École nationale supérieure d'architecture de Marseille

L’école nationale supérieure d’architecture de Marseille (ENSA-Marseille, ENSA-M ou ensa•m depuis novembre 2017) est un établissement public d’enseignement supérieur et de recherche en architecture situé dans le département des Bouches-du-Rhône en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

ensa•marseille
Logo ensa•m.png
Histoire et statut
Fondation
1967-1968
Type
Établissement public d'enseignement supérieur
Forme juridique
Nom officiel
École nationale supérieure d'architecture de Marseille
Régime linguistique
français
Directeur
Hélène Corset-Maillard
Localisation
Campus
Localisation
Pays
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Marseille
voir sur la carte de Marseille
Red pog.svg
Chiffres-clés
Étudiants
1111 (2017-18)
Enseignants
159 (59 titulaires et 100 contractuels)
Divers
Membre de
Site web

Elle fut créée sous cette forme en 2005[1] en même temps que les 19 autres écoles nationales supérieures d'architecture[2], toutes sous la tutelle du ministère de la Culture.

L'établissement dispense des formations dans les domaines de l'architecture, des territoires et de l'urbanisme et est habilité à délivrer les diplômes nécessaires à l'exercice de plein droit de la profession d'architecte, sous réserve d'inscription auprès de l'ordre des architectes.

Sa composante recherche s'exprime au travers de ses trois laboratoires et de ses enseignants-chercheurs. En collaboration avec Aix-Marseille Université, l'école forme également des doctorants en architecture et des architectes-ingénieurs avec Polytech' Marseille.

HistoriqueModifier

L'architecture enseignée aux beaux-artsModifier

En 1752 fondation de l'école académique de dessin de Marseille sous l'impulsion des peintres Michel-François Dandré-Bardon et Jean-Joseph Kapeller dans les locaux de l'arsenal qui déménagera ensuite aux allées de Meilhan[3].

En 1780 l'école devient l'académie de Peinture, de Sculpture et d’Architecture civile et navale

En 1796 l'école déménage au couvent des Bernardines sous le nom d'école gratuite de dessin.

En 1812 création d'une section d'architecture, matière principalement enseignée au sein de l'École polytechnique avec une forte composante de génie civil.

En 1862 cette école de dessin devient l'école des beaux-arts de Marseille qui enseigne également l'architecture, la construction et la perspective.

En 1874 l'école des beaux-arts intègre le nouveau palais des Arts conçu par Henri-Jacques Espérandieu, place Auguste et François Carli[3].

En 1882 ouverture d’un cours de dessin pour les jeunes filles « classe des demoiselles ».

En 1905 un décret décide de la création de l'école régionale d'architecture de Marseille au sein de l'école des beaux-arts. Cet enseignement permettait d'acquérir les bases avant l'entrée à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, seule habilitée, à l’époque, à délivrer le diplôme d’architecte.

En 1967 l'école des beaux-arts et d'architecture déménage de la place Carli, au centre de Marseille, à Luminy. Ses nouveaux locaux ont été conçus par l'architecte René Egger sous l'impulsion de Gaston Deferre et de François Bret, son directeur depuis 1961.

En 1968 ouverture de l'école.

Les unités pédagogiques d'architectureModifier

À la rentrée 1968-69, à la suite des évènements de mai 68, André Malraux, alors ministre de la Culture, détache les études d'architecture des écoles des beaux-arts et crée les unités pédagogiques d'architecture (UPAs). Elles sont sous la tutelle du ministère chargé de la Culture. Les locaux dévolus à l'UPA de Marseille restent à proximité de l'école des beaux-arts de Marseille sur le même site à Luminy[4].

En 1978 les écoles d'architecture sont sous la tutelle du ministère de l'Environnement et du Cadre de vie.

En 1979 les UPAs sont érigés en établissements administratifs autonomes. Celle de Marseille le fut le 10 décembre 1979. Les premiers laboratoires de recherche sont également créés au sein de l'école.

En 1981 les écoles d'architecture sont sous la tutelle du ministère de l'Équipement.

En 1987 l'UPA de Marseille est renommée école d'architecture de Marseille-Luminy,

En 1996 les écoles d'architecture sont sous la tutelle du ministère de Culture et de la Communication.

Les écoles nationales supérieures d'architectureModifier

En 2005 elle devient l'école nationale supérieure d'architecture de Marseille et adopte son nouveau programme en harmonie avec le système LMD[4].

En 2007 le bâtiment conçu par René Egger reçoit le label Patrimoine du XXe siècle.

En 2017 les écoles d'architecture sont sous la tutelle du ministère de Culture.

Développements futursModifier

L' école déménagera à la rentrée 2022 dans un nouveau bâtiment qu'elle partagera avec l'Institut d'urbanisme et d'aménagement régional et l'antenne marseillaise de l'École nationale supérieure de paysage de Versailles pour former l'Institut méditerranéen de la ville et des territoires (IMVT)[5],[6],[7],[8].

AdministrationModifier

TutelleModifier

Les ENSA sont sous la tutelle du ministère de la Culture. Au sein de l’administration centrale du ministère cette charge de tutelle revient hiérarchiquement à la direction générale des patrimoines, au service de l’architecture et enfin à la sous-direction de l’enseignement supérieur et de la recherche en architecture

GouvernanceModifier

Le statut et l'organisation des ENSA a subi des changements en 2018[9].

L'ensa•marseille est un établissement public national à caractère administratif. La gouvernance administrative est représentée par un directeur et un conseil d'administration et un conseil pédagogique et scientifique. Ce dernier prépare les décisions du CA lesquelles sont ensuite mises en œuvre par la direction et les services administratifs.

InstancesModifier

Le conseil d'administrationModifier

Par ses délibérations et ses procès-verbaux il règle les affaires de l'établissement notamment en matière de budget, d'offres de formation, d'habilitation à délivrer les diplômes, de règlement intérieur, de conventions, de contrats ou de mandats.

Il est composé de 20 membres (mandats de 4 ans sauf pour les étudiants), parmi lesquels est élu son président :

  • 8 personnalités extérieures et qualifiées ;
    • 3 membres de droit,
    • 1 architecte désigné par la présidente du CROA-PACA, branche régionale du CNOA,
    • 4 personnalités qualifiées désignées par le CA sur proposition de la directrice ;
  • 6 représentants des enseignants-chercheurs ;
  • 3 représentants des étudiants (mandats de 2 ans) ;
  • 3 représentants du personnel administratif.

La directionModifier

Le directeur est nommé pour 3 ans renouvelable deux fois par arrêté du ministre de la Culture, après avis du CA. Il a autorité sur l'ensemble des services et du personnel et est représentant légal de l'établissement.

Les directeursModifier
  • 1961 — 1985 : François Bret (également directeur de l'école supérieure des Beaux-Arts)
  • 1985 — 1995 : Jean-Pierre Hemy
  • 1995 — 1998 : Jorge Lopes da Fonséca
  • 1998 — 2009 : Jean-Claude Groussard
  • 2009 — 2015 : Marielle Riche
  • 2015 — 2018 : Jean-Marc Zuretti
  • 2019 — aujourd'hui : Hélène Corset Maillard[10]

Le Conseil pédagogique et scientifiqueModifier

Il est compétent sur les orientations stratégiques de l'école en matière de formation, de vie étudiante et de recherche. Il prépare les décisions du CA. Il comprend les 35 membres des 2 commissions qui le compose : la commission des formations et de la vie étudiante et la commission de la recherche. Il peut être convoqué sous forme restreinte comprenant les seuls 21 représentants des enseignants chercheurs.

La commission des formations et de la vie étudianteModifier

Elle est compétente pour formuler des avis et des propositions sur toutes questions relatives à l'organisation des études et à l'offre de formation, et aux conditions de vie et de travail des étudiants.Elle comprend 20 membres : 12 enseignants et chercheurs éligibles au CA, 6 étudiants et 2 agents des filières administratives, techniques et scientifiques. Mandats de 4 ans sauf pour les étudiants : 2 ans.

La commission de la rechercheModifier

Elle est compétente pour formuler des avis et des propositions sur toutes questions relatives aux orientations et à l'organisation de la recherche et la valorisation de ses résultats. Elle comprend 15 membres: 9 professeurs ou autres enseignants-chercheurs rattachés à une équipe de recherche, 2 doctorants et 4 personnalités extérieures parmi les enseignants-chercheurs chercheurs d’autres établissements désignés par le conseil d’administration. Mandats de 4 ans sauf pour les doctorants : 2 ans.

BudgetModifier

L'école a eu un budget de fonctionnement de 2,6 millions d'euros en 2015 dont 952 mille euros de charges de personnel. L'investissement a représenté 10,3% des dépenses cette même année.

Les recettes se sont montées à 3 millions d'euros en 2015 dont près de 2 millions d'euros de contribution du ministère de la Culture, 490 mille euros de ressources propres et près de 147 mille euros apportés par les collectivités publiques et les organismes.

ImplantationModifier

SituationModifier

L’ensa•m est située au sud de Marseille sur le campus universitaire de Marseille-Luminy aux portes des Calanques et dans l’aire optimale d’adhésion du parc national des Calanques[11] au 184, avenue de Luminy. Une partie des bâtiments ont été conçus par l'architecte René Egger en 1967. Une extension a été construite en 2005. Enfin de nouveaux ateliers ont été construits en 2014 par l'agence PAN architecture portant la surface totale à 6 741 m2.

AccèsModifier

L'école est desservie par les lignes de bus de Marseille B1, 24 et 921 en journée et par la ligne 521 du réseau de nuit, toutes gérées par la RTM.

InfluenceModifier

Marseille est la 9e commune la plus étendue de France Métropolitaine et connaît une circulation dense. L'école se trouve à 13 km du centre-ville de Marseille. Parmi les avantages se trouve la proximité du plus important site d'Aix-Marseille-Université et le cadre naturel, mais l'éloignement géographique comporte des inconvénients : accessibilité réduite pour les intervenants extérieurs, isolement des étudiants, difficulté à se déplacer notamment le soir et la nuit, interactions avec les acteurs locaux réduites.

Future implantationModifier

Le futur bâtiment de l'IMVT dans lequel déménagera l'école sera à moins de 250 m de la gare Saint-Charles au sein de la ZAC Saint-Charles et intégré à Euroméditerranée. Un site plus central mais plus urbain.

MissionsModifier

  • La formation initiale des professionnels de l'architecture (à ses différents niveaux universitaires)
  • La recherche en architecture et sa valorisation
  • La formation à la recherche et par la recherche
  • Les formations spécialisées en architecture et dans les domaines relatifs à l’architecture
  • La formation continue diplômante des professionnels de l'architecture dans le cadre de la promotion sociale
  • La formation permanente des professionnels de l'architecture
  • La formation du personnel chargé de l'enseignement de l'architecture
  • La diffusion, particulièrement dans le cadre régional, de la culture architecturale, et la sensibilisation des jeunes à l'architecture, notamment en milieu scolaire
  • L’échange des savoirs et des pratiques au sein de la communauté scientifique et culturelle internationale, notamment par le développement de programmes de coopération avec des institutions étrangères[12]

FormationsModifier

La formation initiale — licence, masterModifier

  • 1er cycle conduisant au diplôme d'études en architecture DEEA (valant grade de licence)

Buts : acquérir les bases d’une culture architecturale, de la compréhension et de la pratique du projet architectural. Il cristallise la pluridisciplinarité de l’architecture.
Durée : 3 ans.

  • 2e cycle conduisant au diplôme d'État d'architecte DEA (valant grade de master)

Buts : permettre une compréhension des problématiques et le développement.d’une pensée critique et prospectrice quant aux thématiques architecturales.
Durée : 2 ans.

La formation continueModifier

Buts : permettre aux collaborateurs d’architecte de préparer le DEA, puis l’HMONP.

Durée : 4 ans, recrutement en 2e année de licence ou en 1re année de master.

Le recrutement a lieu tous les deux ans.

Le double cursus architecte-ingénieur en génie civilModifier

Buts : former des professionnels disposant d’une double culture architecte et ingénieur en génie civil s’inscrivant dans un réalisme de modernité.

Durée : en partenariat avec Polytech’ Marseille. Les étudiants des deux écoles préparent simultanément pendant 7 ans un diplôme d’état d’architecte et un diplôme d’ingénieur.

La formation à l'exercice de la maitrise d'œuvre (HMONP)Modifier

Buts : acquérir les connaissances liées à la maitrise d’œuvre, en particulier sur le plan de la responsabilité personnelle, de la gestion et des normes et réglementations.

Durée : 1 ans.

Le doctorat en architecture : 3e cycleModifier

Buts : formation à la recherche par la recherche au sein d’un des laboratoires de l’ensa•m (INAMA, Project[s] ou MAP-Gamsau).

Durée 3 ans en association avec  l’École doctorale 355 « Espaces, Cultures, Sociétés » d’Aix-Marseille Université.

EffectifsModifier

Effectifs de l'ensa•marseille
Nombre 2008-2009 2009-2010 2010-2011 2011-2012 2012-2013 2013-2014 2014-2015 2015-2016 2016-2017 2017-2018 2018-2019 2019-2020
d’étudiants +0001 040, +0001 048, +0001 084, +0001 108, +0001 052, +0001 084, +0001 054, +0001 090, +0001 089, +0001 111, 1128 1129
d’étudiants en premier cycle (+ERASMUS) +0 000563, +0 000587, +0 000593, +0 000601, +0 000571, +0 000615, +0 000591, +0 000595, +0 000585, +0 000587, 574 687
d’étudiants en 1re année (+ERASMUS) +0 000222, +0 000243, +0 000286, +0 000249, +0 000216, +0 000258, +0 000235, +0 000223, +0 000264, +0 000232, 253 229
d’étudiants en deuxième cycle (+ERASMUS) +0 000361, +0 000325, +0 000371, +0 000372, +0 000353, +0 000372, +0 000382, +0 000397, +0 000409, +0 000420, 427 398
de doctorants +00 00010, +00 00012, +00 00012, +00 00011, +00 00012, +00 00012, +000 0008, +000 0009, +00 00011, +000 0007, 10 8
d’étudiants en HMONP +00 00087, +0 000101, +0 000118, +00 00088, +0 000110, +0 000104, +00 00091, +00 00085, +00 00090, +00 00098, 138 199
d’étudiants en formation continue +00 00028, +00 00019, +00 00031, +00 00029, +00 00030, +00 00027, +00 00024, +00 00025, +00 00016, +00 00024, 26 20
d’étudiants en DPEA parasismique +00 00011, +000 0009, +00 00011, +00 00020, +000 0008, +000 0005, +000 0009, +000 0008, +000 0007, +000 0006,
d’étudiants en mobilité sortante (depuis 2014-2015) +000 0000, +000 0000, +000 0000, +000 0000, +000 0000, +000 0000, +00 00059, +00 00057, +00 00052, +00 00072, 69 51

La rechercheModifier

L’ensa•m accueille trois unités de recherche habilitées à former des docteurs en architecture au sein de l’école doctorale 355 «Espaces, Cultures et Sociétés » d’Aix-Marseille Université :

  • L’UMR 3495 CNRS/MCC : Modèles et simulations pour l’architecture et le patrimoine. (MAP), l'équipe marseillaise (MAP-Gamsau), fondatrice de l'UMR-MAP a été créée en 1969[13] ;
  • INAMA (Investigation sur l’histoire et l’actualité des mutations architecturales) : étude de l’aire métropolitaine dans l’espace et dans le temps et histoire de l’architecture contemporaine dans la région et en Méditerranée ;
  • Projetc[S]: étudie les savoirs en actes dans le projet : les savoirs convoqués et utilisés dans la conception ; les savoirs transformés et produits par la conception dans les disciplines de l’architecture, du paysagisme, de l’urbanisme, du design et de l’ingénierie.

Relations internationalesModifier

L’ ensa•m accueille chaque année une proportion d’étudiants étrangers qui atteint 14 % des inscrits.

Ces relations se traduisent par un certain nombre d’actions :

  • mobilité étudiante ;
  • accueil d'étudiants étrangers hors accords ;
  • voyages pédagogiques ;
  • workshops ;
  • participation à des concours internationaux.

Vie étudianteModifier

L'école héberge plusieurs associations étudiantes :

  • le Temple-BDE : Bureau des étudiants de l’ensa•m ;
  • bureau des Arts (BDA): promotion de l’art au sein de l’ensa•m : théâtre, musique, photos, vidéos, yoga,fFanfare ;
  • Lis Avi: Les anciens diplômés ;
  • Graine d’Arch i: pour la diffusion de l’architecture, de la culture et de l’accès à l’enseignement ;
  • K: Anciennement KOPECK, coopérative et atelier de construction ;
  • [HUM!] : communication sur les initiatives architecturales parallèles au monde professionnel, visibilité des travaux étudiants ;
  • BDS : Le bureau des sports collectifs de l'école avec accès aux compétitions universitaires ;
  • LAB 418: enseignement, partage et expérimentation des nouvelles technologies dans le domaine de l'architecture

EnseignantsModifier

Quelques enseignants remarquables qui ont enseigné à l'école d'architecture de Marseille :

Notes et référencesModifier

  1. Décret n° 2005-1113 du 30 août 2005 modifiant le décret n° 78-266 du 8 mars 1978 fixant le régime administratif et financier des unités pédagogiques d'architecture, (lire en ligne)
  2. « Les écoles d'architecture - Ministère de la Culture », sur www.culturecommunication.gouv.fr (consulté le 14 décembre 2017)
  3. a et b « Histoire - École supérieure d'art & de design Marseille-Méditerranée », École supérieure d'art & de design Marseille-Méditerranée, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2017)
  4. a et b « Présentation de l’ensa•marseille | ENSA-Marseille », sur www.marseille.archi.fr (consulté le 14 décembre 2017)
  5. « [Exclusif] L’Institut méditerranéen de la ville et des territoires est sur les rails à Marseille - freemium - Projets », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2017)
  6. « Sous le même toit à la Porte d'Aix », LaProvence.com, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2017)
  7. Catherine Walgenwitz, « Un nouveau quartier étudiants Porte d’Aix - Journal La Marseillaise », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2017)
  8. Julia, « Les projets s’accélèrent du côté du quartier Saint-Charles Porte d’Aix | Made In Marseille », sur madeinmarseille.net (consulté le 14 décembre 2017)
  9. Ministère de la Culture, « Décret no 2018-109 du 15 février 2018 relatif aux écoles nationales supérieures d’architecture », sur legifrance.fr,
  10. « JORFTEXT000037848695 - Nominations au Journal officiel de la République française », sur jorfsearch.steinertriples.fr (consulté le 25 février 2019)
  11. « Identité du Parc national des Calanques | Parc national des Calanques », sur www.calanques-parcnational.fr (consulté le 14 décembre 2017)
  12. {{Ouvrage}} : paramètre titre manquant
  13. « UMR 3495 CNRS/MCC MAP »

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier