Vladimir Artsikhovski

scientifique russe et soviétique
Vladimir Artsikhovski
Арциховский, Владимир Мартынович.jpg
Vladimir Martinovitch Arcichovsky.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 54 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Abréviation en botanique
Artsikh.Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Russe, Russie soviétique (d), SoviétiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Université impériale de Saint-Pétersbourg (en)
Q44636764 (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Enfant
Artemi Artsikhovski (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Université d'État moscovite des forêts (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Domaines

Vladimir Martynovitch Artsikhovski (en russe : Владимир Мартынович Арциховский ; en allemand : Arcichovsky), né le [1] à Jytomyr (Empire russe), actuel Ukraine et décédé le à Moscou (Union soviétique), est un scientifique russe et soviétique du XXe siècle, reconnu entre autres pour ses travaux précurseurs dans le domaine de l'exobiologie.

PublicationsModifier

  • Auf der Suche nach Chlorophyll auf den Planeten[2] (littéralement À la recherche de la chlorophylle sur les planètes), écrit en 1912, en russe avec un résumé allemand.

Arcichovsky y présente l'idée de rechercher la signature spectrale de la chlorophylle dans le spectre de la Terre (obtenu en observant la lumière cendrée), afin d'éventuellement calibrer les spectres d'autres planètes et ainsi déterminer si elles possèdent une telle forme de vie.

Bien que cette expérience n'ait pas porté fruit à l'époque, à cause de limites instrumentales, la méthode a été utilisée à nouveau au début du XXIe siècle, et la faible signature du front d'absorption dans le rouge des végétaux (Vegetation red-edge) a pu être repérée[3],[4].

  • Eine neue Methode zur Messung des relativen Lichtgenusses der Pflanzen[5], publié en 1932.

Cet article présente une nouvelle méthode pour enregistrer l'intensité du rayonnement solaire en exposant du papier photographique[6].

RéférencesModifier

  1. Correspond au 26 juin du calendrier julien.
  2. Arcichovsky, V.M.: 1912, ’Auf der Suche nach Chlorophyll auf den Planeten’, Annales de l’Institut Polytechnique Don tsarévitch Alexis a Novotcherkassk 17(1), 195. Résumé en allemand sur Google books
  3. Seager, S., Turner, E. L., Schafer, J., & Ford, E. B. (2005) ``Vegetation's Red Edge: A Possible Spectroscopic Biosignature of Extraterrestrial Plants Astrobiology, Volume 5, Issue 3, pp. 372-390 (www.liebertonline.com).
  4. Arnold, L. 2006, Earthshine Observation of Vegetation and Implication for Life Detection on Other Planets. A Review of 2001-2006 Works, Space Science Reviews, Volume 135, Issue 1-4, pp. 323-333. Article sur springerlink.com
  5. Arcichovsky, V.: 1932, 'Eine neue Methode zur Messung des relativen Lichtgenusses der Pflanzen. Planta 16: 600-606. Texte complet sur le site de l'éditeur
  6. Shirley, H.L., Light as an Ecological Factor and Its Measurement, Botanical Review, Vol. 1, No. 9 (Sep., 1935), pp. 355-381, Springer pour New York Botanical Garden Press [1]

Artsikh. est l’abréviation botanique standard de Vladimir Artsikhovski.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI