Ursulo de Crouay
Race Trotteur français
Père Mivus
Mère Jamylène de Blay
Père de mère Valeuil
Sexe étalon
Naissance
Pays de naissance Drapeau de la France France
Mort
Éleveur M. Casrouge
Propriétaire Eric Beyersdorf
Entraîneur Joël Hallais
Jockey Jean-Loïc-Claude Dersoir
Driver Joël Hallais
Record 1 min 13 s[1]
Nombre de courses 78
Nombre de victoires 29
Gains en courses 1 670 357 [1]
Principales victoires Critérium des 4 ans
Prix de l'Atlantique
Prix des Meilleurs
Prix de Vincennes
Prix des Centaures
Prix du Président de la République

Ursulo de Crouay est un cheval trotteur français, né le 26 mars 1986[2] et mort le 11 janvier 2017[3]. Il s'est illustré dans les deux spécialités (attelé et monté), gagnant notamment le Critérium des 4 ans et le Prix du Président de la République au printemps 1990.

Carrière de coursesModifier

Acquis yearling pour de 6 000 Francs, une somme très modique qui s'explique par ses origines modestes, Ursulo de Crouay débute par une victoire à l'attelé à 2 ans, en juillet 1988 sur l'hippodrome de Rânes[4]. Cheval précoce et doué sous la selle, il remporte en mars de l'année suivante son premier semi-classique au monté, le Prix Félicien-Gauvreau, et son premier classique, le Saint-Léger des Trotteurs, trois mois plus tard après une seconde place dans le Prix d'Essai, le 15 avril[4]. Il clôt son année de 3 ans en confirmant sa suprémacie sous la selle sur sa génération en gagnant le Prix de Vincennes en décembre[4].

En 1990, après une victoire en hiver dans le Prix des Centaures, confrontation inter-génération, il réalise l'exploit de remporter le doublé des classiques des 4 ans à Vincennes. Il surprend en battant le grand favori Ultra Ducal dans le classique attelé Critérium des 4 ans en mai, puis s'adjuge au monté, plus attendu cette fois, le Prix du Président de la République le mois suivant[5].

Sa carrière subit par la suite les conséquences de ses ennuis de santé, cumulant douleurs au sacrum et maladie de la vue[5]. Il remporte cependant le Prix de l'Atlantique 1992 et plusieurs Groupes II à l'attelé (anciens semi-classiques)[4]. Durant l'été de ses 6 ans, il conquiert l'étranger en remportant le Prix des Meilleurs à Munich[6] .

Carrière au harasModifier

Les premiers produits d'Ursulo de Crouay sont des « H » (nés en 1995), les derniers des « O » (2002). Aucun d'entre eux n'a laissé une grande trace dans les palmarès, la plus riche étant Java Speed, née en 1997, qui courut le kilomètre en 1 min 13 s 1, cumulant 332 637 euros de gain[7].

PalmarèsModifier

Classiques (actuels Groupes I)Modifier

Semi-classiques (actuels Groupes II)Modifier

OriginesModifier

Origines de Ursulo de Crouay[1], mâle, alezan rubican.
Père
Mivus
Sabi Pas Carioca II Mousko Williams
Quovaria
Infante II Hernani III
Sa Bourbonnaise
Civette II Paléo Fandango
Rosina
Sa Reine Garde Moi
Victoria Queen
Mère
Jamylène de Blay
Valeuil Hermes D Kairos
Sa Bourbonnaise
Ninia Abner
Dladys
Douce Rive Nolten L Carioca II
Disqualifiée
Rive Douce Luth Grandchamp
Kerria de Grandchamp

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Trot-pedigree.fr - Ursulo de Crouay » (consulté le 8 janvier 2014)
  2. Jean-Pierre Reynaldo, Champions trotteurs, Éditions Galtro, (ISBN 2-908469-02-2), p. 206-207
  3. « Disparition d'Ursulo de Crouay », Paris-Turf,‎ (lire en ligne, consulté le 11 janvier 2017)
  4. a b c et d Pierre Joly, Trotteurs de légende, Rennes, Éditions Ouest-France, (ISBN 2-7373-2270-7), p. 151 (palmarès)
  5. a et b Pierre Joly, Trotteurs de légende, Rennes, Éditions Ouest-France, (ISBN 2-7373-2270-7), p. 59-61
  6. « Preis der Besten », sur blodbanken.nu, The Blood Bank (consulté le 1er octobre 2014)
  7. « Trot-pedigree.fr : Classement par gain - Ursulo de Crouay » (consulté le 20 octobre 2016)