Ouvrir le menu principal

Victoire Farnèse

fille de Pierre-Louis Farnèse, duc de Parme
(Redirigé depuis Vittoria Farnèse)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vittoria Farnèse (homonymie).
Victoire Farnèse
Vittoria Farnese, duchessa di Urbino.jpg
Titres de noblesse
Duchesse
Duchesse (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
PesaroVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Enfant
Autres informations
Religion
Arms of the House of Farnese.svg
blason

Vittoria Farnèse (née à Rome en 1521, morte à Urbino le ) était une noble dame parmesane du XVIe siècle.

Sommaire

BiographieModifier

Vittoria est la fille de Pierre Louis Farnèse et Geromola Orsini.

Elle épouse, le , Guidobaldo II della Rovere, duc d'Urbino et veuf l'année précédente de Giulia Varano qui lui avait donné une fille Virginia.

 
Le château de Gradara

Guidolbaldo offre comme un cadeau à sa femme, cette même année, la forteresse de Gradara qu'elle administra jusqu'à la mort de son mari, survenue en 1574 [1]. En 1552, elle réforme les statuts communaux que les Malatesta, anciens seigneurs de Gradara, avaient accordé à la ville en 1363, ils resteront en place jusqu'en 1861 [2].

Vittoria assure l'éducation de Clelia Farnèse qui est la fille du cardinal Alexandre Farnèse et elle grandit à la cour de sa tante entourée de ses cousines Isabella et Lavinia qui ont à peu près le même âge[3].

Victoria meurt à Pesaro en 1602. Sa dépouille se trouve encore aujourd'hui auprès de celle de son mari dans l'église de San Ubaldo [4].

DescendanceModifier

Vittoria donne à son mari trois enfants [5]:

  • Isabella della Rovere (1554-1619), qui épouse Niccolò Bernardino Sanseverino, Prince de Bisignano;
  • Francesco Maria II della Rovere (1549-1631), duc d'Urbino, qui épouse Lucrèce d'Este, princesse de Modène, et en secondes noces Livia della Rovere;
  • Lavinia della Rovere (1558-1632), qui épouse Alfonso Felice d'Avalos, Prince de Francavilla.


Notes et référencesModifier

SourcesModifier