Ouvrir le menu principal

Victor Séjour

écrivain américain
Victor Séjour
Victor Séjour.jpg
Portrait de Victor Séjour.
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activité
Œuvres principales

Jean-Baptiste Victor Marcou-Séjour dit Victor Séjour, né à La Nouvelle-Orléans et mort le à Paris 10e[1], est un écrivain américain d'expression française ayant vécu à Paris.

Bien que grandement méconnu des auteurs afro-américains postérieurs, sa nouvelle Le Mulâtre est l'œuvre de fiction la plus ancienne connue écrite par un auteur afro-américain.

Sommaire

BiographieModifier

Séjour naît à La Nouvelle-Orléans d'un père libre haïtien et d'une mère libre métisse. Ses parents étaient fortunés et peuvent lui offrir une éducation dans une école privée. À 19 ans, il part pour Paris afin de continuer son éducation et de travailler. Il y rencontre des membres de l'élite littéraire parisienne, tel que Cyrille Bissette, éditeur du journal La Revue des Colonies. Bisette publie en 1837 Le Mulâtre, la première œuvre de Séjour. Racontant l'histoire d'un esclave loyal se vengeant sur un maître cruel pour la mort de sa femme, Le Mulâtre contient un réquisitoire contre l'esclavage du Nouveau Monde qui n'apparaîtra dans aucune des œuvres postérieures de Séjour.

Séjour se détourne alors de la fiction et compose une ode à Napoléon en 1841 et le drame en vers Le juif de Séville en 1844. Ce dernier fait sa réputation de dramaturge. Il continue en composant Richard III, un drame costumé inspiré de Shakespeare à propos de Richard III d'Angleterre, qui devint son œuvre la plus appréciée. Cependant vers la fin de sa vie, les pièces de Séjour tombèrent en défaveur, ce qui eut un effet sur son statut d'écrivain.

Écrit en français, Le Mulâtre eut un effet limité sur la littérature américaine et ne fut pas même traduit en anglais avant la fin du XXe siècle. Toutefois sa condamnation de l'esclavage est annonciatrice des œuvres des écrivains afro-américains postérieurs tels que Frederick Douglass et William Wells Brown.

Le journal La République-Moniteur de la garde nationale et de la garde mobile, daté du dimanche 4 septembre 1870, insère une lettre de Victor Séjour adressée au ministre de la Justice, dont voici le texte :

« J'ai l'honneur, monsieur le Ministre, de vous demander d'office ma naturalisation comme Français pour avoir le droit de concourir à la défense de Paris. Depuis 33 ans que j'habite Paris, je crois avoir prouvé, par mes travaux et mes états de service, aux journées de juin, que je ne suis pas indigne de l'honneur que je réclame. La grande république d'Amérique, ma première patrie, ne nous autorise pas à combattre les Prussiens.
Je n'ai donc pas à hésiter : devant les périls qui menacent la France, je revendique ma place, une place au feu, la place qu'aurait occupée mon père comme Français s'il n'était pas mort.
Daignez agréer, Monsieur le Ministre, l'assurance de mon profond respect et croire à ma vive reconnaissance si ma prière est écoutée. »

Mort à la Maison municipale de Santé de la rue du Faubourg Saint-Denis, dite Maison Dubois, il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (15e Division).

ŒuvresModifier

ThéâtreModifier

  • Diégarias. Drame en 5 actes et en vers. Représenté pour la première fois, à Paris, sur le Théâtre-Français, en 1844
  • La Chute de Séjan. Drame en 5 actes et en vers. Représenté pour la première fois, à Paris, sur Théâtre-Français, en 1849
  • Les Grands Vassaux. Drame en 3 époques et en 5 actes. (Représenté pour la première fois, à Paris, sur le Théâtre impérial de l’Odéon, en 1851
  • Les Volontaires de 1814. Drame en 5 actes et 14 tableaux. (1851) Paris: Michel Lévy Frères, 1862
  • Richard III. Drame en 5 actes, Théâtre de la Porte-Saint-Martin, 28 septembre 1852. Édition Paris: D. Giraud et J. Dagneau, 1852
  • Les Noces vénitiennes. Drame en 5 actes en prose, Théâtre de la Porte-Saint-Martin, en 1855
  • Le Fils de la nuit. Drame en prose, en 3 journées et 1 prologue, Théâtre de la Porte-Saint-Martin, 1856
  • André Gérard. Drame en 5 actes en prose. Représenté pour la première fois, à Paris, sur le Théâtre impérial de l’Odéon, le 30 avril 1857
  • Le Martyre du Cœur. Drame en 5 actes en prose, en collaboration avec Jules Brésil. Représenté pour la première fois, à Paris, sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique, le 15 mars 1858. Édition Théâtre Contemporain Illustré, Paris: Michel Lévy Frères - Éditeurs, 1858
  • La Tireuse de cartes, mélodrame, Théâtre de la Porte-Saint-Martin, 22 décembre 1860. Édition Paris: Michel Lévy Frères, 1860
  • Les Aventuriers. Drame en 5 actes et un prologue. 1860
  • Compère Guillery. Drame en 5 actes et 1 prologue. Édition Paris: Michel Lévy Frères, 1860
  • Les Massacres de la Syrie. Drame en 8 tableaux. Édition Paris: Barbré, 1861
  • Les Mystères du Temple. Drame en 5 actes et 8 tableaux. Édition Théâtre Contemporain Illustré, Paris: Michel Lévy Frères - Éditeurs, 1861
  • Le Fils de Charles Quint. Drame en 5 actes et 1 prologue, en 2 tableaux. Édition Paris: Michel Lévy Frères, 1864
  • Le Marquis Caporal. 1864
  • Les Enfants de la louve. Drame en 5 actes et 1 prologue, en collaboration avec Théodore Barrière. Représenté pour la première fois, à Paris, sur le Théâtre de la Gaîté, le 13 avril 1865. Édition Paris: Michel Lévy Frères, 1865
  • La Madone des roses. Drame en 5 actes, en prose. Édition Paris: Michel Lévy Frères, 1869
  • Le Paletot blanc. Comédie en 1 acte, en prose, Théâtre de la Porte-Saint-Martin. Édition Théâtre Contemporain Illustré, Paris: Michel Lévy Frères - Éditeurs
  • L'Argent du Diable. Comédie en 3 actes en prose, en collaboration avec A. Jaime, Théâtre des Variétés

RomansModifier

  • Le Mulâtre, Revue des Colonies, Paris, no 3:9, mars 1837, p. 376-392.

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Archives numérisées de la Ville de Paris, état-civil du 10e arrondissement, registre des décès de 1874, acte n° 3430 (vue 19/31) [1] L'acte précise qu'il était célibataire.
  2. Base Léonore [2] Il y est précisé que le dossier a vraisemblablement été détruit dans l'incendie de la Chancellerie pendant la Commune de Paris en 1870.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :