William Amherst

général de l'armée britannique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Amherst.
William Amherst
Williamamherst.jpg
Fonction
Membre au Parlement de Grande-Bretagne (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 49 ans)
KentVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Militaire, homme politiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Jeffrey Amherst (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Elizabeth Kerrill (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Jeffery Amherst
John Amherst (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
William Pitt Amherst
Elizabeth Frances Hale (en)
Elizabeth Frances Amherst (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Jeffrey John Archer Amherst, 5th Earl Amherst (en) (great-great-grandson)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
12e Parlement de Grande-Bretagne (d)
13e Parlement de Grande-Bretagne (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Arme
Grade militaire
Lieutenant-general (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conflits

William Amherst (1732-1781) est un militaire britannique. En 1753, il embrasse une carrière militaire, sur les traces de son frère aîné, le renommé Jeffery Amherst.

Guerre de Sept AnsModifier

En novembre 1759, William Amherst est nommé lieutenant-colonel. Il est présent à Montréal en 1760 lors de la capitulation des troupes françaises.

En 1762, il est choisi par son frère, Jeffery Amherst, pour commander les forces britanniques chargées de reprendre l'île de Terre-Neuve alors aux mains des Français.

Peu après avoir débarqué dans l'île (le 13 septembre 1762), ses troupes remportent la bataille de Signal Hill. Trois jours plus tard, le fort de Saint-Jean redevient britannique.

BibliographieModifier

  • Major Evan W. H. Fyers, The Loss and Recapture of St.John's, Newfoundland, in 1762, Army Historical Research, Volume XI, 1932
  • André de Visme, Terre-Neuve 1762 : Dernier combat aux portes de la Nouvelle-France, Montréal, 2005 (ISBN 2-9808847-0-7)