Yutaka Takanashi

photographe japonais

Yutaka Takanashi (高梨 豊, Takanashi Yutaka?) est un photographe japonais qui se consacre à la mode, au design urbain et à la vie citadine. Il est surtout connu pour ses représentations de Tokyo.

Yutaka Takanashi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (85 ans)
TokyoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
高梨豊Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Université Zokei de Tokyo (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Takanashi naît le à Shirogane-chō, Ushigome-ku (à présent Shinjuku), Tokyo[1]. En 1943 il est évacué à Chichibu (Préfecture de Saitama). En 1953, il est diplômé de la « Tokyo Metropolitan Aoyama High School » et intègre le département de photographie de l'université Nihon[1]. Il reçoit un Canon IVSb (son premier appareil).

En 1956, les photographies de Takanashi sont primées au sein du magazine Sankei Camera. Diplômé de l'université en 1957, il essaye de se faire embaucher par différentes sociétés d'information mais échoue et s'installe pour travailler dans la chambre noire du photographe Osamu Yagi (八木治?) à Ginza[1]. Son travail pour le diplôme universitaire est publié dans le numéro de septembre de Sankei Camera. Après sa rencontre avec Kiyoji Ōtsuji, il entre à l'« école de design Kuwasawa » en 1959, et en sort diplômé en 1961[1].

En est organisée sa première exposition personnelle, Somethin' Else, à Ginza Garō. Pour la série du même nom, qui se continue dans sa deuxième exposition, Takanashi fait le tour de Tokyo avec une caméra montée sur trépied et prend des images frontale sur des plans films de 4x5 pouces parallèles au bâtiment ou autre scène photographiées[2].

En 1961, il rejoint le Nippon Design Center dans lequel il fait des photographies commerciales. Il épouse Reiko Mizoguchi cette année-là.

En 1970, Takanashi démissionne du « Japan Design Center ».

Takanashi occupe un poste permanent à l'université Zokei de Tokyo de 1980 jusqu'en 2000 (professeur à temps plein à partir de 1983), après quoi il se retire, mais continue à enseigner à temps partiel[1].

À partir de 1992, Takanashi, Genpei Akasegawa et Yūtokutaishi Akiyama travaillent ensemble dans le groupe Raika Dōmei.

Takanashi remporte à deux reprises le prix de la Société de photographie de la Société photographique du Japon en 1984 et 1993.

ExpositionsModifier

Expositions personnellesModifier

  • Somethin' Else. Arrondissement de Ginza Garō (Ginza, Tokyo), 1960[3].
  • Hyōteki ((標的?), Target). Ginza Garō (Ginza, Tokyo), 1962[4].
  • Tenshi kikō ((天使紀行?), White Houri). Wako (Ginza, Tokyo), 1974[4].
  • Machi ((?), Town). Minolta Photo Space (Tokyo), 1978[4]
  • Jinzō ((人像?), Human Images). Minolta Photo Space (Osaka), 1979[4]
  • Tōkyōjin 1978-1982 (東京人 1978~1982?) / Tokyoites 1978-1982. Olympus Gallery (Tokyo), 1982[5].
  • Jinzō II ((人像Ⅱ?), Human Images II). Minolta Photo Space (Tokyo), 1986[4]
  • Tokyo-jin 1978-1983. Espace Japon (Paris), 1986[3].
  • Miyako no kao: 1986-1988 ((都の貌 1986~1988?)) / Visages of a Metropolis 1986-1988. Inax Gallery 2 (Kyōbashi, Tokyo), 1988[5].
  • Sorezore no machi (それぞれの街?) / Each Town. Musée d'art de Setagaya (arrondissement de Setagaya, Tokyo), 1988[5].
  • Magajīn (マガジーン?) / Magazine. Ginza « Salon Canon » (Tokyo), 1988[5].
  • Toshi e/kara ten ((都市へ・から展, Towards/from the City?)). Frog (Tokyo), 1989[4].
  • Hatsukuni (初国?) / Pre-landscape. Minolta Photo Space (Tokyo), 1992[5].
  • Tōkyō Ginza sandaiki ((東京・銀座三代記?), Three Generations, Ginza, Tokyo). Gallery Art-Graph (Tokyo), 1995. Une exposition d'une série de trois, les autres exposants étant Shigeichi Nagano et Osamu Kanemura[4].
  • Shikku suru shashinka: Takanashi Yutaka 'hōhōron' no kanata e, ten ((疾駆する写真家高梨豊〈方法論〉の彼方ヘ、展?), A rushing photographer, Yutaka Takanashi: Going beyond methodology). Guardian Garden (Tokyo), 1996[6].
  • Takanashi Yutaka gyararī ((高梨豊ギャラリー?)) / Yutaka Takanashi Gallery. Canon Makuhara Wonder Museum (ville de Chiba), 1999[5].
  • (ja) Interlude. Art Gallery C-Square, université Chukyo (Nagoya), juin-[7].
  • Tōkyō Zōkei Daigaku taishoku kinen shashin-kōza-ten: Takanashi Yutaka 'Shashin, hito ni yotte' (東京造形大学退職記念写真講座展 高梨豊「写真、人によって」?). Université Zokei de Tokyo, Yokoyama Memorial Manzù Art Museum (Hachiōji, Tokyo), 2000[4].
  • Chimeiron ((地名論?) / Genius Loci, Tokyo. Konica Plaza (Tokyo), 2000[5].
  • Windscape - shasō kara (Windscape - 車窓から?). Visual Arts Gallery (Osaka), 20[3].
  • (ja) Warera no emono wa itteki no hikari ((我らの獲物は一滴の光?), Our Target is a Drop of Light). Photographers' Gallery (arrondissement de Shinjuku, Tokyo), [8].
  • Wind Scape. Shoo Museum of the Arts (Shōō, Okayama), 2003[3].
  • (ja) Nostalghia. Photographers' Gallery (Shinjuku, Tokyo), [9].
  • (ja) Hatsukuni ((初国?)) / Pre-landscape. Galerie Shadai (université polytechnique de Tokyo, arrondissement de Nakano, Tokyo), septembre-[10].
  • (ja) Kakoi machi ((囲市?)). Canon Gallery S (Minato, Tokyo), mars-[11].
  • (ja) Takanashi Yutaka : Hikari no fīrudonōto ((高梨豊 光のフィールドノート?)) / Yutaka Takanashi: Field Notes of Light. Musée d'art moderne de Tokyo, janvier-[12].
  • (en) Yutaka Takanashi: Photography 1965-74. Galerie Priska Pasquer (Cologne), avril-[13].
  • Yutaka Takanashi. Fondation Henri Cartier-Bresson, Paris. - [14].

Autres expositions de groupe (sélection)Modifier

Cette liste n'inclut pas les expositions du Raika Dōmei.

  • Gendai shashin no 10-nin ((現代写真の10人?)) / Ten Artists of Contemporary Japanese Photography. Musée d'art moderne de Tokyo, 1966[5].
  • Dai-10-kai Nihon gendai bijutsuten ((第10回日本現代美術展?), 10e exposition d'art contemporain japonais). Musée d'art métropolitain de Tokyo, 1971[4].
  • 15-nin no shashinka ((15人の写真家?)) / 15 Photographers Today. Musée d'art moderne de Tokyo, 1974[3].
  • Neue Fotografie aus Japan. Kunsthaus Graz et ailleurs 1976[3].
  • Photokina '78 (Cologne), 1978[3].
  • Pari, Nyūyōku, Tōkyō ((パリ・ニューヨーク・東京?)) / Paris-New York-Tokyo. Musée de photographie de Tsukuba, 1985 (Tsukuba, Ibaraki), 1985[3].
  • 11-nin no 1965-75: Nihon no shashin wa kaeraretaka ((11人の1965~75 日本の写真は変えられたか?)) / 11 Photographers in Japan, 1965-75. Musée préfectoral d'art de Yamaguchi, 1989[3].
  • Toshi no shisen ((東京 都市の視線?)) / Tokyo: A City Perspective. Musée métropolitain de photographie de Tokyo, juin-[3].
  • Sengo bunka no kiseki 1945-1995 ((戦後文化の軌跡1945-1995?)) / Japanese Culture: The 50 Postwar Years. Musée d'art de Meguro (Meguro, Tokyo) et ailleurs, 1995[5].
  • 25-nin no 20-dai no shashin ((25人の20代の写真?)) / Works by 25 Photographers in their 20s. Musée des arts photographiques de Kiyosato (Takane, Yamanashi), 1995.
  • (ja) 85/05: Maboroshi no Tsukuba Shashin Bijutsukan kara no 20-nen ((85/05幻のつくば写真美術館からの20年?)). Sendai Mediatheque (Sendai), avril-[15].
  • (ja) Unasera di Tōkyō: Anohi anotokio: Zanzō no Tōkyō monogatari 1935-1992 ((ウナセラ・ディ・トーキョー anohi anotokio 残像の東京物語1935~1992?)). Musée d'art de Setagaya (arrondissement de Setagaya, Tokyo, avril-[16].
  • (ja) Meganeura 2005 ((メガネウラ 2005?)) /ICANOF Media Art Show 2005 'Meganeura'. Musée municipal d'art d'Hachinohe (Hachinohe, Aomori), septembre-[17].
  • (ja) Barabara ni natta karada ((ばらばらになった身体?)) / Body in Pieces. Musée d'art moderne de Tokyo, octobre-[18].

Collections permanentesModifier

Les œuvres de Takanashi font partie des collections permanentes des institutions suivantes :

BibliographieModifier

Albums de TakanashiModifier

  • (ja) Toshi e ((都市へ?), Towards the city). And Tōkyōjin nōto (東京人ノート?). Izara Shobō, 1974. Les deux livres ont été publiés sous forme de paire.
    • Reproduction en taille réduite des deux volumes : New York: Errata, 2010. (ISBN 9781935004103) .
  • (ja) Machi ((?), Town). Tokyo: Asahi Shinbun, 1977. Les pages du livre lui-même n'ont pas de titres ou de texte, une brochure fournie avec le livre identifie l'adresse précise de chaque photographie.
  • Jinzō (人像?). Shin'ya Soshosha, 1979.
  • (ja) Shin Oku no hosomichi (新おくのほそ道?) / The New 'Oku no Hosomichi' Revisited. Nihon no Kokoro. Tokyo: Shūeisha, 1982. Cinquante vues avec Oku no hosomichi.
  • (ja) Tōkyōjin 1978-1983 (東京人 1978〜1983?). Tokyo : Shoshi Yamada, 1983.
  • (ja)Takakura Ken shashinshū Eizō 25 ((高倉健写真集 映像25?)) 1983.
  • (ja)Miyako no kao (都の貌?) / Visages of a Metropolis. Tokyo : IPC, 1989. (ISBN 4-87198-796-5).
  • (ja) Menbō yakujo: Jinbutsu shashin kuronikuru (面目躍如人 物写真クロニクル 1964~1989?). Tokyo : Heibonsha, 1990. (ISBN 4-582-27721-7).
  • (ja) Hatsukuni (初國?) / Pre-Landscape. Tokyo: Heibonsha, 1993. (ISBN 4-582-27727-6).
  • (ja) Chimeiron (地名論?) / Genius Loci, Tokyo. Tokyo : Mainichi Communications, 2000. (ISBN 4-8399-0438-3).
  • (ja) Raika no me (ライカな眼?). Tokyo: Mainichi Communications, 2002. (ISBN 4-8399-0708-0).
  • (ja)Nosutarujia (ノスタルジア?) / Nostalghia. And Windscape. Tokyo : HeRibonsha, 2004. (ISBN 4-582-27756-X). Les deux ont été publiés en paire, le plus petit Windscape accompagant Nostalghia.
  • (ja) Kakoi machi (囲市?) / Kakoi-machi. Tokyo : Creo, 2007. (ISBN 978-4-87736-116-7). Photographies en couleur de Tokyo et ses environs. Les légendes (mois et emplacement) sont uniquement en anglais, le reste du texte (peu) est en japonais seulement.
  • (en)/(de)/(ja) Photography 1965-;1974. Berlin: Only Photography, 2010. (ISBN 978-3-9812537-2-6)[24]
  • (en) Yutaka Takanashi: Toshi-e. Books on Books 6. Errata Editions, 2010. (ISBN 978-1-935004-10-3). Reproduction réduite du contenu de Toshi-e et Tōkyōjin. Textes de Gozo Yoshimasu de Gerry Badger.

