Henri Ier de Poděbrady

Henri Ier de Poděbrady
Lusthaus-Sculpture2.jpg
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 50 ans)
KłodzkoVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Podiebrad (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Fratrie
Conjointe
Ursula de Brandebourg (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Parentèle

Henri l’Aîné de Münsterberg (également nommé Henri Ier l’Aîné de Poděbrady, Henri Ier de Münsterberg, Henri Ier d'Œls; en tchèque : Jindřich starší z Minstrberka ou Jindřich starší z Poděbrad; en allemand : Heinrich der Ältere von Münsterberg ou Heinrich I. von Oels; né en 14481498, à Kłodzko) est un comte impérial qui fut comte Kladsko. Il fut également duc de Silésie comme duc de Münsterberg (Ziębice en polonais) et d'duc d'Œls (Oleśnica en polonais) et de 1465–1472 duc d'Opava/Troppau. Il exerce aussi quelque temps la fonction de Landeshauptmann et gouverneur de Bohême.

Éléments de biographieModifier

Henri dit « l’Aîné » est en fait le 3e fils né de l'union du roi Georges de Bohême issu de la lignée des Poděbrady de Kunštát et de sa première épouse Cunégonde de Sternberg. Ses deux frères aînés sont Boček et Victor, il a également un demi-frère cadet et homonyme né de la seconde union de Georges et nommé pour cela Henri « le Jeune ».

Henri avait été initialement et envisagé par son père comme successeur. Au début de 1459 l'empereur Frédéric III de Habsbourg nomme le frère aîné de Henri, Victor, comte d'Empire. Le l'empereur accorde la même dignité à Henri et à son jeune demi-frère et homonyme Henri II le Jeune. En même temps Frédéric III confirme les nominations faites en 1459 par le roi Georges de Bohême de Victor, Henri Ier l'Aîné et Henri II le Jeune comme corégents conjoints du duché de Münsterberg et du comté de Glatz.

Après l'acquisition par le royaume de Bohême du duché d'Opava en 1464 leur père investit également ses trois fils conjointement de ce duché en 1465. Bien que Henri et ses frères adhèrent au catholicisme, le pape refuse de reconnaître leur hérédité royale du fait de l'excommunication infligée à leur père Georges de Poděbrady qui s'étendait également à ses fils. Georges de Bohême décide alors de laisser sa succession à Vladislav, fils aîné de Casimir IV de Pologne et petit-fils du roi Albert de Bohême par sa mère.

Après la mort du roi Georges le , Henri est nommé gouverneur suprême du royaume de Bohême jusqu'à l'arrivée du nouveau roi. C'est dans cette fonction qu'il accueille le le nouvel élu Vladislas IV de Bohême à Kłodzko, lors de son voyage de Cracovie vers Prague avant son couronnement. Henri l’Aîné est ensuite nommé gouverneur du royaume pendant les absences du nouveau roi. Henri Ier doit comme son frère Victor renoncer en 1485 au duché d'Opava en faveur du roi Mathias Corvin de Hongrie mais après la mort de ce dernier il reçoit le du roi Vladislas IV de Bohême l'investiture à titre héréditaire du duché d'Œls.

Unions et postéritéModifier

Henri Ier l’Aîné épouse le 9/ Ursula de Brandebourg (-, inhumée à Glatz), fille d'Albert III Achille de Brandebourg dont huit enfants :

SourceModifier

  • Anthony Stokvis, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les États du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, préf. H. F. Wijnman, Israël, 1966, chapitre VIII « Généalogie de la maison de Poděbrad » tableau généalogique no 17.
  • (en) & (de) Peter Truhart, Regents of Nations, K. G Saur Münich, 1984-1988 (ISBN 359810491X), art. « Münsterberg » p. 2452-2453 & art. « Oels + Bernstadt, Kosel, Wartenberg », p.  2453.