Ouvrir le menu principal

Écriture créative

L’écriture créative (de l’anglais : « creative writing ») est une méthode d’écriture enseignée dans les universités anglophones (au Québec sous le nom de « création littéraire ») et qui se répand dans le monde entier.

DescriptionModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

L’écriture créative a pour but de rendre accessibles à tous les techniques rédactionnelles de divers genres parmi lesquels :

L’enseignement de l’écriture créative est de plus en plus populaire dans le monde entier, sous des formules diverses allant de l'atelier d'écriture d’une journée au cursus universitaire de trois ou quatre ans. Dans le monde anglo-saxon, les programmes d’écriture créative s’adressent aux étudiants de toutes les disciplines, afin qu’ils développent leurs capacités de communication et d’écriture professionnelle. Les débouchés, outre la littérature d'auteur, sont nombreux : écrivain public, biographe, rewriter, correcteur, éditeur, rédacteur professionnel.

Bien que cette méthode ait ses détracteurs, qui pensent que le talent ne s'enseigne pas, de plus en plus de personnes estiment que les techniques de l’écriture créative peuvent aider les participants à développer leur imagination, à surmonter l’angoisse de la page blanche, à maîtriser certains effets et à structurer leur œuvre. Ce type d'études donne aux étudiants un peu de temps pour s'engager dans un projet littéraire et bénéficier pour ce faire du regard de professionnels.

De grands écrivains tels que Flannery O'Connor, Michael Chabon, Kazuo Ishiguro, Philip Roth, John Barth, ou des scénaristes tels que David Benioff, Darren Star et Peter Farrelly sont passés par des ateliers de creative writing ou sont diplômés de formations universitaires de ce type.

Enseignement en FranceModifier

La pédagogie des universités françaises reste centrée sur l’analyse des textes, mais des exceptions émergent, et après des décennies d'expériences sous forme d'ateliers optionnels, des formations diplômantes de second cycle ont fini par apparaître dans plusieurs endroits de France, presque simultanément :

Ces formations ont chacune une identité propre, mais reposent sur une alternance entre cours classiques de littérature (histoire, analyse critique, littérature comparée, traductologie) et ateliers d'écriture. La validation finale sanctionne un projet littéraire.

Sciences Po Paris propose des ateliers d'écriture animés par François Bon, Hervé Le Tellier, Pierre Ménard ou Patrick Raynal[3] Cependant, dans l'enseignement secondaire français, l'écriture créative est encouragée. On remarque d'ailleurs qu'un des choix de Français du Baccalauréat permet de choisir l'écriture d'invention, en lieu et place du commentaire composé ou de la dissertation.

Enseignement au QuébecModifier

La création littéraire est enseignée à l’Université Laval à Québec, dans les programmes suivants: Certificat en création littéraire, et Baccalauréat en études littéraires -Concentration création littéraire et écritures médiatiques. L’apprentissage des différents genres littéraires créatifs dans des cours d’écriture spécialisés comme le roman, la nouvelle, la poésie, le conte, le théâtre et l’essai littéraire, etc. permettent aux étudiants d’acquérir une connaissance approfondie de ces différents genres, tout en leur donnant des clés sur les différents procédés d’écriture. Les professeurs écrivains qui enseignent dans ces programmes permettent de développer la maîtrise des procédés littéraires, de parfaire la pratique de l’écriture, tout en aiguisant le sens critique de leurs étudiants. La création littéraire favorise l’approche de l'écriture avec une nouvelle sensibilité, ainsi que l’acquisition d’une autonomie créatrice.

https://www.flsh.ulaval.ca/etudes/certificat-en-creation-litteraire/structure-du-programme

La vie littéraire à MontréalModifier

Outre le l’édition montréalaise du Salon du livre, l’automne à Montréal amène aussi le Festival international de littérature, qui en est à sa vingt-cinquième édition en 2019. Ce festival prend des airs multidisciplinaires en y laissant s’installer la danse, la musique et le théâtre.

https://www.salondulivredemontreal.com/

http://www.festival-fil.qc.ca/

La création dans le Bas-St-LaurentModifier

La création littéraire n’est pas réservée qu’aux grandes villes. Dans le Bas-St-Laurent, par exemple, des ateliers d’écriture ont lieu pour les amateurs d’écriture et de création.

https://www.culturebsl.ca/formation/atelier-de-litterature-jeunsse-50

https://www.fadoq.ca/bas-st-laurent/activites/activites-culturelles/atelier-decriture

https://clac-mitis.org/atelier-decriture-avec-elie-maure



Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • Violaine Houdart-Merot, La création littéraire à l'université, Presses universitaires de Vincennes, coll. « Libre cours », , 154 p. (ISBN 9782842928575)
  • La création littéraire ? Oui, ça s'apprend, article d'Alain Nicolas paru dans L'Humanité du 25 juin 2014 [1].
  • (audio) Écrire, disent-ils, série quotidienne dans l'émission Grantanfi sur France Culture, semaine du 17 au 21 mars 2014 [2] [3] [4] [5] [6].
  • Étudiants en écriture, enquête d'Édouard Launet, Libération le 6 novembre 2013 [7]
  • « Creative writing » en France : une formation universitaire en voie de légitimation, article de Carole Bisenus-Penin, paru sur Innovation Pédagogique le 11 février 2017.[8]

Article connexeModifier

Liens externesModifier

  • (fr) Écrire un roman : Blog fournissant des conseils et des exercices créatifs pour l'écriture de romans et la publication de livres.
  • (fr) Laure Limongi, « Écrire, ça s’apprend? », The Conversation,‎ (lire en ligne, consulté le 21 septembre 2015)