Venceslas de Rybnik

Venceslas de Rybnik (aussi connu comme Venceslas III ou V[1] de Krnov et Rybnik; tchèque : Václav V. z Rybnika a Pštíny; polonais : Wacław III Rybnicki; allemand : Wenzel II. von Jägerndorf und Rybnik; né vers 1440 mort entre le 23 janvier et le à Kłodzko) il fut corégent du duché de Krnov de 1452 à 1464 et unique souverain du duché de Rybnik de 1464 à 1474. Il appartenait à la lignée d'Opava-Ratibor de la dynastie des Přemyslides.

Venceslas de Rybnik
Biographie
Naissance
Décès
Famille
Père
Fratrie
Jean IV de Krnov
Barbara de Krnov (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion

BiographieModifier

Venceslas est le fils cadet de Nicolas V de Krnov, qui fut un adversaires des Hussites. Venceslas est encore mineur quand son père meurt en 1452, il est confié à la garde de son oncle Venceslas II et de sa belle mère, Barbara de Rockenberg. De 1460 à 1464, Venceslas et son frère aîné Jean IV règnent conjointement sur leur possessions. En 1464, ils décident de diviser leur domaines patrimoniaux, Jean IV prend Krnov, Bruntál et Wodzisław Śląski et Venceslas reçoit Rybnik avec Żory et Pszczyna.

Après la mort du roi Georges de Bohême en 1471, Venceslas III soutient la candidature au trône de Vladisals Jagellon lors du conflit qui oppose la noblesse de Bohême et le roi de Hongrie Mathias Corvin pour la succession du royaume de Bohême. Le prétendant Hongrois forme une coalition contre Venceslas qui comprend Victor duc de Münsterberg et d'Opava et son frère Henri Ier l'Aîné de Münsterberg-Oels, mais aussi le duc Przemyslas II de Cieszyn Nicolas II de Niemodlin et son frère Jean II le Bon d'Opole. La coalition défait Venceslas III en 1474 et il est fait prisonnier par Matthias Corvin qui le remet à Henri Ier l'Ainé. Le frère d'Henri Ier l'Ainé, Victor de Poděbrady s'empare des possessions de Venceslas qu'il perdra cependant en 1479 après la mort de Venceslas célibataire et sans héritier, captif à Kłodzko.

Notes et référencesModifier

  1. la numérotation des duc d'Opova et Opava-Ratibor varie selon les sources et les auteurs selon que l'on considère séparément les séries de souverains ou que l'on utilise une suite de numéros unique pour l'ensemble de la dynastie.

Source de la traductionModifier

BibliographieModifier

  • (de) Europäische Stammtafeln Vittorio Klostermann, Gmbh, Francfort-sur-le-Main, 2004 (ISBN 3465032926), Die Herzoge von Troppau, Jägerndorf, Leobschütz und Ratibor des Stammes der Przemysliden Volume III Tafel 18.
  • (en) & (de) Peter Truhart, Regents of Nations, K. G Saur Münich, 1984-1988 (ISBN 359810491X), Art. « Ratibor (Racibórz), Teschen (Cieszyn), Auschwitz (Oswiecim) », p.  2.451-2.652.
  • (de) Hugo Weczerka (ed.): Handbuch der historischen Stätten: Schlesien, Stuttgart, 1977, (ISBN 3-520-31601-3), table généalogique p. 600-601.
  • (cs) Rudolf Žáček: Dějiny Slezska v datech, Libri, Prague, 2004, (ISBN 80-7277-172-8), p. 116, 424 et 443.

Lien externeModifier