Viroinval

commune de Namur, Belgique

Viroinval
Viroinval
Le pont sur l'Eau Noire et le château à Nismes
Blason de Viroinval
Héraldique
Drapeau de Viroinval
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Namur Province de Namur
Arrondissement Philippeville
Bourgmestre Baudouin Schellen (cdH)
(RéCIT)
Majorité Viroinval autrement - RéCIT
Sièges
V. Autrement
POUR
RéCIT
17
4
8
5
Section Code postal
Dourbes
Le Mesnil
Mazée
Nismes
Oignies-en-Thiérache
Olloy-sur-Viroin
Treignes
Vierves-sur-Viroin
5670
5670
5670
5670
5670
5670
5670
5670
Code INS 93090
Zone téléphonique 060
Démographie
Gentilé Viroinvalois(e)
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
5 731 ()
49,10 %
50,90 %
47 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
()
20,37 %
60,22 %
19,41 %
Étrangers 4,15 % ()
Taux de chômage 22,12 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 11 027 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 50° 04′ nord, 4° 32′ est
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
120,90 km2 (2005)
22,50 %
65,68 %
4,83 %
6,99 %
Localisation
Localisation de Viroinval
Situation de la commune dans l'arrondissement de Philippeville et la province de Namur
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Viroinval
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Viroinval
Liens
Site officiel viroinval.be

Viroinval (en wallon : Virwinvå) est une commune francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province de Namur.

ToponymieModifier

Le terme « Viroinval » est une variante de « vallée du Viroin », la rivière la plus importante de la commune. Il ne désigne donc pas une localité particulière.

HéraldiqueModifier

 
La ville possède des armoiries qui lui été octroyées le 3 mars 1993. La barre argentée est celle des anciennes armoiries de Nismes. Elle est dessinée ondulée pour figurer la rivière Viroin. Les 8 diamants font référence aux 8 anciennes communes fusionnées et proviennent des anciennes armoiries de Vierves.

Les anciennes armoiries de Nismes avaient été octroyées à cette commune le 4 octobre 1962. Elles étaient blasonnées : De gueules à la fasce d'argent,l'écu posé devant un Saint-Lambert debout, en habits épiscopaux, nimbé tenant de la dextre une crosse, le crosseron à l'extérieur, et de la senestre un livre fermé, le tout d'or.

Quant à celles de Vierves, elles lui avaient été octroyées le 4 septembre 1910 et étaient blasonnées : De gueules à cinq fusils d'argent accolées en fasce.
Blasonnement : De gueules à la fasce ondée accompagnée de huit fusées quatre en chef et quatre en pointe, le tout d'argent.
Source du blasonnement : Heraldy of the World.



Communes limitrophesModifier

Communes limitrophes de Viroinval
Philippeville - Doische
Couvin   Haybes, Fépin, Montigny-sur-Meuse & Vireux-Wallerand   France
Fumay   France

DémographieModifier

La population totale de la commune, au , est de 5 825 habitants, (2 874 hommes, 2 951 femmes) pour une superficie totale d’environ 120,90 km2, ce qui donne une densité de population de 48,18 habitants par km2[1].

Les chiffres des années 1846, 1900 et 1947 tiennent compte des chiffres des anciennes communes fusionnées.

  • Source : DGS - Remarque: 1806 jusqu'à 1970=recensement; depuis 1971=nombre d'habitants chaque 1er janvier[2]

Lieux et monumentsModifier

FolkloreModifier

Les carnavals des villages de Vierves-sur-Viroin, d'Olloy-sur-Viroin et de Treignes sont repris en tant que carnavals de la vallée du Viroin parmi les chefs-d’œuvre du Patrimoine oral et immatériel de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ces festivités comprennent à la fois un carnaval et un grand feu.

Galerie photosModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Itinéraire des gares rurales, vol. 4, Société Royale Belge de géographie, coll. « Hommes et paysages », , 45 p.
  • André Lépine, « La ligne 132 en cartes postales anciennes », Cercle d'Histoire de Cerfontaine, no 500,‎
  • André Lépine, « Le rattachement du district de Couvin à la France (1793) », Cercle d'Histoire de Cerfontaine, no 246,‎
  • André Lépine (dir.) et al., « Notes d’histoire sur l’entité de Viroinval (1) », Cercle d'Histoire de Cerfontaine, no 281,‎
  • André Lépine (dir.) et al., « Notes d’histoire sur l’entité de Viroinval (2) », Cercle d'Histoire de Cerfontaine, no 377,‎
  • Pierre Cattelain et al., Le patrimoine de Viroinval, Agence Wallonne du patrimoine, coll. « Carnets du patrimoine » (no 92), , 64 p. (ISBN 978-2-87522-081-3)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :