Ouvrir le menu principal
William Bolcom
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (81 ans)
SeattleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
William Elden BolcomVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Conjoint
Joan Morris (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Instrument
Genres artistiques
Distinctions
Œuvres principales
Symphonie no. 4 (Bolcom) (d), Préludes de l'Évangile, livre 1 (d), Préludes de l'Évangile, livre 4 (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

William Elden Bolcom (né le à Seattle) est un compositeur et pianiste américain[1].

Sommaire

BiographieModifier

Bolcom prit des cours de musique dès ses onze ons, à l'Université de Washington, avec Goerge Frederick McKay et John Verrail, mais également le piano avec Berthe Poncy Jacobson, mais aussi en passant par le Mills College d'Oakland avec Darius Milhaud. Il y obtiendra un Master of Arts en 1961. Cette même année, il est accepté dans le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, où il complète sa formation en contrepoint auprès de Simon Plé-Caussade, Milhaud, Olivier Messiaen et pour la composition avec Jean River. Il obtint un 2ème Prix de composition en 1965.

Suite à cela, il sera à la fois enseignant et compositeur. Entre les années 1966 et 1968, il enseigne au Queens College de la City University de New York, entre 1968 et 1970 à la New York University School of the Arts entre 1968 et 1970, et à partir de 1973 à la School of Music de l'université de Michigan à Ann Arbor. Il y sera nommé directeur du département de 1998 à 2008.

Il recevra de noombreux prix, dont les plus importants sont le Prix Pulitzer en 1988, pour 12 New Etudes for Piano, le prix de la fondation Koussevitzky pour Lyric Concerto for Flute and Orchestra en 1993, ainsi que quatre Grammy Awards pour William's Blake Songs of Innocence and Songs of Experience en 2005.

ŒuvresModifier

La composition de William Boolcom aborde de multiples formations : instruments seuls, pour voix, de la musique de chambre, pour orchestre, pour le cinéma ou le théâtre ainsi que pour l'opéra.

  • 12 études pour piano (1959)
  • Dynamite Tonight (1963), pour l'Actor's Studio Theater
  • Graceful Ghost (1970), ragtime
  • Reminiscing with Sissie and Blake (1973), coécrit avec Robert Kimball, paru chez Virgin Press
  • Open House (1975), cycle de mélodie pour tenor et orchestre de chambre sur des poèmes de Théodore Roethke
  • A view from the Bridge (1975), crée au Lyric Opera de Chicago, d'après la pièce Vu du Pont de Arthur Miller
  • 12 New Etudes for Piano (1986), Prix Pulitzer de 1988
  • I Will Breathe a Mountain (1991) A Song Cycle from American Women Poets was commissioned for mezzo-soprano Marilyn Horne.
  1. Pity Me Not Because the Light of Day (texte : Edna St. Vincent Millay)
  2. How To Swing Those Obbligatos Around (texte : Alice Fulton)
  3. The Crazy Woman (texte : Gwendolyn Brooks)
  4. Just Once (texte : Anne Sexton)
  5. Never More Will The Wind (texte : H.D.)
  6. The Sage (texte : Denise Levertov)
  7. O To Be a Dragon (texte : Marianne Moore)
  8. The Bustle in a House (texte : Emily Dickinson)
  9. I Saw Eternity (texte : Louise Bogan)
  10. Night Practice (texte : May Swenson)
  11. The Fish (texte : Elizabeth Bishop)
  • Lyric Concerto for Flute and Orchestra (1993), Prix de la fondation Koussevitzky
  • Suite No. 2 for Solo Violin (2013)

Notes et référencesModifier

  1. « William Bolcom : portrait et biographie », sur francemusique.fr (consulté le 12 mai 2019)

Liens externesModifier