Ouvrir le menu principal
Les peuples slaves occidentaux à l'est de la Saxe.

Les Vélètes, aussi nommés Wélatabes ou Wiltses (en polonais : Wieleci, en allemand : Wilzen), sont une confédération tribale de slaves occidentaux (« Wendes ») qui s’étaient établis au VIIIe siècle dans ce qui est aujourd'hui le nord-est de l'Allemagne et en Poméranie. Leur territoire d'origine s'étendait le long de la côte Baltique, de Demmin et la Peene à l'ouest à Kołobrzeg et la Parsęta à l'est, au sud jusqu'au bord de la Müritz et dans l'Uckermark. Dans ce sens, ils étaient des voisins orientaux des Abodrites.

Le nom de Wilze, d'origine slave, est documenté pour la première fois dans les Annales regni Francorum au printemps 789, quand les troupes franques passent la Havel après avoir remonté l'Elbe. Dragawit, le chef slave local, préfère se rendre à Charlemagne et lui remettre sa résidence fortifiée. Le terme Welatabi apparaît dans la Vita Karoli Magni écrite par Eginhard, cette désignation est adoptée par Helmold von Bosau au XIIe siècle. Le chroniqueur Widukind de Corvey (mort vers 980), à son tour, rapporte des campagnes militaires du roi Henri Ier de Germanie contre les Vélètes.

La fédération se maintint toute la première partie du Moyen Âge jusqu'au Xe siècle quand ils disparurent. Au moins en partie, la confédération des Lutici était une continuation des Vélètes.