Ouvrir le menu principal

Église Saint-Thomas-du-Louvre

église située à Paris, en France
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Saint-Thomas.

Église Saint-Thomas-du-Louvre
Présentation
Culte Catholique romain
Type Collégiale
Rattachement Archidiocèse de Paris
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Paris
Ville Paris
Coordonnées 48° 51′ 37″ nord, 2° 20′ 04″ est

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Église Saint-Thomas-du-Louvre

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Église Saint-Thomas-du-Louvre

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Thomas-du-Louvre

L'église Saint-Thomas-du-Louvre est une ancienne collégiale de Paris, située sur la Rive Droite de la Seine à proximité du Louvre et du port Saint-Nicolas. Elle était voisine de l'église Saint-Nicolas-du-Louvre. L'église est détruite en 1739 et l'église Saint-Louis-du-Louvre est construite à son emplacement en 1743.

SituationModifier

L'église était située à l'angle sud-ouest de la rue Saint-Thomas-du-Louvre et de la rue du Doyenné[1].

HistoireModifier

L'église Saint-Thomas-du-Louvre est fondée en 1189 pour quatre chanoines par Robert, comte de Dreux, sous l'invocation de saint Thomas de Cantorbéry, pour qui le roi de France Louis VII (1137-1180) avait beaucoup de dévotion[2],[3]. La fondation de l'église est confirmée en 1199 par le pape Innocent III, qui met cette collégiale sous la protection du Saint-Siège.

En 1739, le clocher de la collégiale Saint-Thomas-du-Louvre s'effondre, tuant sur le coup quatorze chanoines. L'église Saint-Louis-du-Louvre est rebâti sur ses fondations. L'église Saint-Louis-du-Louvre est démolie en 1811, sauf certaines parties qui disparaissent en 1850. L'église occupait l'emplacement de l'angle nord-est de la cour Lefuel (à la jonction des ailes Mollien et du Manège)[4].

Notes et référencesModifier

  1. Albert Lenoir et Adolphe Berty, Histoire topographique et archéologique de l'ancien Paris : feuille 3, Paris, Martin et Fontet [lire en ligne]
  2. Abbé Jean-Joseph Expilly, Dictionnaire géographique historique et politique des Gaules et de la France, t. 5, , p. 472
  3. Félix et Louis Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments, édition de 1844, p. 634 [lire en ligne]
  4. Analyse diachronique de l'espace urbain parisien : approche géomatique (ALPAGE)

Articles connexesModifier