Valentina Kravtchenko

Valentina Flegontovna Savitskaïa née Kravtchenko est une pilote et navigatrice d'escadron du 587 BAP pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle reçoit le titre d'Héroïne de la fédération de Russie le .

Valentina Kravtchenko
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Cimetière de Mitino (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Allégeance
Activité
Autres informations
Arme
Grade militaire
Conflit
Distinctions
Liste détaillée
Ordre du Drapeau rouge
Médaille pour la Défense de Stalingrad
Médaille du Jubilé des « 40 ans de la victoire dans la Grande guerre patriotique de 1941-1945 » (en)
Médaille du Jubilé des « 50 ans de la victoire dans la Grande guerre patriotique de 1941-1945 » (en)
Médaille commémorative du 850e anniversaire de Moscou (en)
Médaille pour la victoire sur l'Allemagne dans la Grande Guerre patriotique de 1941-1945
Ordre d'Alexandre Nevski
Héros de la fédération de Russie
Ordre de l'Étoile rouge
Ordre de la Guerre patriotique de 1re classe
Médaille de Joukov (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

JeunesseModifier

Valentina Kravtchenko est née le dans une famille russe de Kemerovo, en Sibérie. Après avoir terminé ses études secondaires, elle étudie à l’aéroclub de Tomsk, puis à l’Institut industriel de Tomsk, avant d’entrer à la Kherson Aviation School en 1935. En 1940, elle commence à travailler comme instructrice à l'aéroclub de Saratov[1].

Carrière durant la guerreModifier

Kravtchenko rejoint l'Armée rouge en 1941 peu après l'invasion allemande de l'Union soviétique et fréquente l'école d'aviation militaire d'Engels avant d'être affectée dans une unité de combat en pour piloter un bombardier léger, un Petliakov Pe-2 lors de la bataille de Stalingrad dans 587 BAP. En avril et , Kravtchenko participe au bombardement des fortifications ennemies sur la tête de pont du Kouban. De à , elle participe aux combats au-dessus de Koursk, de Smolensk et lors de l'offensive de Yelnia, aidant les troupes soviétiques à avancer vers Vitebsk et Orcha et détruisant les fortifications défensives de l'ennemi sur le front de Kalinine[2].

Au début de l'année 1945, elle effectue des sorties de bombardement contre les cibles ennemies sur le troisième front biélorusse, détruisant des positions d'artillerie et attaquant les troupes ennemies en Prusse orientale, dans l'isthme de Courlande et dans le district de Skrunda-Priekule en Lettonie actuelle. Au cours des derniers mois de la guerre, elle participe à la dernière offensive en vue d'expulser les forces ennemies de la péninsule de Sambie[1].

Pour ses missions de bombardement pendant la guerre, elle se qualifie pour le titre d'Héroïne de l'Union soviétique et fest nommée pour cela, mais contrairement à plusieurs autres membres de son régiment, elle ne reçoit pas le titre[3].

Après-guerreModifier

Kravtchenko prend sa retraite de l'armée après la dissolution de son régiment en 1947. Peu de temps après avoir quitté l'armée, elle se marie et change son nom de famille en Savitskaïa. Elle et son mari vivent à Moscou où elle trouve un emploi à l’Institut de recherche spatiale. Plusieurs années après la dissolution de l'Union soviétique, le , elle reçoit le titre de Héroïne de la fédération de Russie pour sa contribution durant la guerre. Savitskaïa meurt le et est enterrée dans le cimetière Mitinskoe[4].

RéférencesModifier

  1. a et b Ufarkin, « Савицкая (Кравченко) Валентина Флегонтовна », www.warheroes.ru (consulté le )
  2. (ru) Комбат Найтов, В небе только девушки! И...я, Litres,‎ (ISBN 978-5-04-018293-0, lire en ligne)
  3. (en) Anne Noggle, A Dance With Death : Soviet Airwomen in World War II, Texas A&M University Press, , 318 p. (ISBN 978-1-58544-177-8, lire en ligne)
  4. Noggle, Anne (1994). A Dance With Death: Soviet Airwomen in World War II. Texas A&M University Press. (ISBN 9781585441778).

Voir aussiModifier