Valentine Mallet

photographe suisse

Valentine Mallet ( à Lancy - à Vandoeuvres, Suisse) est une photographe suisse.

Valentine Mallet
AEG V Mallet 30-04-1919 Ab124.png
Photo passeport de Valentine Mallet en 1919 (Archives d'Etat de Genève )
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
Genres artistiques
Archives conservées par

BiographieModifier

Valentine Mallet est née à Lancy et elle a probablement vécu toute sa vie dans la propriété familiale qui se trouvait au 25, route du Grand-Lancy.

Issue d'une famille catholique aisée, elle est la fille de l'artiste genevois Léonce Mallet, qui pratique la peinture et qui a été formé par le peintre François Diday, et de Stéphanie Bénit. Elle a deux frères et quatre sœurs.

Elle s'intéresse à la photographie en amatrice et la pratique avec un intérêt, aussi bien artistique que technique, et une assiduité qui fait d'elle plus qu'une dilettante. Elle utilise des plaques de verre, monte ses tirages sur carton, réalise des agrandissements et fabrique ses propres albums[1] de photographies.

Entre 1895 et 1915, intéressée par l'histoire dont elle est le témoin, elle réalise des photographies de la ville de Genève alors en pleine mutation. Elle prend des clichés des anciens bâtiments ou de leur démolition (façades, le dernier "dôme" élément caractéristique de l'architecture genevoise), des chantiers et des transformations de l'espace urbain (places, rues et anciens passages remodelés), des moyens de transport (passage de la charrette tirée par des chevaux[2] au tramway, les barques du Léman), des anciens métiers (lavandières, porteurs d'eau, chiffoniers), de la vie sociale dans la rue (les marchés, les cortèges et les fêtes) ou encore des phénomènes météorologiques (rade de Genève gelée[3], l'hiver). Ce travail témoigne d'aspects d'une ville et d'une architecture aujourd'hui disparue. De la même manière, elle photographie la commune dans laquelle elle habite, Lancy[4].

Elle participe à plusieurs concours, comme en 1901 au Concours entre amateurs des appareils Kodak[5] pour lequel elle est primée[6] et exposée à Paris en 1902 ou ceux proposés en 1905 par des revues de photographie suisse pour lesquels elle remporte plusieurs prix[7]. La consécration arrive lorsqu'une de ses photographies est publiée dans la Revue suisse de photographie en 1906[8].

Valentine Mallet est presque l’exacte contemporaine du photographe professionnel Frédéric Boissonnas qui dirige alors le principal atelier genevois et qui a pu être une source d'inspiration. Elle partage avec lui le goût pour le patrimoine architectural historique et pour les formes de vie traditionnelles. Mais si F. Boissonnas décrit de manière systématique les bâtiments en démolition de la ville, notamment dans ses relevés photographiques qu'il réalise pour un ouvrage publié en collaboration avec des scientifiques genevois[9], Valentine Mallet sait se montrer plus personnelle, saisissant des traces fugitives d’une ville en mutation : enseignes provisoires, chercheurs de bois, passants, cortège et fêtes etc., une attitude qui l’apparente à ce qui deviendra la photographie de rue.

ExpositionsModifier

  • Genève dans l’objectif de Valentine Mallet, au , Bibliothèque de Genève, Couloir des coups d’œil, Genève[10],[11]

ArchivesModifier

Collection : Ensemble Valentine Mallet (1895-1915) [280 négatifs sur verre, 84 tirages photographiques, 5 agrandissements collés sur cartons, 4 albums contenant 111 prises de vues différentes]. Cote : CH-000007-9 CIG : divers numéros d'inventaire. Genève : Centre d'iconographie de la Bibliothèque de Genève. (présentation en ligne)

Le groupe d'œuvres de Valentine Mallet est constitué d'ensembles répartis dans différents fonds conservés au Centre d'iconographie de la Bibliothèque de Genève. 4 albums sont arrivés avec un don d'Adélaïde Vuy en 1941. À la suite de l'acquisition d'une partie des négatifs à la famille en 1996, la trace des premiers négatifs a pu être détectée dans les collections où ils étaient entrés avec le fonds Willy Aeschlimann. Ces différents éléments ont permis de reconstituer une collection d'environ 300 prises de vues. Leur consultation est libre, sur rendez-vous, au Centre d'iconographie de la Bibliothèque de Genève (CIG).