Autres ouvrages avec des contributions de TakanashiModifier

Cette liste n'inclut pas les livres publiés par le Raika Dōmei.

  • 15-nin no shashinka (15人の写真家?) / 15 Photographers Today. Tokyo : musée national d'art moderne, 1974.
  • Avec Takahiko Okada (岡田隆彦?). Toshi wa yume mizu (都市は夢みず?). Tokyo : Shoshi Yamada, 1979.
  • (ja)Raimei no kubikazari: Takiguchi Shūzō ni ((雷鳴の頚飾り 滝口修造に?). Tokyo : Raimei no kubikazari Kankōkai, 1979.
  • 11-nin no 1965-75: Nihon no shashin wa kaeraretaka (11人の1965~75 日本の写真は変えられたか?) / 11 Photographers in Japan, 1965-75. Yamaguchi : Yamaguchi Prefectural Museum of Art, 1989.
  • (ja)/(en) Tōkyō : Toshi no shisen (東京 都市の視線?) / Tokyo : A City Perspective. Tokyo : Musée métropolitain de photographie de Tokyo, 1990.Catalogue d'exposition. Photographies de la série Tokyoites pp.  116-21.
  • (ja)/(en) 25-nin no 20-dai no shashin (25人の20代の写真?) / Works by 25 Photographers in their 20s. Takane, Yamanashi: Kiyosato Museum of Photographic Arts, 1995. Catalogue d'une exposition organisée au musée des arts photographiques de Kiyosato en 1995. Texte parallèle en japonais et anglais.
  • Sengo bunka no kiseki 1945-1995 (戦後文化の軌跡1945-1995?) / Japanese Culture: The 50 Postwar Years. Tokyo: Asahi Shinbunsha, 1995. (ISBN 4-02-258599-4). Catalogue de l'exposition au musée d'art de Meguro et ailleurs.
  • (ja) Avec Gōzō Yoshimasu (吉増剛造?). Warera no emono wa itteki no hikari (我らの獲物は一滴の光?). Photographers' Gallery File 2. Tokyo: Photographers' Gallery, 2003.
  • Unasera di Tōkyō: Anohi anotokio: Zanzō no Tōkyō monogatari 1935-1992 (ウナセラ・ディ・トーキョー anohi anotokio 残像の東京物語1935~1992?). Tokyo: Setagaya Museum of Art, 2005.
  • Shigeyuki Toshima (豊島重之?), ed. Meganeura 2005 (メガネウラ 2005?) / ICANOF Media Art Show 2005 "Meganeura". ICANOF catalogue 5. (ISBN 4-903301-00-1).

À propos de TakanashiModifier

  • (ja) Shikku suru shashinka: Takanashi Yutaka 'hōhōron' no kanata e, ten (疾駆する写真家高梨豊〈方法論〉の彼方ヘ、展?). Taimutoneru ((タイムトンネル?)) 3. Tokyo: Guardian Garden, 1996. Discusses works from Somethin' Else to Genius Loci.
  • (ja) Takanashi Yutaka (高梨豊?) / Takanashi Yutaka. Nihon no Shashinka 35. Tokyo: Iwanami, 1998. (ISBN 4-00-008375-9). Enquête sur le travail de Takanashi en noir et blanc, avec 48 planches.
  • Tōkyō Zōkei Daigaku taishoku kinen shashin-kōza-ten : Takanashi Yutaka "Shashin, hito ni yotte" (東京造形大学退職記念写真講座展 高梨豊「写真、人によって」?). Tokyo : Tokyo Zokei University, 2000.
  • (ja)/(en) Hikari no fīrudonōto (光のフィールドノート?) / Field Notes of Light. Tokyo : musée national d'art moderne, Tokyo, 2009.

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e Chronolog, Takanashi Yutaka: Hikari no fīrudonōto / Yutaka Takanashi: Field Notes of Light (Tokyo: musée national d'art moderne, Tokyo, 2009), p. . Ce catalogue d'exposition est désigné ci-dessous comme Field Notes of Light.
  2. Rei Masuda, Field Notes of Light, Field Notes of Light, p. 144.
  3. a b c d e f g h i et j Listes des expositions, Field Notes of Light, pp.  161, 163.
  4. a b c d e f g h et i Listes des expositions, Field Notes of Light, pp.  161, 163. Le titre anglais est aussi donné dans la liste, ce qui est probablement juste une traduction faite pour la liste
  5. a b c d e f g h et i Listes des expositions, Field Notes of Light, pp.  161, 163. Le titre anglais est donné dans la liste, ce qui est probablement l'usage à l'époque
  6. Listes des expositions, Field Notes of Light, pp.  161, 163. Le titre anglais ici est une traduction approximative
  7. .List of past exhibitions at Art Gallery C-Square, université Chukyo. consulté le 14 mars 2009.
  8. Exhibition notice, Photographers' Gallery. consulté le 14 mars 2009. Le titre anglais ici est une traduction approximative.
  9. Exhibition notice, Photographers' Gallery. consulté le 14 mars 2009.
  10. Exhibition notice, université polytechnique de Tokyo. consulté le 14 mars 2009.
  11. .Exhibition notice, Canon.jp. consulté le 14 mars 2009.
  12. Exhibition notice, musée national d'art moderne, Tokyo. consulté le 14 mars 2009.
  13. .Exhibition notice, Galerie Priska Pasquer, Cologne. consulté le 8 mai 2010.
  14. .[1], Fondation Henri Cartier-Bresson, Paris
  15. List of exhibits. consulté le 14 mars 2009.
  16. Recommendation de Kōtarō Iizawa dans "Pickup, vol. 19", fujifilm.co.jp. consulté le 14 mars 2009.
  17. Exhibition notice, ICANOF. consulté le 15 mars 2009.
  18. Exhibition notice, Musée d'art moderne de Tokyo. consulté le 15 mars 2009.
  19. Shashin ga korekushon sarete iru bijutsukan, hakubutsukan (PDF), Société des photographes professionnels du Japon, 2004. consulté le 14 mars 2009. Norihiko Matsumoto (松本徳彦?), ed., Nihon no bijutsukan to shashin korekushon ((日本の美術館と写真コレクション?), Galeries d'art et collections photographiques du Japon; Kyoto: Tankōsha, 2002; (ISBN 4-473-01894-6), p.  55.
  20. Spécifié comme propriétaire des œuvres exposées, Liste des expositions, Field Notes of Light, pp.  165-71. Matsumoto, ed., Nihon no bijutsukan to shashin korekushon, p. 39.
  21. Comme indiqué par l'inclusion de Takanashi, sans avertissement, dans Nihon shashinka jiten ((日本写真家事典?) / 328 Outstanding Japanese Photographers; Kyoto: Tankōsha, 2000; (ISBN 4-473-01750-8)).
  22. Spécifié comme propriétaire des œuvres exposées, liste des expositions, Field Notes of Light, pp.  165-71.
  23. Tel que mentionné dans le this et les pages suivantes du catalogue en ligne du musée. (consulté le 14 mars 2009. Il ne semble pas y avoir d'interface de recherche, et l'ordre des éléments énumérés n'est pas clair, après des modifications ultérieures dans le catalogue, les articles par Takanashi peuvent apparaître sur des pages différentes en son sein
  24. Des détails relatifs à ce livre se trouvent sur the publisher's page about it.

Source de la traductionModifier