Ranuccio Farnèse

cardinal de l'Église catholique romaine

Ranuccio Farnèse
Image illustrative de l’article Ranuccio Farnèse
Ranuccio Farnese, 12 ans, en tant que prieur de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, Œuvre du Titien, 1542,
National Gallery of Art, Washington
Biographie
Naissance
Valentano, Flag of the Papal States (pre 1808).svg États pontificaux
Décès
Parme, Drapeau du Duché de Parme Duché de Parme
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal

par le pape Paul III
Titre cardinalice Cardinal-diacre de S. Lucia in Silice
Cardinal-diacre de S. Angelo in Pescheria
Cardinal-évêque de Santa Sabina
Évêque de l’Église catholique
Fonctions épiscopales Administrateur de Naples
Patriarche latin de Constantinople
Pénitencerie apostolique
Administrateur de Ravenne
Administrateur de Bologne

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Ranuce Farnèse, en italien Ranuccio Farnese (Valentano, Parme, , petit-fils de Paul III et frère de Alexandre Farnèse (1520 – 1589), fut un cardinal, surnommé le Grand Cardinal. Il fut également connu sous la désignation de Petit cardinal de Saint-Ange, en italien cardinalino di Sant'Angelo ou simplement sous celle de cardinale di Sant'Angelo, selon sa titulature. Le cardinal Ranuccio Farnese fut un grand mécène et un homme de grande droiture. S. Charles Borromée a rendu hommage à son savoir et à son immense charité.

BiographieModifier

Ranuce naquit le de Pierre-Louis Farnèse et Gerolama Orsini de Pitigliano, dans le château de Valentano. Après l'accession de son grand-père le pape Paul III au siège pontifical, en 1534, il fut décidé que le jeune Ranuce devait suivre la carrière ecclésiastique, comme son frère Alexandre Farnèse. Après un bref séjour au collège Ancarano de Bologne, en 1540, il fut nommé prieur provincial, titulaire du grand prieuré de Venise de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem et il fut envoyé à Padoue pour finir ses études, accompagné de son précepteur Gianfrancesco Leoni. À l'occasion de cette investiture, il adopta comme armoiries l'emblème des Farnèse, six lys bleus sur fond d'or et croix d'argent sur fond rouge.

Le , à la suite de la mort du cardinal Francesco Carafa, archevêque de Naples, Paul III conféra le siège à Ranuce. Au cours d'un séjour du pape à Viterbe, le nouvel archevêque, encore seulement âgé de quatorze ans, tint une admirable conférence sur les littératures grecque et latine et sur la dialectique, que toute l'assistance apprécia et admira.

Au cours du consistoire du , il fut créé cardinal, ainsi que Henri, futur roi de Portugal, Georges d'Amboise et Pedro Pacheco de Villena.

Lors du conflit entre le pape Jules III (Giulio III) et Octave Farnèse, duc de Parme (1550-1551), le cardinal resta hors de Rome, trouvant asile chez sa sœur à Urbino, puis à Venise. Le pape lui restitua ses titres le .

Pendant le premier conclave de 1555, Ranuce et son cousin Guido Ascanio Sforza di Santa Fiora furent parmi les partisans à l'élection du cardinal Marcello Cervini (pape Marcel II, proche de la maison Farnèse et en particulier d'Alessandro, le frère de Ranuccio, qu'il avait accompagné dans des missions diplomatiques à l'étranger.

Le , le cardinal fut promu au titre de cardinal-évêque de Sainte-Sabine. Il mourut de fièvre le , à Parme. La nouvelle de sa mort parvint à Rome le 1er novembre. Il fut inhumé provisoirement en la cathédrale de Parme, puis, selon sa volonté, sa dépouille mortelle fut transférée au caveau familial situé sur l'île Bisentina.

MécénatModifier

le cardinal Ranuccio fut chargé de réorganiser la bibliothèque réunie par le pape Paul III. Installé au palais Farnèse de Rome, il fit travailler nombre de grands artistes de son tempse. Il réunit autour de lui une vraie familia d'humanistes et d'érudits, dont Giovanni Della Casa, Annibal Caro et Latino Latini. Il protégea de nombreux érudits, parmi lesquels Carlo Sigonio, Gian Vincenzo Pinelli et Ulisse Aldovrandi ; mais sa plus grande intuition fut celle d’avoir choisi comme bibliothécaire Fulvio Orsini et d’avoir activement soutenu les recherches mathématiques de Federico Commandino (1509-1575). Fulvio Orsini était un descendant illégitime des Orsini ; en 1558 il entra au service du "Gran Cardinale" Alexandre, et peu de temps après Ranuccio le nomma responsable de la bibliothèque du Palais Farnèse. Grâce à lui la bibliothèque s'enrichit encore d'ouvrages de grande valeur. Ranuccio acquit aussi une collection de médailles et de pièces archéologiques diverses, provenant des recherches de la famille Orsini. L’antichambre du palais Farnèse (aujourd'hui bureau de l'ambassadeur de France à Rome) fut décorée des gloires de la famille et de Paul III par Francesco de' Rossi, dit Francesco Salviati.

Charges occupéesModifier

Notes et référencesModifier


Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier