Ouvrir le menu principal

Vierge à l'Enfant trônant et entourée de deux anges

peinture de Cimabue
Vierge à l'Enfant trônant
et entourée de deux anges
Cimabue, The Virgin and Child Enthroned with Two Angels.jpg
Artiste
Date
Type
Tempera et or sur panneau de peuplier
Dimensions (H × L)
25,7 cm × 20,5 cm
Collection
N° d’inventaire
NG 6583
Localisation

La Vierge à l'Enfant trônant et entourée de deux anges est un tableau de dévotion de Cimabue. Tempera et or sur un panneau en bois de peuplier de 25,7 × 20,5 cm, il constitue l'un des huit panneaux du diptyque composé vers 1280. Il est conservé à la National Gallery de Londres depuis 2000.

Représentation schématique du Diptyque de dévotion.

CompositionModifier

Article détaillé : Diptyque de dévotion (Cimabue).

La Vierge à l'Enfant trônant et entourée de deux anges est l'un des panneaux peints par le maître de la pré-Renaissance italienne Cimabue vers 1280 constituant le Diptyque composé de huit tableaux disposés en deux volets vraisemblablement dispersés au XIXe siècle. Il s'agit du panneau du haut à gauche du volet de gauche du Diptyque. C'est une tempera et or sur panneau de peuplier de 25,7 × 20,5 cm[1].

Redécouverte, attribution et conservationModifier

En 2000, Richard Carlton-Jones de chez Sotheby's découvre la Vierge à l'Enfant trônant et entourée de deux anges, dans les sous-pentes d'une maison de campagne de Benacre Hall (en) à l'occasion de la succession de Sir John Gooch, un baronnet du Suffolk. Dillian Gordon, conservatrice des peintures italiennes anciennes à la National Gallery, contactée, rapproche l'œuvre quasiment immédiatement de la Flagellation du Christ, conservée à la Frick Collection de New York depuis 1950 et dont l'attribution fait débat : les dimensions et le décor des bordures sont identiques, les traits du visage et les mains de la Vierge et du Christ sont pratiquement les mêmes. Le rapprochement physique des deux toiles non encadrées donne raison à l'instinct de Dillian Gordon et confirme l'appartenance des deux tableaux à un diptyque en plusieurs panneaux : les bords découpés des côtés haut et gauche de la Vierge correspondent exactement aux côtés bas et droit de la Flagellation. La bordure rouge du côté droit de la Madone est strictement identique à celle du côté gauche du Christ[2].

Miklós Boskovits, expert de la Renaissance à l'Université de Florence, modifie l'attribution de la Flagellation de Duccio à Cimabue et Luciano Bellosi, spécialiste et autorité incontestée de Cimabue, confirme l'attribution de la Flagellation du Christ et de la Vierge à l'Enfant au maître de la pré-Renaissance italienne. À la suite de cette nouvelle identification, Neil MacGregor, directeur de la National Gallery, décide de l'acquisition en 2000 de la Vierge à l'Enfant. La succession de Sir John Gooch bénéficie d'un crédit d'impôt de 6,8 millions de dollars et une donation de Sir John Paul Getty Jr. (en) d'un million de dollars aide le musée à payer les héritiers[2].

Le tableau est depuis lors conservé à la National Gallery de Londres sous le numéro d'inventaire NG 6583[1].

Le Christ moqué, un troisième tableau supposé appartenir au même Diptyque, est découvert dans une collection privée près de Compiègne en 2019[3].

Notes et référencesModifier

  1. a et b « The Virgin and Child with Two Angels », sur nationalgallery.org.uk
  2. a et b (en) Nicholas Fox Weber, « Art/Architecture ; Found in a Country House, a Curator's Dream », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  3. Diane Zorzi, « Une œuvre perdue de Cimabue découverte près de Compiègne », Le Magazine des enchères,‎ (lire en ligne), Carole Blumenfeld, « Deux primitifs redécouverts : Cimabue et le maître de Vissy Brod », La Gazette Drouot,‎ (lire en ligne), Rafael Pic, « Découverte d’un rarissime Cimabue », Le Quotidien de l'art,‎ (lire en ligne)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :