Sébastien Fournillon AEI 1 769 2,08
  Pierre Bissey LO 1 363 1,60
 
Inscrits 201 066 100,00 201 371 100,00  
Abstention 112 246 55,83 100 257 49,79  
Votants 88 820 44,17 101 114 50,21  
Blancs et nuls 3 703 4,17 4 496 4,45  
Exprimés 85 117 95,83 96 618 95,55  

* liste du président sortant

MarneModifier

Résultats des élections régionales françaises des 14 et 21 mars 2010 en Champagne-Ardenne pour le département de la Marne
Tête
de liste
Liste Premier tour Second tour Sièges
# % # % # %
  Benoist Apparu Majorité présidentielle 46 451 31,20 65 242 38,52
6
28,57
  Jacques Meyer* PS et alliés - PCF 43 595 29,28 74 825 44,17
12
57,14
  Raymond Joannesse 14 332 9,63
  Pascal Erre FN 23 914 16,06 29 318 17,31
3
14,29
  Nicolas Schmit MoDem 7 527 5,06  
  Anthony Smith NPA - PG - Alternatifs 7 470 5,02
  Ghislain Wysocinski AEI 2 924 1,96
  Thomas Rose LO 2 674 1,80
 
Inscrits 379 357 100,00 379 308 100,00  
Abstention 224 641 59,22 202 559 53,40  
Votants 154 716 40,78 176 749 46,60  
Blancs et nuls 5 829 3,77 7 364 4,17  
Exprimés 148 897 96,23 169 385 95,83  

* liste du président sortant

Haute-MarneModifier

 
Patricia Andriot, en 2012.
Résultats des élections régionales françaises des 14 et 21 mars 2010 en Champagne-Ardenne pour le département de la Haute-Marne
Tête
de liste
Liste Premier tour Second tour Sièges
# % # % # %
  Sophie Delong Majorité présidentielle 19 282 32,40 26 823 40,10
2
28,57
  Roland Daverdon* PS et alliés - PCF 17 091 28,72 28 159 42,09
4
57,14
  Patricia Andriot 5 197 8,73
  Michell Perrin FN 9 651 16,22 11 916 17,81
1
14,29
  Véronique Marchandier NPA - PG - Alternatifs 3 266 5,49  
  Céline Gromek-Parker MoDem 2 342 3,94
  Blandine Vue AEI 1 696 2,85
  Joëlle Bastien LO 984 1,65
 
Inscrits 140 894 100,00 140 860 100,00  
Abstention 78 029 55,38 69 323 49,21  
Votants 62 865 44,62 71 537 50,79  
Blancs et nuls 3 356 5,34 4 639 6,48  
Exprimés 59 509 94,66 66 898 93,52  

* liste du président sortant

RéférencesModifier

  1. Communiqué d'Alain Marleix, secrétaire d'État chargé des Collectivités territoriales, le 4 novembre 2009
  2. Code électoral, article L336
  3. a b c et d Code électoral, article L338
  4. Code électoral, article L346
  5. Code électoral, article L338-1
  6. a b c d e f et g Charles Jaigu, « Champagne-Ardenne : l'UMP part à la reconquête », sur Le Figaro, (consulté le 7 septembre 2011)
  7. « Résultats des élections régionales de 2004 en Champagne-Ardenne », sur site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 7 septembre 2011)
  8. « Bachy, dissident du PS, exclu et en colère », sur Libération.fr, (consulté le 8 septembre 2011)
  9. Philippe Le Claire, « MoDem : quand les poissons rêvent de Renaissance », sur L'Union, (consulté le 7 septembre 2011)
  10. « Anthony Smith, tête de liste en Champagne Ardennes », sur site du NPA, (consulté le 7 septembre 2011)
  11. « Revue de presse, L'Est Éclair : Thomas Rose et Pierre Bissey en campagne », sur site de Lutte ouvrière (consulté le 7 septembre 2011)
  12. a et b Jorge D'Hulst, « Régionales : des écologistes et des centristes prêts à faire liste commune », sur L'Est Éclair, (consulté le 7 septembre 2011)
  13. Jean-Baptiste Garat, « Sept régions où l'UMP rêve de victoire », sur Le Figaro, (consulté le 7 septembre 2011)
  14. « La gauche favorite en Champagne-Ardenne », sur TF1, (consulté le 7 septembre 2011)
  15. a b c et d « Sondage / Jean-Paul Bachy remporterait les élections régionales », sur L'Union, (consulté le 7 septembre 2011)
  16. « Bruno Subtil : Des scores très bizarres », sur L'Union, (consulté le 7 septembre 2011)
  17. « Jean-Paul Bachy (divers gauche) "Pas mauvais en soi" », sur L'Union, (consulté le 7 septembre 2011)
  18. « Jean-Luc Warsmann (UMP) " Ça me laisse indifférent" », sur L'Union, (consulté le 7 septembre 2011)
  19. Emmanuel Lechypre, Benjamin Neumann, « Les patrons de régions classés selon la qualité de leur gestion », sur L'Expansion, (consulté le 7 septembre 2011)
  20. « Régionales 2010 / Aubry vient rencontrer lundi les PTPM », sur L'Union, (consulté le 7 septembre 2011)
  21. Damien Le Thanh, « François Fillon soutient les candidats aux régionales lundi à Sainte-Ménehould », sur L'Union, (consulté le 7 septembre 2011)
  22. Régionales 2010 Champagne-Ardenne : les forces en présence
  23. Quelle est la marge d’erreur d’un sondage ?
  24. a b et c « Champagne-Ardenne : la gauche en position favorable »
  25. a et b Le Parti radical de gauche, le Mouvement républicain et citoyen et Divers gauche
  26. Sondage LH2

Voir aussiModifier