Une partie des photographies réalisées par Valentine Mallet sont encore conservées par l' Association Lancy d'Autrefois[12].

Les portraits connus de Valentine Mallet se trouvent dans les fonds des Archives d'Etat de Genève.

Notes et référencesModifier

  1. « Bibliothèque de Genève, iconographie », Albums réalisés par Valentine Mallet, sur ville-ge.ch (consulté le 26 mars 2020)
  2. Virginie Nussbaum, « Genève au temps des calèches… et d’une photographe oubliée », Le Temps, Genève, Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le 20 avril 2020)
  3. Artpassions web (photogr. Valentine Mallet "Genève, quai du Mont-blanc : jour de grand gel"), « Beau et Froid ! Les bises glaçantes », sur artpassions.ch, Artpassions revue suisse d'art et de culture, (consulté le 7 avril 2020)
  4. « Photo prise par Valentine Mallet : route du Grand-Lancy 18 », sur notre histoire.ch, (consulté le 6 avril 2020)
  5. Sarah Merlini, Valentine Mallet (1862-1949) : figure de la photographie genevoise, Genève, Lancy, Bibliothèque de Genève, Lancy Autrefois, , 145 p. (ISBN 9782839927956), p. 17-20
  6. « Mme Mallet, Paysage : épreuve primée à l'Exposition de Kodak-Eastman. - Paris, 1902 », Archives de photographie et photo-revue suisse : revue générale des arts et des sciences se rattachant à la photographie, vol. 6,‎ , p. 310
  7. La photographie pour tous : annales photographiques, journal des échanges, achats et ventes, Paris, Genève, Photographie pour tous, 1901-1908, 820 p.
    Participation à 6 concours en 1905
  8. Auguste et Louis Lumière (photogr. Valentine Mallet "Avant l'orage"), « Sur l'insolubilisation de la couche gélatinée des plaques ou des papiers photographiques dans le bain de fixage », Revue suisse de photographie, Lausanne, Corbaz & Cie, vol. 18,‎ , p. 208 verso (lire en ligne, consulté le 26 mars 2020)
  9. Frédéric Boissonnas, Jacques Mayor (dir.), Camille Martin et Max van Berchem, Les anciennes maisons de Genève : relevés photographiques, Genève, 1897-1907, 3 volumes (lire en ligne)
  10. Tadeusz Roth, « Une expo célèbre la photographe genevoise Valentine Mallet », sur radiolac.ch, (consulté le 3 avril 2020)
  11. « Genève dans l'objectif de Valentine Mallet », sur ville-geneve.ch/bge (consulté le 5 avril 2020)
  12. « Association Lancy d'Autrefois », sur lancydautrefois.com (consulté le 16 mars 2020)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Bernard Lescaze (texte) et Barbara Lochner (texte), Genève 1842-1942 : chronique photographique d'une ville en mutation (guide de visite), Lausanne, Payot, , 207 p. (ISBN 2601002573)
  • Nicolas Schaetti (texte) et Sarah Merlini (texte), Bibliothèque de Genève, Genève dans l'objectif de Valentine Mallet : accrochage dans le couloir des coups d'oeil, du 3 février au 9 mai 2020 (guide de visite), Genève, Bibliothèque de Genève, , 78 p. (lire en ligne)
  • Sarah Merlini, Valentine Mallet (1862-1949) : figure de la photographie genevoise, Genève et Lancy, Bibliothèque de Genève et Lancy Autrefois, , 145 p. (ISBN 9782839927956)
  • Sarah Merlini, Valentine Mallet (1862-1949), photographe amateur : étude du fonds conservé au Centre d'iconographie genevoise, Bibliothèque de Genève (Mémoire de maîtrise, Genève, Lettres, 2018), Genève, Faculté des Lettres de l'Université de Genève, , 2 vol. (87, 69) p.
  • Judith Monfrini, Valentine Mallet: entre photographie et document historique, interview de Sarah Merlini, Radio Lac, 19 novembre 2019
  • Pierre Monnoyeur (textes), Mémoires d'architecture : 1880-1930 : photographies de Genève, collection Willy Aeschlimann, Genève, , 49 p. de pl. + 53 p.
  • Marcio Nunes, « Valentine Mallet : l’accrochage depuis votre canapé ! », Bibliothèque de Genève Le Blog,‎ (lire en ligne, consulté le 9 avril 2020)

GalerieModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.


Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :