Waltraud Kretzschmar

joueuse de handball allemande

Waltraud Kretzschmar
Image illustrative de l’article Waltraud Kretzschmar
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de l'Allemagne de l'Est Allemagne de l'Est
puis Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Naissance
Lieu Kloster Lehnin (Allemagne occupée)
Date de décès (à 70 ans)
Lieu de décès Schöneiche bei Berlin (Allemagne)
Parcours professionnel *
SaisonsClub M. (B.)
1964-1980 Drapeau : Allemagne de l'Est SC Leipzig
Sélections en équipe nationale **
Année(s)Équipe M. (B.)
1965-1980 Drapeau : Allemagne de l'Est Allemagne de l'Est 217 (727)
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.

Waltraud Kretzschmar, née Hermann le à Kloster Lehnin et décédée le , est une handballeuse allemande ayant représenté l'Allemagne de l'Est.

CarrièreModifier

Fille d'un jardinier, elle est scolarisée à Damsdorf où elle commence le handball dans le club local du BSG Traktor Damsdorf. En 1964, elle rejoint le SC Leipzig, où elle évolue jusqu'en 1980. Jusqu'en 1971, elle joue sous le nom de Czelake avant d'épouser son entraîneur de l'époque, Peter Kretzschmar (de). Avec le SC Leipzig, elle remporte dix titres de championne de RDA et deux Coupes d'Europe des clubs champions en 1966 et 1974.

Elle compte 217 sélections et 727 buts de 1965 à 1980 en équipe d'Allemagne de l'Est[1] ; elle est sacrée championne du monde en 1971, 1975 et 1978, médaillée d'argent aux Jeux olympiques de 1976 et médaillée de bronze aux Jeux olympiques de 1980.

Après la fin de sa carrière de sportive de haut niveau, elle entraîne à partir de 1980 au SV Dynamo dans le centre d'entraînement de Berlin-Lichtenberg. Après la réunification, elle suit une formation de directrice d'hôtel et gère avec son mari Peter, de 1994 à 2002, le casino situé dans stade BVG à Berlin[2].

En 2010, Waltraud Kretzschmar est nommée dans l'élection de la meilleure joueuse de tous les temps dans un vote sur internet organisé par l'IHF et termine troisième des suffrages avec 3,7 %, derrière la Yougoslave Svetlana Kitić (84,1 %) et la Danoise Anja Andersen (10,3 %) mais devant la Soviétique puis Ukrainienne Zinaïda Tourtchina (1,8 %)[3].

Waltraud Kretzschmar vit avec son mari à Schöneiche bei Berlin. Elle décède en , quelques jours à peine après son 70e anniversaire[4].

Vie privéeModifier

Waltraud Kretzschmar est la femme de Peter Kretzschmar (de), vainqueur du championnat du monde à onze en 1963, et la mère de Stefan Kretzschmar, vice-champion olympique en 2004.

PalmarèsModifier

ClubModifier

compétitions internationales
compétitions nationales

Sélection nationaleModifier

Jeux olympiques
championnats du monde

Notes et référencesModifier

  1. (de) « Handball-Legende Waltraud Kretzschmar gestorben », sur www.t-online.de, (consulté le )
  2. Berliner Kurier, 23 décembre 2002
  3. (en) « Svetlana Kitic voted best female player ever », sur Site officiel de l'IHF, (consulté le )
  4. (de) « Waltraud Kretzschmar ist im Alter von 70 Jahren gestorben », sur www.lvz.de, Leipziger Volkszeitung, (consulté le )

Liens externesModifier