Vol Eastern Air Lines 980

catastrophe aérienne

Vol Eastern Air Lines 980
Caractéristiques de l'accident
Date
Typecollision avec le relief
CausesErreur de pilotage
SiteIllimani, près de La Paz, Bolivie
Coordonnées 16° 38′ 10″ sud, 67° 47′ 21″ ouest
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareilBoeing 727-225
CompagnieEastern Air Lines
No  d'identificationN819EA
Passagers19
Équipage10
Morts29

Géolocalisation sur la carte : Bolivie
(Voir situation sur carte : Bolivie)
Red pog.svg

L'accident du vol Eastern Air Lines 980 est une catastrophe aérienne qui s'est déroulée le .

ContexteModifier

Le Boeing 727-225 N819EA s'est écrasé sur l'Illimani à une altitude de 19 600 pieds (environ 6 530 m) à proximité de La Paz, Bolivie. L'avion, en provenance de l'aéroport international Silvio Pettirossi à Asuncion, Paraguay, se dirigeait vers l'aéroport international El Alto à La Paz. Il n'y a aucun survivant parmi les 19 passagers et les 10 membres d'équipage.

Après que les pilotes ont annoncé avoir croisé l'intersection DAKON, à 55 miles au Sud-Est de La Paz à 25 000 pieds d'altitude, le contrôle du trafic aérien autorise l'avion à descendre à 18 000 pieds, action effectuée et confirmée par les pilotes.

Alors que le Boeing se trouve il semble sur la voie aérienne UA320 au radial 134°, pour des raisons inconnues l'équipage dévie de sa route après DAKON. Il semble que les pilotes voulaient éviter une zone de mauvais temps.

L'impact a lieu à 19 600 pieds au niveau de l'Illimani qui culmine à 21 000 pieds, à environ 26 milles nautiques du VOR/DME de La Paz et à 25 milles nautiques de la piste 09R de l'aéroport El Alto.

Le lieu du crash est repéré par les autorités boliviennes le lendemain, mais l'équipe d'exploration doit rapidement quitter les lieux en raison des conditions météorologiques compliquées. La boîte noire de l'avion ainsi que les corps des victimes n'ont jamais été retrouvés. 5 membres d'une des familles les plus riches du Paraguay (famille Matalon) étaient à bord du vol[1],[2].

2017 : Nouvelles découvertesModifier

En 2015, deux Américains se lancent à la recherche de l'avion déchu depuis plus de 30 ans dans les hauteurs boliviennes. En 30 ans et dans un contexte de réchauffement climatique, les glaciers ne recouvrent plus la zone de crash. Les deux explorateurs amateurs parviennent à retrouver les lieux de l'accident[1].

6 corps sont retrouvés sur les lieux, ce qui discrédite la théorie de l'aviateur d'Eastern Airlines George Jehn formulée dans son livre Final Destination: Disaster qui stipulait qu'une bombe aurait pu provoquer la dépressurisation de la cabine et éjecter ses occupants dans les airs avant l'impact au sol[1].

Des milliers de peaux de reptiles sont également découverts autour des débris[1].

De retour aux États-Unis avec leurs trouvailles, les explorateurs sont surpris de constater que les autorités de sécurité aérienne (National Transportation Safety Board ou NTSB) refusent de rouvrir le dossier sans l'accord des autorités boliviennes. Finalement en , la NTSB publie les conclusions de ses observations, et affirme que les nouveaux éléments mis en lumière ne permettent pas de faire avancer l'enquête sur les causes de l'accident. Une bande magnétique trouvée sur place s'avère être un simple enregistrement de 18 minutes de l'épisode La Nuit la plus noire de la série télévisée Les Espions[1],[3].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e (en) Claire Bates, « The housemates who found a lost plane wreck », BBC,‎ (lire en ligne)
  2. (en) « List of Passengers Aboard Eastern Flight 980 With PM-Bolivia-Plane », Associated Press,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « NTSB Completes Evaluation of Materials from Eastern Airlines Flight 980 », NTSB News Release,‎ (lire en ligne)

Liens externesModifier