Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Vert-Vert (Couder)

tableau d'Auguste Couder d'après le poème de Jean-Baptiste Gresset

Mort de Ver-Vert

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vert-Vert (homonymie).
Vert-Vert
Mort de Ver Vert
Vert-Vert (Couder).jpg
Artiste
Date
Vers 1830
Technique
Dimensions (H × L)
40,5 × 32,5 cm
Localisation

Vert-Vert (Mort de Ver-Vert) est un tableau peint par Auguste Couder vers 1830. Il mesure 40,5 × 32,5 cm. Il est conservé au Musée de l'Oise à Beauvais.

Sommaire

Contexte, description, analyseModifier

Huile sur toile de 40,5 cm de hauteur sur 32,5 cm de largeur, le tableau d'Auguste Couder, parfois titré Mort de Ver Vert, tire son nom du perroquet héros du poème Vert-Vert ou les Voyages du Perroquet de la Visitation de Nevers (1734) de Jean-Baptiste Gresset qui a inspiré au cours du XIXe siècle nombre de peintres, notamment Fleury François Richard pour son Vert-Vert, mais également de dramaturges et de compositeurs comme Jacques Offenbach pour son opéra-comique Vert-Vert. La peinture de Couder illustre la mort de Vert-Vert (ou Ver-Vert et même Vairvert dans la première édition du poème) ainsi décrite par Gresset[1] :

« Bourré de sucre et brûlé de liqueurs,
Ver-Vert, tombant sur un tas de dragées
En noirs cyprès vit ses roses changées. »

Notes et référencesModifier

  1. « Le symbolisme du perroquet », artifex in opere.com (lire en ligne)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier