Ouvrir le menu principal

La National Medal of Arts
Le président George W. Bush en présence des récipiendaires de la National Medal of Arts, le 9 novembre 2005, dans le Bureau ovale

La National Medal of Arts (de l'américain, littéralement « médaille nationale des arts ») est une distinction et un titre américain, créé en 1983 pour honorer les artistes et les mécènes. Chaque année, les récipiendaires sont sélectionnés par le National Endowment for the Arts (NEA), et la médaille leur est solennellement remise par le président des États-Unis. C'est la plus haute récompense remise à un artiste par le gouvernement au nom du peuple des États-Unis. La médaille est l'œuvre du sculpteur Robert Graham.

Sommaire

HistoireModifier

La National Medal of Arts a été avalisée par le Congrès en 1984[1], sur recommandation du président Ronald Reagan et du président de la Committee on the Arts and the Humanities (commission des arts et lettres) ; ce texte a été codifié au titre 20 du United States Code[2].

Liste des récipiendairesModifier

Un maximum de douze personnes et organisations peut être récompensé chaque année par cette médaille.

1992Modifier

1993Modifier

1994Modifier

1995Modifier

1996Modifier

1997Modifier

Cette année-là, la poète Adrienne Rich a également refusé ce titre[3].

1998Modifier

1999Modifier

2000Modifier

2001Modifier

2002Modifier

2003Modifier

2004Modifier

2005Modifier

2006Modifier

2007Modifier

2008Modifier

2009Modifier

2010Modifier

2011Modifier

2012Modifier

2013Modifier

2015Modifier

NotesModifier

  1. (en) H.R.2751: National Foundation on the Arts and the Humanities Act Amendments of 1983, sur le site de la Library of Congress.
  2. (en) 20 U.S.C. § 955b: National Medal of Arts, sur le site du Government Printing Office.
  3. (en) « The Dream of an Artist's Language », hot ink, 7 août 1997 : reproduction de la lettre de refus envoyée par Adrienne Rich à Jane Alexander, directrice de l'époque du National Endowment for the Arts.

SourceModifier

Lien externeModifier