Ouvrir le menu principal

1er arrt
Port du Louvre
Image illustrative de l’article Port du Louvre
Port du Louvre vu du pont Royal.
Situation
Arrondissement 1er
Quartier Saint-Germain-l'Auxerrois
Début Pont des Arts
Fin Pont Royal
Morphologie
Longueur 570 m
Largeur 9,5 m
Historique
Dénomination Décret du 18 juillet 1905
Ancien nom Port aux Passeurs
Port du Louvre
Port de Bourbon
Port de l'Arche-d'Autriche
Port Saint-Nicolas
Géocodification
Ville de Paris 5764
DGI A475

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Port du Louvre
Hoffbauer (1839-1922) : Le quartier du Louvre en 1595, reconstitution (XIXe s.) avec les ports aux Passeurs, de Bourbon, au Foin et Saint-Nicolas

Situation et accèsModifier

Situé sous les Quais François Mitterrand et du Louvre, le port du Louvre a été un réel port où des bateaux de marchandises venaient accoster[1].

C'est aujourd'hui un lieu de promenade pour les piétons. Il longe la partie souterraine de la voie Georges-Pompidou depuis le pont des Arts jusqu'au pont Royal, en contrebas du quai du Louvre et du musée du Louvre.

Origine du nomModifier

Il porte ce nom car il longe le quai du Louvre et se situe à proximité du palais du Louvre.

HistoriqueModifier

Ce port qui existait déjà en 1292 sous le nom de « port du Louvre » débutait alors rue de l'Arbre-Sec.

En 1501 il est dénommé « port aux Passeurs » en raison d'un bac qui fut établi devant l'hôtel de Bourbon après effondrement du pont Notre-Dame. Le , lors d'une crue de la Seine[2], le pont Notre-Dame s'entrouvrit et les maisons s'écroulèrent avec un fracas horrible.

En 1564, il est appelé « port de Bourbon » , en raison du voisinage de l’hôtel de Bourbon, puis en 1586 « port de l'Arche-d'Autriche » en raison de la proximité de la rue d'Autriche.

Devenu « port Saint-Nicolas » c'était un port fort important avec un va-et-vient continuel de bateaux arrivant de Londres, et d'étalage de toutes les marchandises qu'on y chargeait et déchargeait journellement : tuyauteries et poteries diverses, vieux journaux anglais, appareils Doulton, blés, fourrages, porcelaines, tonneaux et pains de sucre, grosse quincaillerie, articles de Paris, etc., le tout sous l'œil vigilant du service de la Douane, dont les bureaux recouverts de feuillages étaient établis sur le port même, adossés au mur de soutènement du quai du Louvre.

Par décret du 18 juillet 1905 il reprend le nom « port du Louvre ».

Article connexeModifier

NotesModifier

  1. « Comparaison entre le port en 1894 et aujourd'hui », www2.lbm.go.jp.
  2. Philippe Lorentz et Dany Sandron, Atlas de Paris au Moyen Âge, Paris, Éditions Parigramme, , 200 p. (ISBN 978-2-84096-402-5), p. 25.

Liens externesModifier