Wolfgang Staudte

cinéaste allemand (1906-1984)
Wolfgang Staudte
Wolfgang Staudte 907-1747 (1).jpg
Wolfgang Staudte en 1955.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
Žigrski Vrh (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Wolfgang Georg Friedrich StaudteVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Ingmar Zeisberg (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions

Wolfgang Staudte est un acteur, réalisateur et scénariste allemand, né le à Sarrebruck (Empire allemand), et mort le (à 77 ans) à Maribor (Yougoslavie).

Après 1945, Staudte s'intéresse également à la culpabilité allemande au cinéma. Aux côtés d'Helmut Käutner, il était considéré comme le seul réalisateur allemand d'après-guerre qui, après 1945, pouvait se prévaloir d'un cinéma artistique continu très éloigné de Heimatfilm et de la suppression de l'histoire. Les films de Staudte étaient synonymes de cinéma politiquement engagé ainsi que d'artisanat professionnel, d'art cinématographique et de (bon) divertissement à vocation sociale.

BiographieModifier

Wolfgang Staudte est un cinéaste apprécié un temps par le régime est-allemand, mais finit par passer à l'ouest à la suite de démêlés avec la bureaucratie[1].

FilmographieModifier

ActeurModifier

RéalisateurModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

  • 1962 : Die Rebellion, téléfilm
  • 1966 : Der Fall Kapitän Behrens (téléfilm)
  • 1968 : Die Klasse (téléfilm)
  • 1970 : Die Gartenlaube (téléfilm)
  • 1970 : Der Kommissar, série télévisée
  • 1971 : Le Loup des mers (de) (Der Seewolf), feuilleton télévisé
  • 1972 : Verrat ist kein Gesellschaftsspiel, téléfilm
  • 1972 : Marya Sklodowska-Curie. Ein Mädchen, das die Welt veränderte, téléfilm
  • 1973 : Nerze nachts am Straßenrand (de), téléfilm
  • 1974 : Ein fröhliches Dasein, téléfilm
  • 1975 : Lehmanns Erzählungen (de), téléfilm
  • 1975 : Schließfach 763, téléfilm
  • 1975 : L'Appel de l'or (Lockruf des Goldes), téléfilm
  • 1976 : Um zwei Erfahrungen reicher, téléfilm
  • 1976 : Prozeß Medusa, téléfilm
  • 1978 : Der Eiserne Gustav, feuilleton télévisé
  • 1978 : Feuerwasser, téléfilm
  • 1978 : L'Or des Incas (Das verschollene Inka-Gold), téléfilm
  • 1982 : Les Pawlak (Die Pawlaks - Eine Geschichte aus dem Ruhrgebiet), série télévisée
  • 1983 : Nordlichter: Geschichten zwischen Watt und Wellen, série télévisée
  • 1983 : Satan ist auf Gottes Seite, téléfilm
  • 1984 : Der eiserne Weg (de), série télévisée
  • 1984 : Der Snob, téléfilm

ScénaristeModifier

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Le Dictionnaire de la censure au cinéma, Jean-Luc Douin, éd. PUF, p. 368

Liens externesModifier