Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tourjanski.
Victor Tourjanski
Description de l'image Victor Tourjansky.jpg.
Naissance
Kiev (Russie)
Nationalité ukrainien
Décès (à 85 ans)
Munich (Allemagne de l'Ouest)
Profession réalisateur
scénariste
producteur de cinéma
Films notables Les Yeux noirs,
Le Triomphe de Michel Strogoff

Victor (ou Viktor) Tourjanski, né Vyacheslav Kostyantynovych Turyanskyi (en ukrainien : В'ячесла́в Костянти́нович Туря́нський, en russe : Вячесла́в Константи́нович Туря́нский) le à Kiev, alors en Russie (aujourd'hui en Ukraine) et mort le à Munich, en Allemagne de l'Ouest (aujourd'hui en Allemagne), il est un acteur, scénariste et réalisateur de cinéma ukrainien qui émigra après la Révolution russe de 1917. Il travailla en France, puis aux États-Unis, revint en France, s'installa ensuite en Allemagne dans les années 1930 et finit sa carrière cinématographique en Italie.

Sommaire

BiographieModifier

Né dans une famille d'artistes à Kiev, le jeune Tourjanski était très enthousiasmé par le théâtre et est rapidement devenu l'acteur de la troupe du théâtre Mykola Solovtsov à Kiev. Tourjanski déménagea à Moscou en 1911, où il étudia une année dans la classe de Stanislavski, ensuite il tourna dans des films muets et, deux ans plus tard, fit ses débuts en tant que metteur en scène-réalisateur à la veille de la Grande Guerre. Lorsque la Révolution d'Octobre éclata, il partit se réfugier à Yalta qui n'était pas encore prise par les Bolchéviks.

Lorsque les décrets de nationalisation de l'industrie du cinéma furent appliqués en Crimée, il partit avec la Compagnie d'Ermoliev et ses acteurs pour la France via Constantinople en février 1920. Il était accompagné de sa femme l'actrice ukrainienne Nathalie Kovanko et de son beau-frère Boris de Fast[1]. Arrivé à Paris, il changea son nom de baptême, Viatcheslav, en Victor plus facilement prononçable pour les Français. Son nom fut associé également à celui de Victor de Fast.

Il fut assistant d'Abel Gance pour le tournage de son Napoléon, en 1927.

Il travailla ensuite pour la Universum Film AG en Allemagne, où il s'installa dans les années 1930.

En 1931, il rencontra l'actrice française Simone Simon pour laquelle il tourna un premier film, Le Chanteur inconnu. En 1935, il tourna un second film avec elle, Les Yeux noirs. Nathalie Kovanko quitta alors Victor Tourjanski et rentra chez elle en Ukraine.

À la fin des années 1950, il s'installa en Italie et réalisa plusieurs films italiens sous le nom d'Arnaldo Genoino.

FilmographieModifier

SourcesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier