Église syrienne chaldéenne

Église syrienne chaldéenne
Image illustrative de l’article Église syrienne chaldéenne

Nom local കല്‍ദായ സുറിയാനി സഭ
Primat actuel Mar Aprem Mooken
Siège Thrissur, Kerala
Territoire primaire Kerala, Inde du Sud
Rite syriaque oriental
Langue(s) liturgique(s) syriaque, malayalam
Population estimée 30 000

L'Église syrienne chaldéenne[1] ou Église malabare orthodoxe[2] (en malayalam : കല്‍ദായ സുറിയാനി സഭ) est une Église de tradition orientale (syriaque) rattachée à l'Église apostolique assyrienne de l'Orient. Le chef de l'Église porte le titre de Métropolite de Malabar et de toute l'Inde, avec résidence à Thrissur au Kerala. Le titulaire actuel est Mar Aprem Mooken[3] depuis 1968.

NomsModifier

L'Église est également connue sous d'autres noms :

  • Église assyrienne de l'Orient en Inde (appellation internationale)
  • Église nestorienne de Thrissur
  • Église mellusienne (de Elias Mellus) (appellation en usage dans l'Église catholique jusqu'au concile Vatican II)
  • Église de Thrissur.

HistoireModifier

L'Église est née à la fin du XIXe siècle d'une scission au sein de l'Église catholique syro-malabare.

En 1815, construction de l'église Notre-Dame des douleurs (Mart Mariam) à Thrissur, foyer de naissance du courant syrien chaldéen.[4].

En 1929, les partisans de Michael Augustine opposé au métropolite perdent l'usage de la cathédrale Marth Mariam (en) et fonde la basilique Notre-Dame de Douleurs (en).

En 1945, Mar Abimalek Timotheus décède.

En , après sept ans sans évêque Mar Thoma Darmo est nommé à la tête de la métropole indienne.

De 1964 à 1995, deux groupes s'opposent, les partisans du métropolite fondateur de l'Ancienne Église de l'Orient et ceux du patriarche de Église apostolique assyrienne de l'Orient.

En 1995, sous l'action de Mar Aprem Mooken l'union est actée avec Église apostolique assyrienne de l'Orient.

Du 13 au a lieu la réunion du Saint Synode de l'Église apostolique assyrienne de l'Orient à Thrissur. À cette occasion, il y a la consécration de deux évêques indiens[5].

OrganisationModifier

L'Église compte 31 paroisses, 24 au Kerala, 5 en Inde hors du Kerala (Coimbatore, Chennai, Bangalore, Mumbai et Delhi), une paroisse à Dubaï-Charjah aux Émirats arabes unis et une paroisse à Mascate dans l'émirat d'Oman.

Des membres de l'Église sont également présents dans différents pays de la péninsule arabique. Mar Aprem leur a rendu visite en 2005 à Dubaï[6]. Depuis cette visite, une paroisse a été créée à Dubaï-Charjah[7].

Liste des métropolitesModifier

Sous l'autorité du patriarche chaldéen Mar Joseph VI Audo en conflit avec le Pape de Rome.

  • Mar Thoma Rocos de 1861 à 1862.
  • Mar Elias Mellus de 1874 à 1882. À son départ, il nomme comme chorévêque Michael Augustine.

Sous l'autorité de l'Église apostolique assyrienne de l'Orient

Administré à partir de par le père C.I.Anthony jusqu'à l'arrivée de :

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Assyrian Church of the East in India », sur Nestorian.org (consulté le 24 juillet 2013).
  2. Jean-Pierre Valognes, Vie et mort des chrétiens d'Orient, Fayard, Paris, 1994, p. 448
  3. Portrait de Mar Aprem Mooken (site nestorian.org)
  4. (en) Aprem (Mar), The Chaldean Syrian Church of the East, , 64 p. (lire en ligne).
  5. https://news.assyrianchurch.org/wp-content/uploads/2014/02/Voice-of-the-East-January-February-2010.pdf
  6. Mar Aprem Back in India after Visiting London and Dubai, Consecrated Renovated Church in India
  7. United Arab Emirates Parish Mission
  8. (en) Aprem (Mar), Mar Abdisho Thondanat : a biography, , 136 p. (lire en ligne).
  9. « The Chaldean Syrian Church : Post IX - Travels Amongst the Saint Thomas Christians of India », sur blogspot.fr (consulté le 19 septembre 2020).
  10. (en) « Sainthood for Mar Abimalek Timotheus / Kochi News - Times of India », sur The Times of India (consulté le 19 septembre 2020).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • Jean-Pierre Valognes, Vie et mort des chrétiens d'Orient, Fayard, Paris, 1994 (ISBN 2213030642)

Liens externesModifier