Yot

lettre grecque

yot
Interprétation contemporaine de la lettre grecque yot en capitale et bas-de-casse, avec la police Times New Roman.
Interprétation contemporaine de la lettre grecque yot en capitale et bas-de-casse, avec la police Times New Roman.
Graphies
Capitale Ϳ
Bas de casse ϳ
Utilisation
Alphabets Grec et albanais (tosque)
Ordre Iota-Kappa
Phonèmes principaux [j]

Yot (capitale: Ϳ, minuscule: ϳ) est une lettre additionnelle grecque, utilisée dans l’alphabet grec albanais des Arvanites au XIXe siècle.

Utilisation scientifiqueModifier

Yot est utilisée depuis XIXe siècle en philologie pour écrire en proto-grec et grec ancien en le son [j]. Le nom anglais Unicode « yot » vient du nom allemand jot. Il a généralement la forme de la lettre latine j selon la tradition allemande, et autrefois la forme de la lettre latine y (majuscule anciennement en conflit avec upsilon), selon la tradition ancien française, mais la tradition moderne française aujourd’hui utilise la forme du j[1],[2].

Exemples scientifiquesModifier

  • *ἀληθεσϳα > *ἀληθεϳα > ἀλήθεια (vrai)
  • *ἄλϳος > ἄλλος (part autre)
  • *διϳος > δῑος (divin)
  • *δϳεύς > ζεύς (dieu)
  • *ϳηπαρ > ἧπαρ (foie)
  • *ϳυμη > ζύμη (levure)
  • *μαρανϳω > *μαραϳνω > μαραίνω (flétrir)
  • *πολεϳες > *πολεες > πόλεις (villes)

ArvaniteModifier

Le yot est a été utilisé dans l’alphabet grec albanais des Arvanites au XIXe siècle[3],[4].

Représentations informatiquesModifier

Le yot peut être représenté avec les caractères Unicode suivant :

formes représentations chaînes
de caractères
points de code descriptions
capitale   ͿU+037F U+037F lettre capitale grecque yot
minuscule   ϳU+03F3 U+03F3 lettre minuscule grecque yot

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • [Faulmann 1880] (de) Carl Faulmann, Das Buch der Schrift, Enthaltend die Schriftzeichen und Alphabete aller Zeiten und aller Völker des Erdkreises, Vienne, Verlag der kaiserlich königlichen Staatsdruckerei, (lire en ligne), p. 181-182
  • (en) Sean Jacob Crist, Conspiracy in historical phonology, a dissertation in linguistics, (lire en ligne)
  • (en) Yannis Haralambous, From Unicode to Typography, a Case Study: the Greek Script, (lire en ligne)
  • (en) Michael Bobeck, Proposal to encode GREEK CAPITAL LETTER YOT, (lire en ligne)
  • (en) Unicode 7.0.0, (lire en ligne)
  • (en) Universal Multiple-Octet Coded Character Set (UCS): Resolutions of WG 2 meeting 58 (ISO/IEC JTC 1/SC 2 N 4187), (lire en ligne)
  • (en) Nick Nicholas, Yot, (lire en ligne)
  • (it) Giovanni La Magna et Angelo Nucciotti, Le parole dei Greci,
  • (it) Carlo Campanini et Paolo Scaglietti, Greco - Grammatica descrittiva,

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

  • (en) Nick Nicholas, « Yot », sur Nick Nicholas’ Home Page