Ouvrir le menu principal

Vol 222 TransAsia Airways
L'avion impliqué, photographié le 18 juillet.
L'avion impliqué, photographié le 18 juillet.
Caractéristiques de l'accident
Date
TypeTentative d'atterrissage raté
CausesManque de formation des pilotes, intense fatigue du commandant de bord, mauvaise météo et graves erreurs de pilotage
SitePenghu, Taïwan
Coordonnées 23° 34′ 48″ nord, 119° 38′ 24″ est
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareilATR 72-500
CompagnieTransAsia Airways
No  d'identificationB-22810
PhaseAtterrissage
Passagers54
Équipage4
Morts48
Blessés15 (dont 5 au sol)
Survivants10

Géolocalisation sur la carte : Asie

(Voir situation sur carte : Asie)
Vol 222 TransAsia Airways

Géolocalisation sur la carte : Taïwan

(Voir situation sur carte : Taïwan)
Vol 222 TransAsia Airways

Le vol 222 TransAsia Airways du , affrété par la TransAsia Airways, en provenance de l'aéroport international de Kaohsiung, à Taïwan et à destination de l'aéroport régional de Magong assuré par un ATR 72, s'est écrasé quelques instants avant son atterrissage[1].

Sommaire

Déroulement des faitsModifier

L'avion devait décoller vers 17 heures, heure locale, au départ de l'aéroport international de Kaohsiung et devait se poser environ 35 minutes plus tard à l'aéroport régional de Magong. Mais en raison du typhon Matmo, il a décollé avec 45 minutes de retard.

L'appareil a fait une première tentative d'atterrissage sous une pluie battante et sur une piste mouillée mais a remis les gaz afin de se représenter, puis a demandé à 19 heures une nouvelle permission d'atterrir. Mais à l'approche de la piste 20, l'avion se met brusquement à dévier sur la gauche. Les pilotes expliquent qu'ils voudraient faire un tour à 360 degrés pour s'aligner à nouveau. C'est le dernier message transmis par l'équipage du vol 222. L'avion s'écrase neuf secondes plus tard sur deux maisons.

Caractéristiques de l'avionModifier

L'avion était un ATR 72-212A, numéro d'identification B-22810 et numéro de série 642 qui vola pour la première fois le 14 juin 2000 sous l'immatriculation F-WWED[2]. Ses moteurs sont 2 Pratt & Whitney PW127F[3]. L'avion a été livré à TransAsia Airways le .

VictimesModifier

Il y avait à bord 58 personnes dont 4 enfants et 4 membres d'équipage. Il y a eu, selon le dernier bilan, 48 victimes dont 46 étaient taïwanaises et 2 françaises[4]. Les deux victimes françaises étaient étudiantes en médecine à Lille. Elles s'apprêtaient à revenir en France après un stage hospitalier à Taïwan[5].

Victimes par nationalité
Nationalité Passagers Équipage
  Taïwan 52 4
  France 2[6] -
Total à bord 54 4

EnquêteModifier

L’enquête a conclu que la cause principale de la catastrophe a été une erreur de pilotage de la part des pilotes de l’appareil ATR 72-212A qui s'était écrasé lors d'une tentative d'atterrissage pendant le typhon Matmo.

L’appareil volait trop bas lors de son approche, comportement courant pour la compagnie aérienne TransAsia Airways qui a été priée de mettre un terme à ces pratiques. De plus, la procédure aurait voulu que les pilotes remettent les gaz car ne voyant ni la piste ni son éclairage et se déroutent. Le commandant de bord avait alors décidé de poursuivre son approche mais l'ATR 72-212A n'étant pas correctement aligné sur l'axe de piste, l'avion avait heurté plusieurs maisons de la petite ville de Magong.

Selon l'analyse des deux boites noires, le commandant de bord a décidé de poursuivre l'approche alors que son co-pilote lui a répondu par deux fois « non » à la question de savoir s'il voyait la piste. Les contrôleurs de l'aéroport de Magong ont également été mis en cause pour n'avoir pas averti les pilotes et insisté sur les conditions météorologiques difficiles[7],[8]. De plus, l'enquête met en évidence la fatigue intense des pilotes et notamment du commandant de bord, qui, à cause du développement très rapide de la compagnie, a vu son emploi du temps être subitement surchargé au point qu'il était en train d'effectuer son neuvième vol en seulement 29 heures de temps.

TransAsia a été accusée de graves manquements à la sécurité et à la formation des pilotes et a déposé le bilan et cessé toutes activités en novembre 2016[9].

RéactionsModifier

MédiasModifier

L'accident a fait l'objet d'un épisode dans la série télé Air Crash nommé « Emporté par le vent » (saison 18 - épisode 2).

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier