Ouvrir le menu principal

Wilaya de Souk Ahras

wilaya d'Algérie

Wilaya de Souk Ahras (41)
Image illustrative de l’article Wilaya de Souk Ahras
Localisation de la Wilaya de Souk-Ahras
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Chef-lieu Souk Ahras
Daïras 10
Communes 26
Code wilaya 41
Wilaya depuis 1984
Démographie
Population 438 127 hab. (2008[1])
Densité 95 hab./km2
Rang 36e
Géographie
Superficie 463 000 ha = 4 630 km2
Rang 30e

La wilaya de Souk Ahras (prononcé [souk.ahras] Écouter), (en arabe : ولاية سوق أهراس ; en berbère : ⵜⴰⵡⵉⵍⴰⵢⵜ ⵏ ⵙⵓⵇ ⴰⵀⵔⴰⵙ), est une wilaya algérienne située au Nord-Est de l'Algérie qui existe depuis 1984 et compte 10 daïras et 26 communes.

GéographieModifier

SituationModifier

La wilaya de Souk Ahras se situe au Nord-Est de l'Algérie, à l'est des Aurès et à la frontière Tunisienne.

Wilayas limitrophes de la wilaya de Souk Ahras
Wilaya d'El Tarf
Wilaya de Guelma, Wilaya de Oum-El-Bouaghi   Gouvernorat du Kef (La Tunisie)
Wilaya de Tébessa

ClimatModifier

Le climat de la wilaya est de type méditerranéen au nord et continental à l'extrême sud. Les températures varient selon les saisons (jusqu'à 10 °C en janvier et 45 °C en août). Les températures moyennes sont de 15 °C en janvier et 35 °C en juillet.

HistoireModifier

PopulationModifier

La wilaya de Souk Ahras se caractérise par une population à majorité berberes chaouis essentiellement arabophone, dialecte algérien (derdja).

En 2008, la population de la wilaya est 438 127 habitants[1].

Organisation de la wilayaModifier

 
Organisation territoriale de la wilaya.

WalisModifier

Le poste de wali de la wilaya de Souk Ahras a été occupé par plusieurs personnalités politiques nationales depuis sa création le par la loi no 84-09 qui réorganise le territoire algérien en portant le nombre de wilayas de trente et une à quarante-huit.

Walis dans la wilaya de Souk Ahras.
Wali Début Fin Wilaya de naissance
1 Abdelkader Aïssaoui
2 Rabah Boubertakh 13 mai 1984
3 Salah Brahimi Wilaya de Bouira
4 Abderrahmane Taouret
5 Rabah Boubertakh
6 Mourad Hidouk
7 Brahim Bengayou
8 Brahim Boukherrouba
9 Miloud Tahri
10 Rachid Fatmi
11 Saâd Agoudjil
12 Abdeghani Filali 2015 (en cours)

DaïrasModifier

La wilaya de Souk Ahras compte dix daïras.

Article détaillé : Daïras de la wilaya de Souk Ahras.

CommunesModifier

La wilaya Souk Ahras compte vingt-six communes.

Ressources hydriquesModifier

BarragesModifier

Cette wilaya comprend les barrages suivants :

  • Barrage de Oued Charef[2].
  • Barrage de Aïn Dalia[3].
  • Barrage de Oued Djedra[4].
  • Barrage de Oued Ghenam[5].
  • Barrage de Zouabi[6].

Ces barrages font partie des 65 barrages opérationnels en Algérie[7] alors que 30 autres sont en cours de réalisation en 2015[8].

SantéModifier

  • Hôpital Houari Boumediène.
  • Hôpital Ibn Rochd.
  • Hôpital de Sedrata.

ÉconomieModifier

La wilaya de Souk Ahras est une wilaya à vocation minière et agricole[9].

Industrie minièreModifier

La wilaya possède des ressources minières non encore exploitées : plomb du Djebel El Oued, plomb et zinc de Khedara, fer du djebel el Ballout et du djebel Ledjbel et baryte de Draa Zarga[9].

AgricultureModifier

La wilaya a une activité d’élevage importante avec plus de 80 000 bovins et 300 000 ovins et caprins[9].

CommerceModifier

La wilaya est aussi caractérisée, au même titre que des wilayas limitrophes aux pays frontaliers, par un commerce transfrontalier important[9] notamment dans les activités de la contrebande des produits alimentaires, d'effets vestimentaires, de pièces détachées et de trafic de carburant[10].

TourismeModifier

La promotion de ce secteur figure parmi les objectifs importants que la Wilaya s’emploie à concrétiser, les facteurs naturels, historiques et culturels étant favorables. La richesse touristique jouit de l’existence de sites archéologiques, historiques et culturels (sites de Taoura, Madaure, Khemissa, Tiffech et l’olivier de Augustin d'Hippone), de hammams thermaux (Ouled Ziad, El Ma Lahmar, El F’Hiss et Tassa) et de sites naturels dont les forêts (tourisme de montagne de détente et de loisir), où le patrimoine sylvicole occupe près de 20 % du territoire. Cette multiplicité de potentialités ouvrira de grandes opportunités à l’investissement et à la réalisation de projets touristiques prometteurs tels que la réalisation de complexes touristiques, d’hôtels, de piscines, de parc de loisirs et d’attraction,…etc.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier