Vol Aeroflot 821

accident aérien

Vol Aeroflot 821
Image illustrative de l’article Vol Aeroflot 821
Caractéristiques de l'accident
Date
TypeDésorientation spatiale causée par une erreur du pilote, une gestion médiocre des ressources de l'équipage et le niveau de consommation d'alcool par le commandant de bord
SitePerm, Drapeau de la Russie Russie
Coordonnées 57° 58′ 17″ nord, 56° 12′ 54″ est
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareilBoeing 737-500
CompagnieAeroflot-Nord
No  d'identificationVP-BKO
PhaseApproche
Passagers82
Équipage6
Morts88 (tous)
Blessés0
Survivants0

Géolocalisation sur la carte : Russie
(Voir situation sur carte : Russie)
Red pog.svg

Le vol Aeroflot 821 est un vol intérieur russe assuré par la compagnie Aeroflot-Nord, filiale d'Aeroflot, entre Moscou et Perm. L'avion, un Boeing 737-500, s'est écrasé le dans les montagnes de l'Oural. Le bilan a fait état de 88 morts dont 6 membres d'équipage[1].

La principale cause de l'accident était que les deux pilotes avaient perdu leur orientation spatiale en raison de leur inexpérience avec l'indicateur d'attitude de type occidental sur l'avion. Le manque de repos adéquat, la mauvaise gestion des ressources de l'équipage et la consommation d'alcool par le commandant de bord ont également contribué à l'accident.

Description de l'accidentModifier

L'avion s'est écrasé le à 5 h 10 heure locale (soit le à 23 h 10 UTC), deux heures après son décollage de l'aéroport international Cheremetievo. Les contrôleurs aériens ont perdu contact avec l'équipage alors que l'avion volait à une altitude de 1 800 mètres. Les débris de l'avion sont tombés dans un ravin, aux environs de Perm, endommageant les voies du Transsibérien mais sans faire d'autres victimes que celles présentes dans l'avion[2].

Victimes par nationalitéModifier

Nationalité Nombre de victimes
  Russie 68
  Azerbaïdjan 9
  Ukraine 5
  France 1
  Allemagne 1
  Italie 1
  Suisse 1
  Turquie 1
  États-Unis 1
Total[1] 88

EnquêteModifier

Une enquête pour déterminer les causes de l'accident a été menée par la Commission russe d'enquête sur les accidents aériens, avec l'assistance du Conseil National de la Sécurité des Transports américain (NTSB) et de Boeing [3]. D'après les données des boîtes noires, les réacteurs ont continué de fonctionner jusqu'à l'impact, et l'avion ne s'est pas désintégré en vol, contrairement à ce qu'ont rapporté des médias. Les derniers rapports peuvent être consultés sur le site web de la Commission russe d'enquête sur les accidents aériens.

Toutefois l'enquête démontra que le commandant de bord avait une alcoolémie positive, même peu importante, mais que l'on peut constater sur la reconstitution russe de l'enquête, où ses propos sont confus et contradictoires, et où finalement, à 600 m/sol, en vue de la piste, il vira brutalement sur la gauche, amorçant un piqué, puis passage sur le dos, en même temps qu'on entend le copilote hurler : "Mais qu'est-ce que vous faites, commandant ?"

MédiasModifier

L'accident a fait l'objet d'un épisode dans la série télé Air Crash nommé « Limites fatales » (saison 19 - épisode 8).

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier