ZAC Andromède

établissement humain en France

ZAC Andromède
ZAC Andromède
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Métropole Toulouse Métropole
Communes Blagnac, Beauzelle
Démographie
Population 1 000 hab. (mars 2015)
Densité 478 hab./km2
Étapes d’urbanisation 2001
Géographie
Coordonnées 43° 39′ 20″ nord, 1° 22′ 13″ est
Superficie 209 ha = 2,09 km2
Transport
Tramway Tramway de Toulouse Ligne T1 du tramway de Toulouse :
  • Aéroconstellation
  • Beauzelle - Aéroscopia
  • Andromède-Lycée
  • Place Georges Brassens (à proximité)
Bus Liste des lignes de bus de Toulouse70​​​​​​​​​​​​​​ TAD de l'agglomération toulousaine120
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Toulouse
Voir sur la carte administrative de Toulouse
City locator 14.svg
ZAC Andromède
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
ZAC Andromède
Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne
Voir sur la carte administrative de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
ZAC Andromède
Liens
Site web www.oppidea.fr/amenagement/zac-andromede.html

La ZAC Andromède est le premier écoquartier de Toulouse Métropole[1]. Il est situé au sein des communes de Beauzelle et Blagnac au nord-ouest de Toulouse. L'idée de l'écoquartier Andromède a été lancée en 2001 mais jusqu'à aujourd'hui la réalisation du projet est en cours de développement. Le nombre d'habitants à terme se situera à 8000 environ. Les plans de la ville prévoient 4000 logements, 175 000 m2 de bureaux et 11 000 m2 de commerces et de services auxquels il faut ajouter 70 hectares d'espaces verts[2].

HistoriqueModifier

La ZAC Andromède a été fondée en 2001. En 2003, elle a été lancée dans les communes de Blagnac et Beauzelle en face de l’Aéroconstellation au nord-ouest de Toulouse. Andromède était installée par Toulouse Métropole pour la diversité sociale. Andromède est considérée comme le premier écoquartier de la région Midi-Pyrénées qui se trouve approximativement à 7 km du centre de Toulouse. La ZAC Andromède a été construite sur une surface de 210 ha dont 70 ha ont été dédiés pour un espace vert et bleu. Les premiers résidents se sont installés dans ce quartier en [3].

En visite des lieux par la ministre du logement Sylvia Pinel lors de son tour de France de la construction[4].

ArchitectureModifier

Les formes cubiques, caractéristiques de la ZAC comme le groupe scolaire Les Perséides[5].

L'écoquartierModifier

Objectifs en matière environnementaleModifier

Ce quartier prévoit des modes de déplacement doux (à vélo ou à pied) et des transports en commun ainsi qu'une gestion optimisée de l'eau, des déchets et de l'énergie. Les logements sont certifiés par le label habitat et environnement qui garantit des normes précises de qualité environnementales (économies d'énergie, gestion des eaux pluviales, matériaux respectueux de l'environnement). Sur le plan de l'éclairage, des lampadaires intelligents, pilotés par ordinateur, permettent de modifier l'éclairage en fonction des besoins[6].

Bilan et critique du projetModifier

Le projet d'Andromède répond aux objectifs de la réalisation d'un écoquartier parce qu'il est relativement dense qu'il y a des espaces verts, ainsi que des pistes cyclables et de nombreux commerces de proximité. On y trouve également une proximité des transports en commun, des espaces pour les commerces et services, des équipements publics, des entreprises, hôtels, etc. On essaie de favoriser l'usage des énergies renouvelables. Les personnes qui habitent dans les quartiers acceptent ces nouveaux projets. Cependant, en 2011 il y a eu des problèmes comme celui du chauffage de certains bâtiments qui n'étaient pas suffisant pour le confort des habitants car les pompes à chaleur n'ont pas fonctionné pendant plusieurs mois[7].

Voies de communication et transportsModifier

Transports en communModifier

Le tramway a été intégré au cœur de la construction du quartier en tant que moyen de transport doux.

  • Aéroconstellation
  • Beauzelle - Aéroscopia
  • Andromède - Lycée

Axes routiersModifier

Notes et référencesModifier

  1. http://www.oppidea.fr/amenagement/zac-andromede.html
  2. http://www.territoires-durables.fr/IMG/pdf/amd_andromede.pdf
  3. Amandine Rancoule, « La ZAC Andromède avance à pas mesurés », 20 Minutes,‎ (lire en ligne)
  4. « ZAC Andromède les Îlots trouvent preneurs », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne)
  5. http://www.recarchitecture.com/ecole-de-la-zac-andromede-blagnac/
  6. https://www.lenergieenquestions.fr/andromede-pres-de-toulouse-lun-des-plus-grands-quartiers-durable/
  7. C.Do., « Blagnac. La colère des habitants d'Andromède », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier